Accueil Actualités Entreprise Conseil d’administration Ferrari : ventes record et Pininfarina s’en va

Conseil d’administration Ferrari : ventes record et Pininfarina s’en va

28
6
PARTAGER

2009 : les ventes de Ferrari affichent un recul de 5 %  par rapport à 2008 (alors meilleur exercice de la marque) avec 6 250 unités livrées. 2010 : la firme au cheval cabré hennit de plaisir en faisant mieux que l’exercice précédent mais aussi mieux qu’en 2008 avec un volume de 6573 unités livrées dont 1 750 sur la zone nord-américaine et quelques 300 exemplaires en Chine. 2011 ? Et bien en se basant sur les résultats enregistrés sur les neuf premiers mois de l’année tout en s’adonnant à quelques projections, le seuil des 7 000 unités pourrait bien être atteint et même dépassé.

C’est au cours de son conseil d’administration que Ferrari, en la personne de Luca di Montezemolo, a publié sa performance générale sur la période janvier/septembre.

Crise économique mondiale ou pas, récession éventuelle ou pas, les clients Ferrari ne semblent pas impactés. Mieux ils sont de plus en plus nombreux, tout ceci faisant que la marque italienne affiche des chiffres record.

Pour faire concis et simple : tous les indicateurs sont au vert comme le chiffre d’affaires à 1 605 millions d’euros (+ 18,9 %), le résultat opérationnel courant à 212 millions d’euros (+ 10,9 %) ou encore un flux de trésorerie industrielle historique à 240 millions d’euros quand le volume total des autos livrées atteint 5 165 unités (+ 12,3 %). On peut aussi noter une plus forte capacité d’autofinancement puisque au 30 septembre la trésorerie disponible atteignait 669 millions d’euros.

Et les Italiennes roulantes plus précisément ? Comme nous le disions quelques lignes plus haut, le nombre des livraisons a grimpé de 12,3 % à 5 165 unités. Plus précisément USA et Canada totalisent 1 436 unités  (+14,3 %) devant un trio Chine/Taïwan/Hong-Kong à 542 unités et donc désormais le deuxième débouché commercial de la marque. Sans chiffres concernant le nombre d’exemplaires on annonce des hausses respectives de 23 % et de 17 % au Moyen-Orient et en Australie.

En Europe ? L’Allemagne et le Royaume-Uni caracolent en tête avec respectivement 503 unités (+ 15,1 %) et 384 exemplaires (+ 23,1 %). Tous comptes faits, le seuil historique des 7 000 exemplaires devrait être atteint à la fin de l’exercice. Et 2012 devrait s’inscrire dans une tendance similaire entre confirmation sur la zone Chine/Taïwan/Hong-Kong ou envol sur d’autres marchés prometteurs comme le marché indien.

Enfin, le conseil d’administration a aussi noté la démission de l’octogénaire Sergio Pininfarina pour raisons personnelles (comme on dit toujours dans ce cas) lequel sera remplacé par Richard Keith Palmer, directeur financier de Fiat SpA et Chrysler.

« En mon nom personnel et celui du conseil et de tout le monde chez Ferrari, je tiens à exprimer l’énorme gratitude que nous lui devons. C’est un homme exceptionnel qui a lié son nom à certains des plus beaux modèles de notre histoire« , s’est notamment exprimé Luca di Montezemolo assurant au passage « continuer à travailler avec Pininfarina dans le même esprit d’engagement et de collaboration qui a toujours caractérisé notre relation« . Dont acte.

A voir également. Galerie Ferrari 458 Spider live au salon de Francfort.

Ferrari 458 Italia Spider (2)Ferrari 458 Italia Spider (3)Ferrari 458 Italia SpiderFerrari 458 Italia Spider (4)Ferrari 458 Italia Spider (5)Ferrari 458 Italia Spider (6)Ferrari 458 Italia Spider (8)Ferrari 458 Italia Spider (9)Ferrari 458 Italia Spider (7)Ferrari 458 Italia Spider (10)Ferrari 458 Italia Spider (11)Ferrari 458 Italia Spider (12)Ferrari 458 Italia Spider (13)Ferrari 458 Italia Spider (14)Ferrari 458 Italia Spider (15)

Source : Ferrari.

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Conseil d’administration Ferrari : ventes record et Pininfarina s’en va"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Mamadou Dupont
Invité

Petit pb. :

Dans le titre :
« Ferrari : … Pininfarina s’en va »

Dans le texte :
« Luca di Montezemolo assurant au passage « continuer à travailler avec Pininfarina… »

Que croire ?

Marie-christine
Invité

bah on croit que tu ne comprends rien…

Mamadou Dupont
Invité

Ca m’apprendra a ne pas lire le texte en détail !!!!

Mes excuses les plus plates (dommage que l’on ne puisse pas effacer un mauvais message)

🙂

Marie-christine
Invité

« qui a lié son nom à certains des plus beaux modèles de notre histoire » = dégage de là t’es vieux/dépassé.

cycledelic
Membre

Notre homme aspire peut-être a un peu de repos du haut de ses 85 ans. Pas sûr qu’il faille y voir une relation de cause à effet après la carrosserie du même nom… même si cette dernière est fort mal en point, je doute que Ferrari décide de se séparer de ses services.

Financier
Invité

Le fait que M. Sergio Pininfarina (né le08/09/1926) ne fasse plus partie du CA de Ferrari (à 85 ans, on peut le comprendre…) ne veut en rien dire que le constructeur Ferrari ne fera plus appel à la société de design Pininfarina pour ses futures réalisations. Sergio Pininfarina, comme son père, ont été d’excellents designers au sein de leur entreprise éponyme. Actuellement, il n’occupe que les fonctions de Président d’honneur de sa société. La direction opérationnelle est assurée par un de ses fils.

wpDiscuz