Accueil Audi Dieselgate : des singes et des humains comme cobayes ?

Dieselgate : des singes et des humains comme cobayes ?

1535
56
PARTAGER
Monkeygate VW Beetle diesel smokes

Si cela s’avère, c’est un nouveau double scandale qui risque de finir la réputation de tricheurs de certains constructeurs allemands dont VW.

Une étude avec une VW Beetle truquée

Selon le New York Times en date du 25 janvier 2018, un groupe de chercheurs à Albuquerque ont enfermé 10 singes macaques dans des caissons pour les soumettre à des gaz d’échappement d’une Volkswagen New Beetle. Cette étude, financé par le lobby des constructeurs allemands visait à prouver que les diesel modernes étaient moins nocifs que les précédents.

Sauf qu’en prenant une New Beetle au logiciel truqué, difficile de prouver quoi que ce soit. Est impliqué dans cette sordide expérimentation, le  Groupe européen de recherche sur l’environnement et la santé dans le secteur du transport (E.U.G.T en allemand). Mais d’européen, ce groupe n’en n’a visiblement que le nom puisque les soutiens financiers sont allemands. Ce sont Volkswagen, Daimler et BMW.

A la base, ce groupe était censé financer des recherches pour montrer, ou non, la nocivité du diesel, notamment les modèles les plus anciens, en ville. Du lobby donc. Mais les données pourraient là aussi avoir été truquées pour aller dans le sens voulu par les soutiens.

Des tests également menés sur des humains

Volkswagen a été leader de l’expérimentation selon le NY Times. En utilisant un véhicule au logiciel truqué, VW s’assurait de résultats bien meilleurs qu’attendus. Les 10 macaques ont tout de même été exposés à des gaz nocifs. Pour autant, aucun résultat tangible n’a été publié car l’équipe de scientifiques, menée par le Dr. McDolnald, n’a pas été en mesure de fournir une « bonne » étude satisfaisant les commanditaires, malgré l’utilisation d’un véhicule truqué.

Mais, pire encore, des tests similaires auraient été menés sur des humains ! Selon le Stuttgarter Zeitung, 25 jeunes personnes, en bonne santé, ont été soumis à des concentrations différentes de NO2 (ou NOx). Là encore, c’est le EUGT qui était derrière cette étude. Le chercheur en charge de cette étude a, pour sa part, indiqué dès le début que les résultats ne seraient pas significatifs. Etude éthiquement discutable, et scientifiquement inutile donc.

Des responsables à trouver

Désormais, Daimler indique ne pas avoir été au courant de ces tests et les trouver « consternants ». BMW et Volkswagen lui emboîtent le pas, dénonçant les tests. Pour autant, ils ont financé le groupe EUGT qui les a mis en place. Le gouvernement allemand, par l’entremise de Steffen Seibert son porte-parole, trouve que les tests sont totalement injustifiables et devrait lancer une enquête pour savoir comment le EUGT en est arrivé là.

Le Groupe a été dissout en 2016. Mais, selon Die Welt, plusieurs membres des conseils de surveillance des constructeurs impliqués dans ce nouveau scandale réclament des enquêtes pour savoir si des responsables sont encore en poste. Et qu’ils soient mis devant leur responsabilité.

En tout état de cause, cela montre, démontre, si besoin en était, que tout était mis en oeuvre du côté de l’Allemagne pour laver le diesel plus blanc que blanc.

Source : New York TimesStuttgarter Zeitung, Die Welt, illustration : VW modifié par leblogauto

Poster un Commentaire

56 Commentaires sur "Dieselgate : des singes et des humains comme cobayes ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
amiral_sub
Invité

perso ce matin en allant au boulot j’ai eu l’impression d’être le cobaye. J’étais littéralement asphyxié.

DiZeL
Invité

Bon je me méfie toujours de ce genre d’annonce, faut vérifier a quelle quantité ont été réellement exposé les cobayes, et comme le sous entend amiral_sub c’est ptet pas pire que de traverser Paris.

Mais en terme de comm je ne comprends pas comment ils ont pu prendre ce risque. « Gazer » des gens avec une Volkswagen ! Evidemment que si jamais cela venait à se savoir ça allait leur péter à la gueule. Alors quoi ? Le sentiment d’impunité des puissants ?

Fred21
Invité

En termes de com., la méthode utilisée n’est pas des plus heureuses …

amiral_sub
Invité

note: je ne suis pas à Paris. Sur mon trajet ce matin c’était particulièrement horrible. On peut d’ailleurs noter qu’il y a tellement de fans du diésel en france qu’ils n’avaient qu’a passer une annonce et des milliers de volontaires se seraient présentés pour cette étude

panama
Invité

En attendant, les modèles essence consommant plus que les diesel, les rejets de CO2 font un bond en avant.
… et les essences modernes rejettent elles aussi des particules fines.
Bref, le consommateur dit éco-responsable ne sait plus quoi acheter.
Reste l’électrique mais la production d’électricité est un autre problème.

amiral_sub
Invité
amiral_sub
Invité

merci pour les précisions. Notons toutefois que du puits à la roue (c’est ce qui est important), s’il y a gain, il n’est pas flagrant.

