Accueil Essais Essai Volvo V40 Cross Country : la compacte baroudeuse

Essai Volvo V40 Cross Country : la compacte baroudeuse

216
7
PARTAGER

Lancée en 1997 avec la Volvo V70, l’appellation Cross Country renaît et se retrouve sur l’une des dernières nées de la gamme du constructeur suédois : la V40. Ainsi harnachée, la V40 Cross Country a-t-elle les capacités d’un vrai SUV derrière ses abords de baroudeuse ? Saura-t-elle conquérir un nouveau marché où le style est devenu prépondérant ?

Introduction

Un peu à la façon d’Audi avec sa gamme Allroad, Volvo souhaite attirer de nouveaux clients pour sa compacte et ressort du placard le label Cross Country dans cet objectif. C’est le début d’une gamme portée sur le design d’un modèle déjà existant qui se différencie ainsi de la gamme XC qui sont les véritables SUV chez Volvo.

Style extérieur

Se distinguant en premier lieu par une garde au sol surélevée de 40 mm par rapport à la version purement routière, la Volvo V40 Cross Country adopte des boucliers avant et arrière avec des protections en aluminium, spécifiquement dédiées à cette version, un traitement que l’on retrouve également sur les bas de caisses.

Dans la même veine stylistique, la V40 Cross Country embarque des barres de toit ainsi que des feux diurnes spécifiques à cette gamme. Une incrustation Cross Country sur le pare-chocs arrière vient compléter son habit d’aventurière. Notre modèle d’essai était chaussé de jantes LARENTA en 17 pouces dans une finition de gris contrastant avec le gris argent métallisé de la carrosserie et accentuant son côté un peu décalé.

Style intérieur et équipement

A l’intérieur, pas de grand changement par rapport à la Volvo V40 existante. On retrouve les mêmes codes stylistiques avec notamment la console centrale flottante, marque de fabrique de Volvo sur la plupart de ses modèles. Seul l’aspect cuivré de celle-ci est spécifique à cette version.

Doté d’un dessin assez distinctif, l’habitacle respire la qualité et l’ajustement est aussi bon que dans une allemande. La V40 se distingue avec son compteur virtuel pour lequel trois ambiances sont disponibles et dont le graphisme ajoute à l’originalité déjà bien présente.

Avec 4 vraies places (la 5ème place étant bien étroite pour un adulte), l’habitabilité est correcte, bien que la V40 perde quelques points au niveau de l’espace aux jambes à l’arrière et de son coffre qui se révèle en dessous de la moyenne. Les sièges avant se montrent enveloppants et les places arrière ne souffrent d’aucune critique au niveau de l’assise.

Bardée d’équipements technologiques et de sécurité, cette Volvo V40 Cross Country se conduit quasiment toute seule. Un peu surprenant au début, le système City Safety s’avère très efficace, particulièrement dans les embouteillages. Seul le système GPS s’est avéré assez difficile à manipuler (mais un nouveau système de navigation est prévue pour ce mois de mai 2013).

Moteur et transmission

Parmi les motorisations disponibles notre choix s’est porté sur le moteur D3 de 150ch que l’on trouve accouplé uniquement à une transmission en 2 roues motrices. Les versions essence T4 et T5 sont elles associées aux 4 roues motrices mais dans un marché européen plus orienté sur le diesel, le choix du diesel en milieu de gamme nous a semblé plus significatif.

Assez timide sous 1500 trs/min, ce moteur 5 cylindres de 2l de cylindrée lâche tout son potentiel passé cette limite. Les 350 Nm de couple permettent des reprises sans aucun souci et des dépassements en toute sécurité, malgré une commande de boîte un peu trop élastique, notamment sur la première vitesse.

Châssis, confort et comportement

La Volvo V40 Cross Country s’apparente à une berline normale en terme de tenue de route. Les mouvements de caisse sont quasiment inexistants et procurent à la compacte suédoise, un comportement très sécuritaire. Les suspensions se révèlent un peu fermes lorsque la route se dégrade, la contrepartie d’un comportement routier efficace.

