Accueil Général 40 Millions de Mazda et moi et moi et moi

40 Millions de Mazda et moi et moi et moi

140
12
PARTAGER

P1J03268s.jpg__JPEG_Image__1575x1050_pixels____Scaled__78__.jpg

Quarante est décidément un chiffre porte bonheur pour Mazda. Après le quarantième anniversaire du moteur rotatif, le constructeur Japonais a célébré la quarante millionnième voiture produite depuis la création de l’entreprise en 1931. Comme par magie, la dite-voiture est la toute nouvelle Mazda Demio/2 dans une livrée verte qui a été lancée la semaine dernière au Japon.

Nous pourrions vous présenter une fois de plus les modèles glorieux de la marque comme les RX, Miata, Capella/626 ou Cosmo, mais nous avons préféré vous présenter une galerie de véhicules que Mazda n’évoque pas souvent.

R360 – 1960/1969

former_0293s_thumb.jpg

Bien que fondé en 1931, Mazda ne commença à produire des voitures qu’en 1960 avec le lancement de cette Kei car. A cette époque, les Kei car voyaient la cylindrée de leur moteur limitée à 360 cm3 et leur longueur à 3 mètres. La puissance du petit V2 atteignait 18 ch. Couplé à une boite mécanique à quatre rapports ou automatique à deux rapports, il permettait à la R360 de dépasser les 80 km/h en vitesse de pointe.

Carol 360 – 1963/1970

former_0005s_thumb.jpg
former_0006s_thumb.jpg

Si la Carol 360 n’avait pas un physique facile, elle possédait en revanche l’un des plus petits quatre cylindres du monde. Avec un alésage de 46 mm et une course de 54 mm, le moteur de 358 cm3 développait une puissance de 20 ch à 7000 trs/mn et un couple de 2,4 mkg à 3000 trs/mn dans cette version quatre portes.

Chantez – 1972/1975

former_0155s_thumb.jpg

La Chantez avait la particularité d’être équipée d’un moteur V2 deux temps. Le petit 359 cm3 crachait ses 35 ch avec bonne humeur ce qui était bien suffisant pour mouvoir les 490 kg de la bête.

Road Pacer – 1975/1977

former_0014s_thumb.jpg

La Road Pacer était une Holden Premier importée d’Australie dépourvue de moteur sur laquelle Mazda montait un moteur rotatif bi-rotor de 135 ch. La vitesse était limitée à 166 km/h tandis que la consommation atteignait sans difficultés les 25l/100kms. Destinée à concurrencer les Nissan President, Toyota Century et Mitsubishi Debonair sur le marché des véhicules officiels, la Road Pacer ne sera produite qu’à 840 exemplaires.

Luce Hard Top – 1981/1986

former_0045s_thumb.jpg

Malgré les déboires du moteur rotatif, Mazda persista dans l’aventure pour notre plus grand bonheur aujourd’hui et lança la Luce Hard Top Rotary Turbo Limited en 1981. Cette fois-ci, le constructeur japonais greffa un turbocompresseur sur le bi-rotor. La puissance atteignait 160 ch pour un poids contenu à 1220 kg. Quant à la finition Hard Top, il s’agissait d’une coutume locale qui consistait à enlever les montants centraux d’un modèle pour en dériver une variante luxueuse.

Bongo Brawny – 1983/1994

bnb05_001s_thumb.jpg

Le Bongo Brawny était une déclinaison luxueuse du céèbre Bongo apparu pour la première fois en 1966. Long de 4,38m, le Brawny pouvait transporter dans un cofort relatif jusqu’à huit personnes. Les versions les plus luxeuses incluaient un toit ouvrant central electrique et deux sièges « Captain Seats » pivotants.

Mazda Persona/Eunos 300 – 1989/1992

former_0175s_thumb.jpg

Eunos n’est certainement pas inconnu pour nombre d’entre nous. Pour certains, il évoque l’incroyable Eunos Cosmo et son moteur rotatif tri-rotor ou plus près de nous la Xedos 6. Pour d’autres il évoque la fin de la tempête japonaise. La Mazda Persona/Eunos 300 était une berline hard-top au look peu avenant qui se distinguait toutefois par son traitement intérieur façon « lounge ». La banquette arrière sans appuie-tête se voulait luxueuse avec un gros coussin en cuir en guise d’accoudoir.

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "40 Millions de Mazda et moi et moi et moi"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
lili
Invité

pourquoi Ford ne vend pas mazda au lieu de mettre en péril les fleurons de l’industrie automobile européenne comme Volvo, Jaguar, Land Rover et precedement Aston.

superstar
Invité

J’adore la Road Pacer. Son aspect de grosse sedan américaine décadante typique des séries TV des années 70, le genre de voiture comme celle de Rick Hunter, voire celle de Hutch (pendant que Starsky faisait le beau avec sa Torino).

Anonyme
Invité

Ford ne vend pas Mazda parce que ce dernier fait des bénéfices, tiens!

Anonyme
Invité

Et puis Ford ne détient pas Mazda à 100% (30% seulement je crois).

Fioujeune
Invité

@ Lili: En voilà une vision typiquement pro-européene!

wpDiscuz