Accueil Mitsubishi Renault-Nissan crée une unité d’affaire commune pour les utilitaires

Renault-Nissan crée une unité d’affaire commune pour les utilitaires

144
1
PARTAGER

L’Alliance Renault-Nissan a encore beaucoup de synergies à produire. Désormais, les véhicules utilitaires légers sont regroupés dans une même « business unit ».

Le but de ce regroupement est officiellement de « libérer le plein potentiel de l’expertise Renault dans les fourgons et le savoir-faire de Nissan dans les camions sur leurs marchés clés ». Comme souvent avec ce type de synergies, le but est de conserver les spécificités de chaque marque tout en mutualisant les développements. Cette fois-ci, le petit nouveau de l’Alliance, Mitsubishi, se joint à la partie.

« La combinaison de Renault, Nissan et la récente collaboration avec Mitsubishi dans une seule unité d’affaires LCV va accélérer les ventes et donner de meilleures synergies. Avec ce changement, nous prévoyons d’étendre notre première place sur le marché en accélérant notre performance sur les marchés de forte croissance, actuels et nouveaux, basés sur les produits phares de chaque marque et connaissance des marché, et évidemment menés par les besoins clients » déclare Carlos Ghosn, patron de l’Alliance.

Ashwani Gupta, responsable de 1,5 million de véhicules/an

A la tête de cette nouvelle business unit, l’Alliance nomme Ashwani Gupta. Gupta, né en Inde à Dehradun, était jusqu’à présent le vice-président de la division utilitaires légers de Renault depuis 2014. Entré chez Renault en 2006 seulement, il a vite évolué vers des postes à haute responsabilité. Il connait également Nissan puisqu’il s’est occupé de 2011 à 2014 des programmes Datsun et Nissan pour les marchés indiens, russe, indonésiens et sud-africains.

Côté chiffres, Gupta est désormais à la tête d’une division qui vend 1,5 millions d’unités par an (444 000 pour Renault, 815 000 pour Nissan et 248 000 pour Mitsubishi). Côté véhicules, cette business unit devrait poursuivre les synergies déjà lancées par le Trafic/NV300, Master/NV400 ou le Navara/Alakan. L’Alliance précise qu’elle sera également en charge du Nissan Armada et du Nissan Patrol, véhicules « à l’ancienne » avec une carrosserie posée sur un châssis. Pour autant, cela n’indique pas s’ils auront des déclinaisons badgés du losange.

Source et illustration : Renault/Nissan

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Renault-Nissan crée une unité d’affaire commune pour les utilitaires"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Pat
Invité

Ce serait bien que Renault puisse remettre la main sur RTD, RVI et Irisbus.

wpDiscuz