Accueil Champ Car Indycar: Toronto

Indycar: Toronto

59
0
PARTAGER

Pour la quatrième fois cette saison (et la deuxième fois consécutive), Will Power (Penske) s’est imposé en Indycar. Dans les rues de Toronto, il fallait être malin et l’Australien a su cueillir les opportunités.

L’actu Lotus du jour, c’est la rumeur d’une Lotus/Cosworth d’Indycar en 2012. Jusqu’ici, la firme Anglaise se contentait d’offrir ses couleurs à la voiture de Takuma Sato (KV.)
En 2012, avec le nouveau châssis, certaines écuries pourront construire leurs propres carrosseries. On pense évidemment à Penske (qui a longtemps couru avec ses propres châssis), Newman-Haas (qui avait pris l’habitude de modifier ses voitures) ou à Ganassi (qui dispose de moyens techniques importants pour son écurie de Nascar.)
Par ailleurs, la motorisation sera libre. L’Indy Racing League rêverait d’un retour de Cosworth. Le co-propriétaire du motoriste est Kevin Kalkhoven, par ailleurs « K », du team KV. De là à espérer que Lotus intervienne sur la Dallara 2012 de KV et que Cosworth la motorise…

Le samedi, le plus rapide est Justin Wilson (Dreyer&Reinbold.) Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas vu le pilote Anglais (qui a été chez Minardi et Jaguar dans une autre vie) en aussi bonne forme.

En course, il mena 32 des 85 tours. Mais à la fin d’un drapeau jaune, il patine et voit Power le doubler. Dans le même tour, il commet une autre faute et il termine 7e.

Comme la plupart des circuits en ville de l’Indycar, la piste de Toronto est très piégeuse. Du coup, l’invité du jour, c’est le safety-car. Il est sorti 7 fois (un record pour une course sur un « routier ».) Ce qui représente autant de chance pour perdre ou gagner des places rapidement.

A ce petit jeu, le perdant fut Dario Franchitti (Ganassi.) Vainqueur en titre, il a été en tête pendant 22 tours. Mais au 54e tour, lors de la dernière valse des ravitaillements, il s’est retrouvé 3e, derrière Wilson et Power.

Et donc, le grand gagnant, ce fut Power. La course de l’Australien a pourtant mal débuté: parti 2e, il est sorti dans le 1er tour et se retrouve dans le peloton. Puis, le couteau entre les dents, il est remonté jusqu’à la tête de course. Bien aidé, il est vrai, par les « yellow ».

Lorsque Wilson patine, il en a profité pour le doubler, puis il a contenu Franchitti jusqu’au bout.

Ryan Hunter-Reay (Andretti) complètait le podium.

Les « locaux » n’eurent pas de chance. Le pré-retraité Paul Tracy (KV) s’est retrouvé 14 tours en tête (merci le safety-car) et termine 13e, à 1 tour. Sachant qu’il était 14e à Watkins Glen, sera-t-il 12e à Edmonton?

Quant à Alex Tagliani (FAZZT), il avait de nombreuses opérations de promo à effectuer. En course, en revanche, il fut plus anonyme et il est le 17e à passer sous le damier.

Au championnat, Power (327 points) se donne un peu d’air sur son poursuivant, Franchitti (295 points.) Scott Dixon (Ganassi, 287 points), Ryan Briscoe (Penske, 280 points) et Helio Castroneves (Penske, 251 points) n’ont pas obtenu de gros points à Toronto et ils laissent filer la tête. Hunter-Reay (273 points) profite de sa régularité pour pointer au 5e rang et dépasser Castroneves.

Source:
Honda

A lire également:
Indycar: Watkins Glen
Indycar: and the fournisseur of the châssis 2012 is…

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz