Accueil Alternatives Formule E – ePrix de Montréal #2 2017 : Vergne l’emporte, Di...

Formule E – ePrix de Montréal #2 2017 : Vergne l’emporte, Di Grassi titré

228
3
PARTAGER

La troisième saison de la Formule E vient de prendre fin à Montréal. Di Grassi est titré au terme d’une bagarre qui a tourné court avec Buemi. Renault e.Dams reste la seule écurie championne de la discipline depuis ses débuts.

Qualifications : A Rosenqvist la pole

Rosenqvist a signé sa 3ème pole de la saison. Saison où il s’est révélé avec sa Mahindra en bonne forme. Il devance Sam Bird qui semblait pourtant bien parti pour signer la pole. Vergne signe le 3ème temps, devant Heidfeld et Di Grassi 5ème. Buemi de son côté est 14ème derrière Lopez et Duval. Un premier tour raté dans son groupe, puis un deuxième débuté par un gros blocage de roues ont ruiné ses espoirs.

Son coéquipier, Prost, a signé le 7ème temps derrière Abt, le coéquipier de Di Grassi. Mais, la Renault e.Dams a connu un incendie de faisceau électrique hier dans le parc fermé après la course et les réparations lui coûtent 20 places. Tout le monde derrière lui va donc gagner une place sur la grille.

Course : Vergne pour la dernière, pour sa première

Départ : Très bon envol de Rosenqvist mais surtout de Vergne qui passe Bird au premier virage. Derrière, Sarrazin part en tête à queue, aidé par un concurrent. Abt visiblement. Un contact de plus à son tableau de chasse. Dillmann passe Di Grassi tandis que Buemi va sans doute devoir passer par les stands. Il a un morceau de carrosserie qui pend. Lopez passe aussi Di Grassi. D’Ambrosio passe Abt menacé peu après par Duval.

Buemi rentre au stand encore en pestant à la radio. Le pilote suisse est méconnaissable depuis hier. Il peste, il râle, il hurle même. Il sent que le championnat lui échappe. Abt repasse D’Ambrosio. Buemi est reparti des stands bon dernier, derrière Prost. Engel passe Piquet Jr. Il y a beaucoup de dépassements sur ces premiers tours.

Tour 6/37 : Buemi est seul en piste. On ne voit pas trop comment il va pouvoir remonter. Di Grassi a un boulevard devant lui. Seule une voiture de sécurité pourrait lui permettre de recoller. Di Grassi, Abt et Buemi reçoivent un fan boost.

Tour 11/37 : Bird est dans l’aileron arrière de Heidfeld. Lopez lui suit Dillmann de très près. Tandis que Vergne est très proche de Rosenqvist. Lopez profite d’une attaque de Bird sur Heidfeld pour attaquer Dillmann et le passer. Bird passe Heidfeld quelques virages après. Lopez l’imite au même endroit un tour après. Pendant ce temps, Buemi a passé Prost pour le gain…de la 19ème place.

Tour 17/37 : Heidfeld emmène un petit train de 7 monoplaces. Cela sent le changement de voiture d’ici peu pour tout le monde. D’Ambrosio force Abt a une grosse défense, il bloque même ses roues en protégeant sa 8 ème place. Buemi passe Carroll, puis Da Costa. Avec les changements de voitures qui commencent, le voilà 16ème.

Rosenqvist rentre aux stands. Vergne a continué, de même que Lopez, Di Grassi, Abt, Duval. Buemi passe par les stands lui aussi. On va attendre que tout le monde repasse par là pour y voir plus clair. Vergne est aux stands, idem pour Lopez. Prost est en tête grâce à la stratégie décalée, mais doit changer de monture !

Prost rentre au 21ème tour. Rosenqvist reprend la tête du ePrix, devant Vergne, Bird, Lopez et Heidfeld. Abt a passé Di Grassi dans les stands. Ces derniers ont perdu des places d’ailleurs. D’Ambrosio par exemple les a passé. Abt laisse passé Di Grassi. Buemi est redescendu dans la hiérarchie. Il est 18ème. Il passe Da Costa.

Tour 24/37 : Di Grassi passe D’Ambrosio avec son fan boost. Abt l’imite juste après. Prost rentre aux stands au 26ème tour. Cela sent la tentative de record du tour. Après son tête à queue du premier virage, Sarrazin est remonté à la 11ème place. Avec son fan boost, Buemi passe Frinjs. Il est 15ème. A 9 tours de la fin, cela sent justement la fin. Prost signe le record du tour provisoire.

Tour 29/37 : Di Grassi force Engel a un freinage tardif. Il part au large et Di Grassi le passe, ainsi que Abt. Vergne de son côté passe Rosenqvist. Buemi passe Turvey pour la 14ème place. Vergne crée un bel écart rapidement. Buemi revient sur Evans qui bataille avec Duval et Engel. Buemi passe le pilote Jaguar pour la 13ème place.

Plus que 3 tours dans cette saison et ce ePrix. Vergne est toujours solidement en tête, Rosenqvist un peu plus loin. Si les choses restent en l’état, Di Grassi sera titré et Renault e.Dams aussi. Lopez qui a passé Bird s’attaque à Rosenqvist. Duval est dans les barrières ! Un contact avec un concurrent l’a envoyé au large.

Vergne l’emporte enfin ! Première victoire pour le Français après six 2èmes places et deux 3èmes places. Rosenqvist est 2nd, Lopez monte sur la 3ème marche du podium. Bird et Heidfeld complètent le top 5. Abt finit devant Di Grassi. Cette 7ème place suffit au Brésilien pour être champion. Lui qui avait raté le titre pour 2 points l’an dernier l’emporte largement. Il peut quand même dire merci au clash de date avec le WEC et au choix de Buemi de privilégier l’endurance pour le double ePrix de New York.

Renault e.Dams conserve son titre. C’est la 3ème saison, et le 3ème titre de l’écurie. Mais, à n’en pas douter, la fête aura un petit arrière goût avec la 2nde place de Buemi face à son meilleur rival. Buemi félicite Di Grassi mais ne manque pas de souligner le double forfait de New York et la disqualification d’hier, en plus de celle de Berlin. Il n’empêche, Di Grassi est champion 2016-2017.

Championnat pilote

1 – Di Grassi 181 points
2 – Buemi 157 points
3 – Rosenqvist 127 points
4 – Bird 122 points
5 – Vergne 117 points
6 – Prost 93 points
7 – Heidfeld 88 points
8 – Abt 87 points
9 – Lopez 65 points
10 – Sarrazin 36 points

Championnat constructeurs

1 – Renault e.Dams 268 points
2 – Abt Schaeffler Audi Sport 248 points
3 – Mahindra Racing 215 points
4 – DS Virgin Racing 190 points
5 – Techeetah 156 points
6 – Nextev NIO 59 points
7 – Andretti Formula E 34 points
8 – Faraday Future Dragon Racing 33 points
9 – Venturi 30 points
10 – Panasonic Jaguar Racing 27 points

Illustration : 1-3-Formule E, 2-Techeetah

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Formule E – ePrix de Montréal #2 2017 : Vergne l’emporte, Di Grassi titré"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
crash71100
Invité

Un bien triste champion qui transpire la triche ainsi que toute sont équipe de merde. 6 victoires pour Buemi en 10 courses, 2 en 12 courses pour Di Grassi. Le vrai champion, c’est Buemi.
Un gros merci à Toyota d’avoir empêcher Buemi de faire les 2 courses de New York pour tomber en panne dans le tour de formation au Nurburg. Renault aussi a merdé avec les 2 disqualifications, une belle déception en tout cas.

Invité

Vous avez bien résumé la saison,en effet Buemi méritait un meilleur sort.amitié

wpDiscuz