par Thibaut Emme

Sécurité routière 2019 : +17,1% en février, vilains gilets jaunes

Grosse hausse du nombre de morts sur la route en février. C'est la faute aux "gilets jaunes" qui dégradent les radars dit en substance le Ministre de l'Intérieur. En fait, sans doute pas !

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Il est évidemment toujours difficile de dégager une grande tendance à partir d'un seul mois, qui plus est de 28 jours. Pourtant le Ministre n'hésite pas.

Les chiffres

253 tués sur les routes de métropole sont à déplorer. Comparé à 2018, ce sont 37 victimes de plus et donc +17,1%. Tous les autres indicateurs sont à la hausse avec 4 091 accidents corporels (+22,3%), 5 021 blessés (+17,7%).

Sur 12 mois glissants, de mars 2018 à février 2019, on totalise 3 305 tués soit 129 de moins que la même période un an avant (-3,8%). Un total encore très satisfaisant pour la sécurité routière.

La faute aux radars dégradés

Pour le Ministre Castaner, cela ne fait aucun doute, c'est la fautes des radars dégradés. "Il y a des radars qui sont masqués. Ils ne font pas de photographie, il n'y a pas de procès-verbal, mais ils continuent à enregistrer la vitesse. Au mois de décembre, en moyenne, il y a quatre fois plus d'infractions sur un radar masqué que quand il fonctionne. 400% d'augmentation, et au bout du compte ça fait des morts".

Et l'ONISR (Observatoire National Interministériel à la Sécurité Routière) d'embrayer derrière le Ministre. "Sans ces dégradations, 60 vies supplémentaires auraient pu être épargnées entre novembre et décembre 2018 (30 vies chaque mois)".

Sauf qu'en février, la hausse est surtout dû aux cyclistes, aux motocyclistes qui sont sortis plus tôt à la faveur d'un mois de février clément, et aux piétons ! Ces mêmes piétons se font malheureusement surtout tuer en agglomération, loin des radars dégradés, sur les routes.

Il n'en reste pas moins vrai qu'habituellement, le mois de février est moins meurtrier que le mois de janvier. C'est même le mois le moins meurtrier de l'année normalement. Pas cette année. Météo ? Radars ? Anomalie statistique ? En tout cas pour le Ministère, c'est la faute des radars dégradés. Que n'attendent-ils pour les réparer ?

Pour résumer

Grosse hausse du nombre de morts sur la route en février. C'est la faute aux "gilets jaunes" qui dégradent les radars dit en substance le Ministre de l'Intérieur. En fait, sans doute pas !

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.