Accueil Actualités Entreprise Delphi en faillite aux Etats-Unis

Delphi en faillite aux Etats-Unis

134
20
PARTAGER

Delphi_logoLe plus gros équipementier mondial Delphi vient de se déclarer en faillite. L’entreprise, constituée des fournisseurs préalablement dans le giron de General Motors, était sortie du nid il y a six ans pour voler de ses propres ailes dans un ciel bien différent de maintenant. A l’époque, son premier et principal client General Motors allait fort, le segment hautement lucratif des SUV était en plein développement et les conventions collectives héritées de la filiation avec le constructeur ne paraissaient pas problématiques.
En 2005, la situation est toute autre, et Delphi, plombé par ses coûts salariaux, ne peut faire face à la concurrence mondiale, se diversifier et compenser la perte de production générée par les difficultés de son principal client GM. S’ajoutent les charges générées par les aides versées aux anciens employés aujourd’hui à la retraite dans un pays où la couverture sociale publique est minimale.

Contrairement à Ford qui a mis la main à la poche récemment pour aider son propre équipementier Visteon dans une situation similaire, GM ne peut pas – ou ne veut pas – aider son ancienne division. Les dernières négotiations entre la direction de Delphi et le syndicat sectoriel UAW ayant échoué, Delphi vient de se mettre sous la protection de la loi des faillites pour pouvoir se restructurer. La potion risque d’être amère pour les employés US de Delphi, dont une partie sera licenciée tandis que les salaires et les conventions collectives vont être revus à la baisse.
En même temps que ces nouvelles déprimantes, Delphi a également annoncé avec une candeur toute américaine, que le « golden parachute », les indemnités de départ de ses cadres dirigeants allaient passer à 18 mois de salaire au lieu de 12 si ils ne partaient pas tout de suite, une mesure destinée à les « inciter à rester dans cette période difficile ». On appréciera la logique tordue de la chose.
Cette faillite est de mauvaise augure pour le reste de l’industrie automobile américaine, qui souffre essentiellement des mêmes maux, à savoir des coûts de production très élevés comparés à ses concurrents européens et japonais, et a fortiori aux nouveaux arrivants comme les Coréens et bientôt les Chinois. Le ciel doit être couvert à Détroit ce matin.

Source: DetNews

Lire également:
Toujours du mouvement chez Delphi

Poster un Commentaire

19 Commentaires sur "Delphi en faillite aux Etats-Unis"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
marcello
Invité

mais alors c’est quoi au juste la logique des « golden parachutes » ?

tomtom
Invité

a logique des golden parachutes c’est :
« maintenant les indemnités c’est seulement 18 mois au lieu de 18 ans (j’exagère à peine) de salaire ».
Comme ca les super-cadres qui n’ont pas pu empêché la faillite (ce n’était certainement pas simple) seront moins tentés de quitter le navire (et à moindre frais).

skd
Invité

a votre avis cette faillite sera t elle profitable a nos equipementiers français (valeo, faurecia) voir européen (bosch), ou cela ne changera rien a l’equatio, car delphi continue a produire de toute façon????

Pierre-Laurent
Invité

Je me suis mal exprimé pour le « golden parachute ». En fait, les indemnités augmentent pour les rats qui ne quittent pas le navire tout de suite. C’est corrigé dans la note. C’est hallucinant de la part de dirigeants qui ont échoué dans leur tâche au moment où ils virent des milliers de personnes avec infiniment moins d’indemnités. Ces gens vivent sur une autre planète que nous, je ne vois que ça comme explication.

Pierre-Laurent
Invité

Delphi a déjà annoncé que la production continue à l’identique. A court terme, ce sont les employés de Delphi qui vont surtout le sentir passer, vu que les salaires, les pensions, la couverture santé, tout ça va être revu. A plus long terme, il faut voir si cela suffira à Delphi pour devenir compétitif face à la concurrence.

wpDiscuz