25 réponses
Page 1 de 3 Suivant →
  1. SAMUEL
    SAMUEL à |

    Toutes ces marques vont y perdre un peu de leur personnalité.
    Les véhicules développés pour le continent américains ne vont peut être pas correspondre aux critères des européens (si c’est à eux qu’il compte les vendre).

    Répondre
  2. GREG
    GREG à |

    J’attend les intégristes Fiat(italian driver c’est pour toi) hurler au génie.

    Répondre
  3. ami204
    ami204 à |

    À la place du ‘badge crossing’, pourquoi pas du ‘réseau crossing’ ?
    Je veux dire qu’en Europe le réseau Fiat-Lancia pourrait vendre des Chrysler et,
    en Amérique du Nord, le réseau Chrysler-Doge vendre des Fiat-Lancia.
    On a bien vu le réseau Renault d’Europe vendre des Jeep.
    Ainsi, chaque marque conserve son âme, sa réputation, son style, … et profite du réseau du partenaire sur son continent d’origine.

    Répondre
  4. Pierre-Laurent Ribault
    Pierre-Laurent Ribault à |

    Je suis très circonspect. Ca fait un an que l’on lit de telles choses et que Marchionne fait des petites phrases mais il n’y a toujours rien de très clair. Je pense surtout que l’intégration des gammes des deux côtés de l’Atlantique est beaucoup plus difficile que prévue. Pour l’instant la seule chose qui est à peu près établie, c’est que la Fiat 500 sera vendue aux US, sous la marque… Fiat, chez les concessionnaires Chrysler, comme le dit @ami204. Comme grand plan d’intégration, c’est un peu maigre.

    Répondre
  5. François
    François à |

    Dodge n’est pas arrivé au bon moment en Europe, Chrysler LLC a été lâché peu de temps après par Daimler avant de passer par la case « Chapter 11″ puis aucune relance sur le vieux continent du fait d’alternoiements du marketing. Dans les faits, Dodge a bénéficié d’une grosse campagne de pub au mondial de Paris en 2006 (tous les espaces publicitaires de la station de métro Porte de Versaille par exemple) puis…Plus rien, la marque est donc logiquement tombée dans l’oubli alors que son démarrage avec un seul modèle (le Caliber) était plutôt encourageant. Pierre-Laurent Ribault a raison, le plan produit n’est pas très clair, par exemple quand le chef du design de Fiat (donc pas le premier venu) Roberto Giolito dit à Motor trend « on va présenter la Chrysler Delta de production à Genève » ça sème au minimum le doute car présenter ce modèle en Europe pour ne la vendre qu’aux USA (d’ailleurs, Giolito ne l’a même pas confirmé) parait surréaliste mais un mois plus tard Fiat dit « on va présenter la Lancia 300 à Genève » donc pour l’instant, de voies officielles nous aurons à Genève des Chrysler badgées lancia et au moins une Lancia badgée Chrysler…Je ne m’avancerai même plus dans le moindre pronostic, qui vivra verra!

    Répondre
  6. Bain Marie
    Bain Marie à |

    C’est vrai que cette stratégie à fait ces preuves chez GM par exemple…. Perso je n’y crois pas une seconde.

    Répondre
  7. Peugeot Citroen
    Peugeot Citroen à |

    Peugeot Citroen ont mis plus de 10 ans pour harmoniser leurs gammes.
    Le PDG de l ‘ époque disait que c’ était une épreuve qu’il ne souhaitait a personne.
    Fiat Chrysler avance à leurs pas , rien de plus normal.

    Répondre
  8. Peugeot Citroen
    Peugeot Citroen à |

    Fiat Chrysler avancent à leurs pas , rien de plus normal.

    Répondre
  9. SAM
    SAM à |

    Racheter un groupe quand on n’a pas l’argent de son développement c’est périlleux. on nous parle surtout de réutilisation de veilles plates formes plutôt que de développement de grands chantiers. Si VAG fait de la plate forme de la Golf plusieurs modèles et que Renault-Nissan suie la tendance avec la Mégane. Fiat parle encore et toujours de réutiliser l’antique propulsion de la Mercedes Classe E ( 300 de Chrysler ). Comme synergies, y’a mieux…

    Répondre
  10. La bonne nouvelle
    La bonne nouvelle à |

    La bonne nouvelle c’ est que Fiat troquerait l’actuel 2.0 Diesel de 140 ch d’origine VW pour un plus puissant 2.0 turbo Diesel de 170 ch maison.

    Répondre
Poster un commentaire