Accueil Citroën Liquidation de GM&S : PSA utilise un hélicoptère pour sortir des pièces

Liquidation de GM&S : PSA utilise un hélicoptère pour sortir des pièces

143
10
PARTAGER

L’avenir du sous-traitant GM&S à La Souterraine, dans la Creuse, s’annonce très sombre. Devant la mise en liquidation avec poursuite de l’activité décidée le 30 juin dernier, certains salariés sont allés bloquer une usine PSA proche. En réponse, le constructeur français utilise la voie des airs pour sortir sa production.

GM&S avait obtenu un sursis dans la recherche d’un repreneur avec la hausse conséquente des engagements de commande et d’investissements de la part de Renault et de PSA, les principaux clients du sous-traitant. Mais, le Tribunal de Commerce de Poitiers a tranché il y a quelques jours. Devant l’absence réelle d’offre de reprise, GM&S est placée en liquidation avec poursuite de l’activité. Cette poursuite doit permettre à GMD (un emboutisseur stéphanois) d’améliorer son offre de reprise partielle de l’activité et des salariés (120 salariés sur 277).

Toutefois, les salariés de GM&S estiment que PSA peut mieux faire dans sa garantie de commande et 70 d’entre eux ont décidé d’aller bloquer l’usine de Sept-Fons à Dompierre-sur-Besbre (Allier), à 200 km de La Souterraine (Creuse). Cette usine PSA de 560 salariés environ, produit des pièces de moteurs et de freins (fonderie de ferreux) qui sont utilisées dans d’autres sites du groupe.

Malgré la présence des forces de l’ordre, les GM&S ont installé des pneus et des palettes devant la grille de sortie. Certains se sont même couchés pour empêcher la sortie d’un camion.

Camion bloqué, les pièces jouent les filles de l’air

Au grands maux les grands remèdes, PSA a dépêché un hélicoptère pour sortir des pièces et ainsi alimenter les autres usines françaises. « Suite au blocage de l’usine de Sept-Fons par GM&S, les pièces sont actuellement acheminées hors de l’usine par hélicoptère. […] Du fait de l’absence d’action de déblocage résultant de l’inaction des pouvoirs publics, nous sommes dans l’obligation d’engager des moyens exceptionnels et coûteux pour alimenter nos sites de production en France ».

Maxime Picat, Directeur Opérationnel Europe de PSA ajoute : « Notre priorité : satisfaire nos clients, nous sommes résolus à assurer la production pour livrer leurs voitures à nos clients ». Evidemment, pour ces pièces, les coûts d’acheminement vont exploser mais ce surcoût sera sans doute moindre par rapport à un arrêt de chaîne dans l’une des usines de PSA. En outre, cela a le mérite (pour PSA) de frapper les esprits avec une image peu habituelle.

Malheureusement pour les GM&S, ce blocage signifie peut-être la fin définitive de tout projet de reprise. En effet, le directeur des achats de PSA, Yannick Bézard explique « c’est la main tendue qui se retrouve agressée (…) C’est une agression qui est de nature à la fois à bloquer des discussions qui sont toujours en cours et qui est de nature à remettre en cause la forme d’accompagnement qui est la nôtre dans le projet de reprise de GM&S La Souterraine par GMD ».

PSA est furax

PSA est un client fidèle de GM&S. Il est même le seul a être resté auprès de GM&S (référence à peine masquée à Renault qui a réduit fortement ses commandes depuis 2012 NDLA). PSA s’est engagé à maintenir 12 millions d’euros de commande par an, sur 3 ans et même d’investir 4 millions d’euros dans de l’outillage neuf. En face, Renault s’engage à investir 5 millions et à augmenter ses commandes.

Aussi, PSA souligne qu’ils ont déjà accepté une hausse des prix de 6% pour sauvegarder l’entreprise en 2014, et qu’à l’époque le groupe avait déjà investi 4 millions d’euros dans une modernisation de l’usine. Le groupe a donc l’impression qu’on le montre du doigt injustement dans cette affaire.

PSA avait prévenu les salariés de GM&S de ne pas faire monter d’un cran les tensions. Il semble bien que ce cran soit franchi. Si PSA ou un autre ne garantit plus les millions de commande sur les prochaines années, il y a de fortes chances que GMD retire son offre. Les salariés de GM&S n’auront plus que leurs yeux pour pleurer.

Source et illustration : PSA via Twitter

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Liquidation de GM&S : PSA utilise un hélicoptère pour sortir des pièces"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
6romain1
Invité

Le jusqu’auboutisme dans toute sa splendeur. Encore une fois, la bêtise de certaines personnes aura pour conséquence la perte sèche d’emplois. En voulant sauver leur travail , les salariés de GM&S avaient déjà commencé par détruire l’outil industriel (chercher l’erreur) et maintenant au lieu de la jouer profil bas , ils vont mordre la main tendue de PSA en bloquant le site de production d’un autre fournisseur.
Résultat, PSA risque de se désengager, c’est la mort de GM&S

wizz
Membre
Le pire est à venir pour ces employés. En ayant commis ces actes, en se comportant de cette manière suicidaire et jusqu’au boutisme, ce sera zéro recrutement par d’autres d’employeurs. GM&S indiqué sur le CV, c’est c’est l’alerte rouge pour la secrétaire: direction poubelle. Très rares sont les sociétés qui sont inatteignables. Toutes craignent un jour être en difficulté, passagère ou de longue durée, et où il faudra prendre des mesures socialement difficiles pour sauver l’entreprise. (ps: avec une entreprise encore vivante, il y a espoir de réembauches futures. Voir Nissan, première victime de licenciement massif à l’arrivée de Goshn.… Lire la suite >>
Francois
Invité

Très bon articles par contres les commentaires … 3615 bas du front

GREG
Invité

C’est bien d’être à ce point auto-critique, par contre c’est pas « les commentaires » mais « le commentaire » 😀
(m’enfin bon vu que tu as mis un « s » à article, je pense qu’on a compris)

wizz
Membre

ce n’est pas forcement le s à article qui fait mal aux yeux (même si le s manquerait à bon dans ce cas)

c’est surtout le s à par contre

georges
Invité

Hélas déjà que la survie de GM&S à moyen long terme pouvait être incertaine, là….. .
PSA aurait bien mieux à faire d’acheter les pièces ailleurs, déjà que valent celles fabriquées actuellement et si de plus PSA doit donner de l’argent pour que la boite se modernise et peut être payer leurs pièces plus cher, ils ne sont pas philanthrope.

Hemge
Invité

Cette affaire me rappelle le cas de Heuliez.

denis
Invité

Ou les employés sont des imbéciles ou on est devant une belle mise en scène, l’usine fermera Et on dira  » cc’est la faute des ouvrier », bien vu, bien joué 😉

wpDiscuz