Accueil Design Revival d’Alpine A220 : l’interprétation de Racing & Emotion

Revival d’Alpine A220 : l’interprétation de Racing & Emotion

547
20
PARTAGER

Ah, le serpent de mer… Alors que la firme au Losange, officieux, pourrait dévoiler un concept Alpine lors du prochain Mondial de l’Automobile de Paris afin de célébrer le cinquantième anniversaire de la berlinette, pas une semaine, ou presque, ne passe sans qu’on évoque le retour d’Alpine. Après le spider en 1996 et l’A610 un an plus tôt et près de deux décennies plus tard, le constructeur au Losange franchira-t-il le pas en donnant une nouvelle vie à la marque de Dieppe ? Évidemment ressusciter Alpine ne sera pas une mince affaire pour ne pas écorner le mythe et déchaîner la furie des passionnés…

Prochainement, un petit coupé léger, bas avec le moteur en sac à dos, frappé Alpine et déclinant cette architecture typique sur les différents modèles sur route traçant la route pour un pendant compétition (ou vice-versa)… L’avenir le dira.

Déjà des amateurs livrent leur interprétation comme Anthony Jannarely de Racing & Emotion. Il livre ainsi quelques esquisses d’une A220 (le fameux proto des années 1960 marquant alors les envies de croquer Le Mans) modernisée. « A l’évocation d’Alpine, la berlinette est le premier modèle qui nous vient à l’esprit. Cependant le thème est souvent sujet à des interprétations modernes. Cette-fois j’ai voulu rechercher le modèle Alpine à la stature et au charisme le plus important, le plus expressif: L’A220. L’objectif est de proposer une création extrême à l’impact visuel saisissant. Une automobile actuelle qui s’inspire des supercars, proposant un style affirmé et fier, à comparer à une Audi R8 ou une Porsche 911« , avance Anthony Jannarely, co-fondateur de la marque Racing & Emotion et designer automobile.

Et de poursuivre : « Un modèle qui définirait le nouveau style Alpine: saillant, musculeux et élégant. Le gabarit de la nouvelle A220, avec ses larges galbes de roues, s’inspire de l’ancienne tandis que de nombreux détails, tels que la célèbre arrête sur le capot, son repris de la berlinette A110. Les arrêtes vives et droites du profil ou la custode arrière sont aussi un rappel à la simplicité efficace de l’A310. Les larges prises d’air et ouvertures dans la carrosserie évoquent l’univers brute et direct de la course tout en allégeant le style général. Clin d’oeil à l’A220 originale, un modèle course a également été imaginé en reprenant le thème longue queue et la décoration d’époque« .

Plus loin, le designer entend « susciter les envies, de créer un élan d’enthousiasme afin d’amorcer le renouveau d’Alpine« . Une ambition unanimement partagée à condition de ne pas voir cette renaissance galvaudée… Place aux illustrations.

A220 RacEmo 2A220 Racing Emotion Jannarelly 2(1)A220 Racing Emotion Jannarelly 2A220 Racing Emotion Jannarelly 5A220 Racing Emotion Jannarelly 3A220 Racing Emotion Jannarelly 4A220 Racing Emotion Jannarelly GT 2A220 Racing Emotion Jannarelly 6A220 Racing Emotion Jannarelly 7A220 Racing Emotion Jannarelly 8

A lire également. 10 raisons pour lesquelles le retour d’Alpine est improbable (+1 qui le rendrait probable), L’Alpine renaît de ses cendres ? Et Rumeur : et on reparle du retour d’Alpine.

Source et renseignements complémentaires : Racing & Emotion.

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "Revival d’Alpine A220 : l’interprétation de Racing & Emotion"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Pat
Invité

Au début un peu choqué par la vitre latérale dont on aurait pu aimer qu’elle soit plus rectangulaire mais après un moment, je dois avouer qu’elle n’est pas mal du tout.

D’une manière générale, ne pas copie une ancien modèle me semble être plutôt une bonne idée pour relancer la marque.

Invité
Une face avant plutôt pas mal, même si pour certains, elle risque d’être un peu anguleuse pour rappeler immédiatement Alpine. Mais des flancs qui manquent de retenu, trop conceptuel, avec surtout ce profil de vitres , et ces flancs descendants pas vraiment utilisé dans l’héritage Alpine, qui vient gâcher l’ensemble. Très typée course, donc pas vraiment pour un usage routier, mais joli travail dans l’ensemble pour cette évocation, qui porte fièrement son A Le rendu est un peu dur aussi, on a du mal à voir l’arrière, très Maroussia B1 Voilà juste des petits détails comme les sorties d’échappement dont… Lire la suite >>
Pat
Invité

« …à comparer à une Audi A8 ou une Porsche 911 »

Faute de frappe -> « ……à comparer à une Audi R8 ou une Porsche 911 »

Chelmi
Invité

TOO MUCH

C NON
Invité

Beau travail mais trop saillant par rapport à l’univers Alpine. C’est trop proche de Lamborghini, ça manque donc d’élégance française…

Pedro
Invité

C sympa mais il manque l’essentielle, a savoir l’ame (la vache j’aurais pu etre parolier pour des groupes punk rock pour pre puberes)…
Derriere Alpine il y a une histoire un esprit.
On ne peut pas faire des revival en violant un nom. Quand bien meme la voiture est reussie (la ce n’est meme pas le cas sans etre moche non plus).

wpDiscuz