par La rédaction

Les sites d'Aulnay et Sevelnord menacés ? PSA rassure partiellement

L'information relayée depuis quelques minutes par l'ensemble des médias fait l'effet d'une petite bombe : selon la CGT, s'appuyant sur un document interne présenté par PSA, le groupe songerait à fermer les sites d'Aulnay-sous-Bois et de Sevelnord. La contre-attaque du constructeur n'a pas tardé et se veut rassurante. Enfin, partiellement rassurante pour les emplois en France...

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

L'information relayée depuis quelques minutes par l'ensemble des médias fait l'effet d'une petite bombe : selon la CGT, s'appuyant sur un document interne présenté par PSA, le groupe songerait à fermer les sites d'Aulnay-sous-Bois et de Sevelnord. La contre-attaque du constructeur n'a pas tardé et se veut rassurante. Enfin, partiellement rassurante pour les emplois en France...

A en croire les données avancées et dévoilées par la CGT, le groupe PSA Peugeot Citroën envisagerait donc de fermer les usines de Sevelnord et d'Aulnay, ceci se traduisant par la suppression de 6 200 emplois. Soulignons en complément que la production assurée à Aulnay (l'un des sites historiques exploité depuis le début des années 1970 prenant le relais du site de Javel...) serait alors transférée à Poissy et Mulhouse avec des sites alors exploités à fond ou même surexploités. Étonnant aussi pour un site d'Aulnay qui, malgré la crise, n'a jamais réellement chômé produisant de petites autos se vendant bien.

En lien, pour compenser cette production, PSA aurait des vues de délocalisation vers des pays comme le Maroc, la Tunisie ou d'autres nations d'Europe orientale. De la production à coûts plus bas dans les tuyaux ?

Selon la CGT, une note interne serait à l'origine de cette fuite, un document qui aurait par erreur atterri sur un serveur informatique du groupe avant d'être largement diffusé.

Le groupe PSA Peugeot Citroën a immédiatement réagi. "Une conférence de presse organisée ce jour par la Fédération Métallurgie de la CGT met en cause la Direction Générale du Groupe sur sa stratégie concernant le site industriel d’Aulnay. PSA Peugeot Citroën tient à affirmer que la fermeture du site d’Aulnay n’est pas un sujet d’actualité. L’usine produit la nouvelle Citroën C3, lancée en octobre 2009, et qui est le véhicule le plus vendu de la gamme Citroën avec près de 310 000 ventes en 2010", avance le groupe.

Et de poursuivre : " Le document diffusé ce jour par la CGT est un document préparatoire datant d’il y a près d’un an sur la compétitivité industrielle à long terme du Groupe en Europe. Il ne constitue en aucun cas un relevé de décisions. Anticiper sur ces sujets dans le contexte de crise qui était celui de l’industrie automobile à l’été 2010 était, et reste, du devoir de la Direction Générale".

Notons toutefois que ce communiqué ne fait pas allusion au site de Selvenord et se révèle ambigu. Le fait que ce document ne remonte qu'à un an n'exclut pas, comme c'est indiqué clairement, de réfléchir sur la compétitivité industrielle du groupe à long terme. Surtout quand la CGT avance même 2014  et 2013 comme dates respectives de la fermeture des complexes d'Aulnay et de Sevelnord. Soit pour le site nordiste, une anticipation plus proche encore de la fin de la collaboration avec Fiat qui, à l'horizon 2017, aurait demandé au groupe français de trouver un nouveau partenaire...

La CGT aurait demandé la tenue d'un Comité Conseil d'Entreprise exceptionnel pour aborder la sensible question. Cela tombe bien, la direction le convoque également pour "une mise au point sur le sujet". Une certitude : à suivre.

Source : France Info et PSA.

Pour résumer

L'information relayée depuis quelques minutes par l'ensemble des médias fait l'effet d'une petite bombe : selon la CGT, s'appuyant sur un document interne présenté par PSA, le groupe songerait à fermer les sites d'Aulnay-sous-Bois et de Sevelnord. La contre-attaque du constructeur n'a pas tardé et se veut rassurante. Enfin, partiellement rassurante pour les emplois en France...

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.