ART
Invité
« C’est là où il faudrait pouvoir remonter dans le temps et dire stop. » C’est pas faute que c’était déjà largement dénoncé comme abérrant à l’époque ! Mais il faut peut-être se poser la question à la base du pourquoi du succès de ces diesel. Une fois encore si la fiscalité avait été équilibrée entre diesel et essence, jamais ces gros diesel n’auraient eu tel engouement. Quand je dis fiscalité, c’est aussi bien sur le prix à la pompe bien évidemment mais aussi sur les taxes d’entreprise. Toutes les directions se sont blindés alors en gros diesel…. e CO² n’est pas… Lire la suite >>
wizz
Membre

La France, c’est environ 2 millions de véhicules, dont la moitié en diesel
L’Europe, c’est environ 15 millions, avec 45% en diesel l’année dernière, et 50% précédemment
Serait il envisageable de penser que tous les pays européens se seraient alignés sur la politique publique française???

georges
Invité

Le CO² n’est pas le problème majeur niveau pollution, et remplacer 70% des voitures diesel par des essences ne ferra que baisser à la marge l’émission de CO² augmentant l’effet de serre.
Par exemple les fuites dans les productions de biogaz agricole subventionnées sont aussi très importantes, fuite de gaz ayant un impact bien plus important sur l’effet de serre que le CO² !

lym
Invité
Quand l’Hidalgote de sévice va se rendre compte que les essences modernes sont désormais particulées… et toujours sans FAP… ceux qui en ce moment pensent acheter la tranquillité avec des essences risquent de tomber de haut. Surtout que le problème du benzène arrivé avec le SP doit continuer à se poser… Et là il ne s’agit pas d’un cancérigène probable mais si bien avéré qu’il a fait a peu près les mêmes ravages chez les chimistes l’ayant en premier étudié que la radioactivité chez les Curie. Et si on commençait par interdire tous ces véhicules à la surface frontale et… Lire la suite >>
Anonyme
Invité

vous faites erreur, la terminologie SDV n’existe pas, c’est SUV … comme Super Useless Vehicle !

lym
Invité
Moi j’aimais bien mon « Short Dicked Vehicule »! On pourrait offrir cet album aux acheteurs, pour le clin d’oeuil: https://www.youtube.com/watch?v=l5obLmJ4O9E :o) Sinon, sur le benzène, quand on pense qu’il est purement et simplement préconisé le remplacement des machines l’utilisant en jardinage/BTP etc: http://www.inrs.fr/dms/inrs/CataloguePapier/FICHE/TI-FAS-34/FAS34.pdf Alors le tour de l’essence viendra, je n’ai aucun doute là dessus. Et ce sera plus rapide que pour le gazole car les particules ne sont pas le seul problème. Il est donc urgent… de s’abstenir de changer tout véhicule thermique. En attendant le black-out dû aux électriques et à un réseau absolument pas taillé pour supporter leur… Lire la suite >>
lym
Invité

J’ajouterais: Sans triche possible!

miké
Invité

Pourquoi cette phrase en debut d’article :

« Si cela s’avère, c’est un nouveau double scandale qui risque de finir la réputation de tricheurs de certains constructeurs allemands dont VW. »

Alors que l’affaire est déja avérée, et que les constructeurs l’ont reconnu ?

SGL
Invité

Ce qui est malheureux dans l’histoire est que maintenant les diesels sont systématiquement décriés alors qu’ils n’ont jamais été autant aussi propres, tandis que les nouveaux petits moteurs essence à injection directe rejettent beaucoup trop de particules.

georges
Invité

Certes mais pour l’heure ce sont les Diesel qui polluent, la part des moteurs essence émetteur de micro particule sont bien moins nombreux.
Et puis quand je vois et respire le gaz échappement principalement diesel des voitures à l’arrêt devant les écoles,……., soit pas fainéantise soit par bêtise…. .

SGL
Invité

Ce qui est stupide, c’est qu’un Diesel qui sort d’usine pollue entre 4 à 15 moins que le diesel en parc… et on le condamne avant d’exister !?
… Ce qui provoque invariablement une résistance à la transition des véhicules, les personnes ayant un diesel de 10 ans et plus (qui pollue énormément plus que celui qui sort d’usine) sera tenter de le garder au maximum… c’est-à-dire encore 10 à 15 ans supplémentaires provoquant un supplément conséquent de la pollution futur.
Apparemment, il y a des bons diesels dans le futur proche… Très recommandables, Peugeot et BMW en font partie.
http://www.moteurnature.com/29232-le%20systeme-scr-avec-adblue-en-serie-sur-toutes-les-bmw-diesel

amiral_sub
Invité
SGL
Invité
wpDiscuz