Comme pouvaient s’en douter les propriétaires de XC, les choses se gâtent des que l’on sort du goudron. Malgré sa garde au sol surélevée et ses allures de SUV, la V40 Cross Country se montre peu à son aise dans le tout chemin. La hauteur de caisse reste trop peu élevée, l’angle d’attaque avec le pare-chocs avant est trop faible et les deux roues motrices déclarent rapidement forfait quand les conditions se dégradent (terrain gras ou boue notamment). Dans cette version, la Volvo V40 Cross Country fera bien de s’en tenir à l’ascension de trottoirs…

Conclusion

Démarrant à 26 480€, comme souvent son prix peut vite s’envoler si l’on tape dans le catalogue (35 930€ pour notre modèle d’essai) mais la V40 se montre au final bien placée face à la concurrence directe (Mini Countryman par exemple).

Avec son air d’être prête à toutes les aventures, la Volvo V40 Cross Country plaira à tous ceux qui cherchent un véhicule décalé. Elle reste cependant une vraie compacte, à la fois sécuritaire et très bien finie et non un véritable tout-terrain. Seul bémol, sa boîte de vitesses manuelle au maniement peu précis lors des passages de vitesses.

+Rapport prix/prestations
Look décalé
Qualité et finition
Châssis sécuritaire
Boîte mécanique élastique
Moteur timide sous 1500tr/min
Impossible d’aller en tout-terrain (2RM)

 

Gamme et prix
Volvo V40 Cross Country D3
Xénium35 930 €

 

Caractéristiques
Moteur
Type et implantation5 cylindres en ligne
Cylindrée (cm3)1984
Puissance (ch à tr/mn)150 ch à 3500 tr/mn
Puissance fiscale (CV)8
Couple (Nm à tr/mn)350 à 1500tr/min
Transmission
Boîte de vitessesmanuelle à 6 rapports
Transmissionaux roues avant
Chàssis
Suspension AVMcPherson, ressorts hélicoïdaux
Suspension ARMulti-bras
DirectionCrémaillère à assistance électrique
FreinsDisques ventilés (avant) et disques pleins (arrière)
Jantes et pneus225/50 R17 H
Performances
Vitesse maximale (km/h)205
0 à 100 km/h (secondes)9,6
Consommation
Cycle urbain (l/100km)5,3
Cycle extra-urbain (l/100km)3,9
Cycle mixte (l/100km)4,4
CO2 (g/km)117
Dimensions
Longueur (mm)4370
Largeur (mm)1783
Hauteur (mm)1458
Empattement (mm)2646
Voie AV/AR (mm)1 552/1 540
RÈservoir (litres)60
Volume de coffre mini. (litres)335
Volume de coffre maxi. (litres)820
Poids en ordre de marche (kg)1461

Crédits illustrations : Le Blog Auto

A lire également :
Essai Renault Captur 1.2 TCe 120 ch EDC (1/3) – Objet de conquête

Essai : Sandero Stepway Prestige dCi 90

A voir également : Galerie Volvo V40 Cross Country D3
[zenphotopress album=14817 sort=random number=10]

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Essai Volvo V40 Cross Country : la compacte baroudeuse"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Alex
Invité

J aime bcp les productions Volvo
Des voitures sympa et décalés au productions actuel et le style suédois me plaie bcp ….

X-zit
Invité

Alors c’est peut-être parce que je ne suis plus habitué car mon véhicule est équipé d’un frein à main électrique mais quand je vois la taille de celui de la V40!!!! Cela en est presque ridicule.

Raph
Invité

Logiquement il ne dépasse que de quelque centimètre lorsqu’on le met, je croit qu’ici c’est un mec qui l’a tirer a fond juste pour voir si ca tenais histoire de tester la qualité. Pcq le mettre ainsi n’a aucun intérêt.

Sur la mienne il ne dépasse quasiment pas.

beniot9888
Invité

Je ne vois pas l’intérêt de cette cross country. Elle n’a pas de vraies prétentions tout terrain, mais ça, c’est habituel.

Par contre, a part un peu de plastique noir sur les boucliers, elle ne se distingue absolument pas de la V40 normale. Elle n’est pas une baroudeuse et n’en a même pas l’allure. Bref, c’est une simple V40.

panama
Invité

Une bien jolie voiture la V40, un peu moins classe dans cette version qui à mon avis… ne sert à rien. Autant un V70 Cross Country c’était très bien, autant là je ne comprends pas le concept.

Enfin Volvo est de retour et c’est très bien

r.burns
Invité

Je n’aime pas les copieurs en moins bien

wpDiscuz