Accueil Actualités Entreprise Smart intègre le giron de Mercedes aux Etats-Unis

Smart intègre le giron de Mercedes aux Etats-Unis

48
1
PARTAGER

Si la saga de Smart aux Etats-Unis ressemble à un tour en montagnes russes, le dernier épisode s’apparente au retour au garage. Mercedes vient de décider de reprendre au groupe Penske Automotive la distribution de la marque aux Etats-Unis et de s’en charger désormais lui-même.

Daimler étant depuis le début très circonspect sur les chances de la Fortwo aux Etats-Unis, pays où tout est plus grand, plus vite et plus fort, Smart n’y avait jamais été lancé par le groupe. Après diverses tentatives par des indépendants plus ou moins couronnées de succès, Roger Penske, aussi habile en affaires que sur la piste, a réussi à convaincre les Allemands de lui confier la distribution de la marque à partir de 2008 (photo). Bien lui en a pris puisque c’était le moment précis où le pétrole s’envolait. Il réussissait à vendre 24.622 ForTwo la première année, une très belle performance.

Le soufflé retomba avec le prix des carburants, et les ventes de Smart restent désespérément basses depuis; seulement 5927 voitures vendues en 2010. Quel intérêt alors pour Mercedes de reprendre l’affaire maintenant? Tout simplement, et le constructeur n’en fait pas mystère, en tant que certificat de bonne conduite environnementale. Les normes CAFE aux Etats-Unis fixent les objectifs de consommation et d’émissions par constructeur en moyenne sur ses ventes. Ne pas atteindre ces objectifs est synonyme de lourdes pénalités financières. Il est donc très intéressant pour un constructeur tel que Mercedes, qui n’a par ailleurs que de grosses autos polluantes dans sa gamme aux Etats-Unis, d’y inclure une petite voiture sobre dont les ventes aideront à faire baisser les chiffres de consommation globaux en prévision de la nouvelle norme plus draconienne qui doit prendre effet en 2016. D’autre part, Mercedes a restructuré ses marques en intégrant Smart ailleurs dans le monde, et les Etats-Unis restaient le dernier pays où les réseaux étaient séparés.

Penske Automotive va donc redonner les clés de la maison Smart à Mercedes, très probablement via une transaction financière dans laquelle le rusé Roger Penske retrouvera largement ses billes, et les Smart Fortwo seront désormais vendues uniquement dans les concessions Mercedes américaines. 21 concessionnaires exclusifs Smart devront fermer, ou changer de marque.

L’autre conséquence de ce changement de propriétaire est l’annulation du projet dévoilé en octobre dernier de développer en urgence une Forfour basée sur la Nissan Micra spécifiquement pour le marché américain (ce n’est sans doute pas une mauvaise nouvelle si on se base sur le dessin… étonnant présenté par Penske Automotive au moment de l’annonce). Mercedes estime que ce modèle n’est plus nécessaire à la viabilité de Smart dans la nouvelle configuration du réseau de vente. La malédiction de la Forfour a encore frappé…

Source : Automotive News

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Smart intègre le giron de Mercedes aux Etats-Unis"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
fonzie
Invité

en somme Mercedes « rachéte » Smart et le distribueras dans son reseau desormais…. ?

wpDiscuz