Accueil Formula Nippon Formula Nippon 2012 – 7 : Kazuki Nakajima remporte course et titre...

Formula Nippon 2012 – 7 : Kazuki Nakajima remporte course et titre à Suzuka

47
0
PARTAGER

En arrivant à Suzuka pour le dernier meeting du championnat 2012 de Formula Nippon, cinq pilotes pouvaient encore espérer le titre, d’autant qu’avec deux courses durant le week-end, de gros points restaient à distribuer. Il aura fallu attendre la toute dernière épreuve pour que le champion soit connu : il s’agit de Kazuki Nakajima, qui succède au palmarès à son coéquipier de chez TOM’S André Lotterer.

Le meeting de Suzuka la dernière épreuve du championnat de l’histoire de la Formula Nippon. L’année prochaine, la série change d’identité et devient Super Formula, avant de changer de moteur et de chassis en 2014. Pour faire la transition, l’organisation JRP a dévoilé à Suzuka le logo de l’année prochaine, on ne peut plus sobre. Il reste une dernière chance de voir les Formula Nippon en action sous cette appellation toutefois, la semaine prochaine lors de la Fuji Sprint Cup, le grand meeting hors championnat qui clôt la saison sportive.

Qualifications

Les qualifications étaient un peu compliquées à cause du format particulier de l’épreuve en deux courses. Si les essais étaient comme à l’habitude divisés en Q1, Q2, Q3, le résultat de la Q1 déterminait la grille de départ de la première course et celui de la Q3 celle de la seconde course. A ce petit jeu les pilotes Impul se montraient les plus habiles, avec Tsugio Matsuda lauréat de la première séance et JP de Oliveira celui de la troisième. Parmi les prétendants au titre, c’est Koudai Tsukakoshi qui s’en tirait le mieux en obtenant la deuxième ligne dans les deux séances, alors que Kazuki Nakajima ratait sa première sortie et se retrouvait en milieu de grille. A l’issue de la qualification, impossible de dégager une hiérarchie très claire, le suspense n’allait qu’en être meilleur pour le lendemain.

Course 1

La première course était courte, seulement vingt tours, il convenait donc de prendre un bon départ. C’est Izawa qui y réussissait le mieux, jaillissant de la seconde ligne pour prendre la tête au premier virage devant le poleman Matsuda et Koudai Tsukakoshi.

L’ordre allait rester le même jusqu’au terme de l’épreuve, Izawa n’étant jamais menacé. Il prenait une option sur le titre en passant en tête du classement provisoire à égalité avec son coéquipier Tsukakoshi, mais aucun des possibles champions n’était vraiment distancé. Tout allait se jouer dans la seconde course.

Course 2

Le poleman de la course 2 Joao Paulo de Oliveira prenait le meilleur départ devant Tsukakoshi, mais l’homme avec le couteau entre les dents était Nakajima. Partant de la 9ème position il n’avait rien à perdre et sortait la grosse attaque en passant Lotterer et Izawa dans les premiers tours puis remontant dans le classement grâce à une stratégie décalée lui donnant le champ libre.

Lorsque Tsukakoshi s’arrêtait, Nakajima accédait à la seconde position derrière un Oliveira intouchable. Le sort allait pourtant en décider autrement pour le pilote brésilien qui voyait ses chances de titre anéanties par une défaillance de son aileron arrière et devait stopper. Nakajima passait en tête jusqu’à l’arrivée franchie devant Loïc Duval, très rapide lui aussi dans cette seconde manche, et Koudai Tsukakoshi.

Félicitations donc à Kazuki Nakajima qui conclut une belle saison l’ayant vu s’affirmer que ce soit en Formula Nippon, en Super GT et en WEC, après un retour prudent la saison dernière suivant une année sabbatique consécutive à sa courte carrière en F1. Le fils de Satoru Nakajima a d’ores et déjà dépassé les résultats de son père et montré que son ascension jusqu’à la F1 n’était pas usurpée. N’étant pas un pilote agressif, il compense par un pilotage efficace, un peu à la Button, et a su avec son équipe TOM’S jouer de la stratégie pour se mettre en bonne position quand il le fallait. Il a su également prendre la mesure de son redoutable coéquipier André Lotterer qui semblait avoir pris un ascendant psychologique irrémédiable en début de saison. Il va être intéressant de suivre sa progression maintenant qu’il a un titre majeur en face de son nom qui ne peut que lui donner confiance.

Classement
Formula Nippon 2012 Round 7 Suzuka 3 et 4 septembre 2012. Course 1 20 tours, 116 km
1. 40 Takuya Izawa DOCOMO TEAM DANDELION RACING Honda
2. 20 Tsugio Matsuda TEAM IMPUL Toyota
3. 41 Koudai Tsukakoshi DOCOMO TEAM DANDELION RACING Honda
4. 19 Joao Paulo Lima de Oliveira Toyota
5. 1 André Lotterer PETRONAS TEAM TOM’S Toyota
6. 32 Takashi Kogure NAKAJIMA RACING Honda
7. 8 Loïc Duval Team KYGNUS SUNOCO Toyota
8. 7 Kazuya Oshima Team LeMans Toyota
9. 38 Kohei Hirate Project μ/cerumo·INGING Toyota
10 31 Daisuke Nakajima NAKAJIMA RACING

Course 2 20 tours, 156 km
1. 2 Kazuki Nakajima PETRONAS TEAM TOM’S Toyota
2. 8 Loïc Duval Team KYGNUS SUNOCO Toyota
3. 41 Koudai Tsukakoshi DOCOMO TEAM DANDELION RACING Honda
4. 32 Takashi Kogure NAKAJIMA RACING Honda
5. 38 Kohei Hirate Project μ/cerumo·INGING Toyota
6. 40 Takuya Izawa DOCOMO TEAM DANDELION RACING Honda
7. 7 Kazuya Oshima Team LeMans Toyota
8. 1 André Lotterer PETRONAS TEAM TOM’S Toyota
9. 3 Hironobu Yasuda KONDO RACING Toyota
10. 15 Takuma Sato TEAM MUGEN Honda

Classement Final du championnat 2012
1. 2 Kazuki Nakajima 46
2. 41 Koudai Tsukakoshi 43
3. 40 Takuya Izawa 41.5
4. 1 André Lotterer 35.5
5. 19 Joao Paulo Lima de Oliveira 34.5
6. 8 Loïc Duval 25
7. 7 Kazuya Oshima 21.5
8. 20 Tsugio Matsuda 20
9. 38 Kohei Hirate 8
10 32 Takashi Kogure 4

Crédit images : JRP, Honda, Toyota

<iframe width= »610″ height= »343″ src= »http://www.youtube.com/embed/3fm8dJ1soF4?list=UUdDOLMCnTUtXSj-raJB5zjw&amp;hl=fr_FR » frameborder= »0″ allowfullscreen></iframe>

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz