Accueil Breaks Essai Mini Clubman Cooper S Auto 2015

Essai Mini Clubman Cooper S Auto 2015

234
15
PARTAGER

A force de grandir et de s’alourdir, les Mini ont, en partie, perdu leur caractère de kart, au profit d’une polyvalence et d’un confort un peu plus marqués. Ce nouveau Clubman va t-il jusqu’au bout de ce raisonnement au risque de faire fuir les adeptes de la première heure ?

<<< LIRE LE DEBUT
Présentation générale
Style extérieur
Style intérieur
Equipement
Modularité/habitabilité

Châssis, confort et comportement

Avec 2,67 m d’empattement -le plus long jamais affiché par un modèle de la marque-, le Clubman se montre forcément moins agile sur les routes sinueuses que les autres berlines Mini. Mais, replacé dans son environnement concurrentiel, son châssis est capable de distiller un plaisir de conduite inconnu de ses rivales. C’est encore plus vrai lorsque l’auto est équipée, comme c’était le cas de notre modèle d’essai, de la suspension pilotée. En mode sport, c’est un régal, à condition toutefois de ne pas avoir affaire à un bitume trop dégradé. En mode confort, par contre, le Clubman reste loin de faire référence. La perte de réactivité de la direction et la moindre précision de l’amortissement ne sont pas compensés par une augmentation flagrante de la souplesse de l’amortissement. Sur une route en parfait état, cela sera sans réelle conséquence sur les vertèbres des occupants, mais les moindres déformations se feront, elles, sèchement ressentir. Mais, au final, demande t-on à une Mini, même lorsque celle-ci affiche des prétentions familiales, d’offrir un confort digne d’un Pullman ? La réponse est évidemment non, surtout lorsqu’il s’agit, comme ici, d’une version à vocation dynamique.

IMG_9390

Moteur et transmission

Avec ses 192 ch, la Cooper S usurpe presque, sur le papier, son logo évocateur de voiture sportive. Il est vrai qu’aujourd’hui, la moindre berline compacte sportive atteint au minimum 220 ch. L’hypothèse d’une version John Cooper Works du Clubman n’ayant pas été confirmée, il faudra donc, pour le moment du moins, se contenter de cette variante Cooper S. Dans le genre punition, nous avons connu bien pire. Le 2.0 Turbo se montre plein à tous les régimes. Logique puisqu’il délivre ses 280 Nm de couple (300 Nm provisoirement grâce à l’overboost) dès 1 250 tr/mn. En comparaison, une Audi A3 Sportback 1.8 TFSI 180 ch affiche 250 Nm de 1 250 à 5 000 tr/mn et une BMW 120i 250 Nm à 1 500 tr/mn. Le parfait étagement, doublé d’une réactivité sans faille, de la boîte automatique Steptronic à huit rapports participe également à la vivacité de l’auto. Sa douceur ne montre aucune faille sauf à la brutaliser franchement en mode Sport. Cerise sur le gâteau, lorsqu’il est mené sur un filet de gaz, le Clubman Cooper S Auto. ne réclame pas plus de 7 l/100 km.

IMG_9421

Parlons argent

Rouler en Mini a un prix. Celui de notre version Cooper S Auto. grimpe à 31 730 €. Du moins, en théorie, car il parait impossible de ne pas succomber à quelques options. C’est certes élevé, mais une Audi A3 Sportback 1.8 TFSI 180 ch Ambiente S-Tronic réclame au minimum 34 020 € et une BMW 120i Lounge Auto. 5p. à 32 850 €. Même une Mercedes A 200 Inspiration Auto. 7G-DCT, pourtant largement moins puissante (156 ch), présente un ticket d’entrée plus élevé (33 650 €) que l’anglaise. Pour trouver une berline compacte aux prestations proches et au tarif moins élevé, il faut voir du côté de la Ford Focus, dont la version 1.5 EcoBoost 182 ch Titanium Auto. s’affiche à 27 700 € avec, en prime, un équipement un peu plus complet (GPS de série); On peut toutefois objectivement douter que certains clients potentiels hésitent entre ces deux modèles.

Conclusion

En grandissant, le Clubman s’est, comme beaucoup d’entre nous, assagi. Mais il réussit à conserver une bonne part de fantaisie, surtout si l’on coche les options adéquates (suspension pilotée notamment). Bien sûr, il réclame un budget d’achat conséquent et ne conviendra qu’aux petites familles. Mais, au moins, les propriétaires de Mini 3 portes auront désormais une bonne raison de ne pas quitter la marque lorsqu’ils deviendront parents.

Crédit photos : le blog auto

+Look inimitable
Confort honorable
Boîte de vitesse automatique particulièrement douce
Portes battantes absolument pas pratiques
Politique d’options délirante
Une berline compacte Mini, n’est-ce pas blasphématoire ?

 

Mini Clubman Cooper S auto
Moteur
Type et implantation4 cylindres essence turbocompressé
Cylindrée (cm3)1998
Puissance (kW/ch) à tr/mn141/192 à 5000
Couple (Nm) à tr/mn300 à 1250
Transmission
Roues motricesAvant
Boîte de vitessesAutomatique à 8 rapports
Châssis
Suspension avantMacPherson
Suspension arrièreMultibras
FreinsDisques ventilés AV disques AR
Jantes et pneus225/45 R17
Performances
Vitesse maximale (km/h)228
0 à 100 km/h (s)7,1
Consommation
Cycle urbain (l/100 km)7,1
Cycle extra-urbain (l/100 km)5
Cycle mixte (l/100 km)5,8
CO2 (g/km)134
Dimensions
Longueur (mm)4250
Largeur (mm)1800
Hauteur (mm)1440
Empattement (mm)2670
Volume de coffre (l)360->1250
Réservoir (l)48
Masse à vide (kg)1390

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Essai Mini Clubman Cooper S Auto 2015"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Frédéric.E
Invité

finalement je vais finir par m’y faire à son allure de mini Flex avec des coins arrondis 😀

Kaizer Sauzée
Invité

C’est moche, c’est pas pratique et c’est très cher.
La caricature de la voiture pour bobos.

beniot9888
Invité

Je croyais que le bobo roulais en vieille Volvo break, pour faire les brocantes ? Ou en Minibus Volkswagen car c’est un ancien hippie, même si en fait ça pollue à mort ? Ou en Scenic parce que c’est pratique pour transporter ses enfants rois pourris gâtés ? Ou un X5 parce qu’il a du pognon et qu’il est arrogant ? Ou en Vélib pour aller faire son marché bio ?

Après le point Godwin, le point bobo…

pcur
Invité

Attention nous avons droit à la définition n°1652822282452 de ce qu’est un bobo. Une bête non identifiée cible favorite du jaloux réactionnaire.

Max
Invité

Bravo le silencieux d échappement déjà rouillé.
Sinon je la trouve plutôt réussie, sauf le porte à faux avant toujours aussi mais sur une Mini.

Par contre le prix frôle le fist absolu, les petites bourgeoises coincées cachent bien leur jeu finalement…

Panama
Invité

Je pense qu’il est plutôt graissé ou protège par je ne sais quoi

Dcomdim
Invité

C’est quoi un bobo? Rien de plus choquant dans son prix que chez Mercedes, Audi ou BMW… Une DS4 THP200 est à 29000€… M’enfin cette caisse (cette marque!) est quand même une grosse blague. 1,4t à vide, la vache! Mais alors une charolaise quoi.

beniot9888
Invité

Aucune photo de l’intérieur ?

wpDiscuz