par Thibaut Emme

Le garage Rédélé (Alpine) à Dieppe va être détruit

Le garage Renault du 33 de la rue Thiers à Dieppe, c'est le garage de la famille Rédélé. Ce garage historique qui a vu naître Alpine va bientôt céder la place à des immeubles d'habitation.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

C'est via le journal Paris-Normandie que l'on apprend cette - triste pour les passionnés - nouvelle. Si le garage est fermé depuis 2014, il représente tout de même un pan de l'histoire industrielle de la ville de Dieppe, mais aussi de l'industrie automobile française.

Sauf que, les habitants se contrefichent de l'histoire industrielle comme la citation rapportée par Paris-Normandie en témoigne : "C’est une verrue au cœur du quartier, j’espère que ce projet immobilier donnera de la plus-value à cette partie de la ville".

Selon le journal, une partie du garage va donc être détruit. Il va laisser la place à "quatre bâtiments d’habitations totalisant pas moins de 100 logements et commerces en rez-de-chaussée, de 69 chambres en résidences services et d’un parc de stationnement de 97 places en sous-sol et 73 en surface". Pour la Mairie, c'est l'aboutissement de plusieurs années, à quelques semaines des élections municipales.

Depuis, le garage Renault (groupe Gueudet) a déménagé pas très loin. Il est de l'autre côté des voies ferrées, à 500 m à vol d'oiseau, dans une concession sans âme qui ressemble aux quatre ou cinq autres concessions automobile du coin. Le promoteur des nouveaux ensembles immobiliers promet de conserver la façade "art-déco" (cachée en partie pour l'instant), mais rien de concret n'est encore arrêté. D'ici à ce qu'elle disparaisse discrètement dans une prochaine version du projet...

Des précédents

La France n'aime pas son industrie, ni tout ce qui peut lui rappeler son passé glorieux. Comme s'il était honteux d'avoir eu une grande industrie. Quand on pense usines ou bâtiments industriels détruits, on peut citer tous les constructeurs automobiles ou camions qui existaient à l'ouest de Paris : l'usine Citroën quai de Javel, de Dion-Bouton à Puteaux, La Licorne ou Berliet à Courbevoie, etc. Ou même le symbole de l'Ile Seguin, rasée sans plus de sentiments.

Hors automobile, citons les usines Blériot Aéronautique à Suresnes, détruites il y a quelques années et dont ne subsistent que deux morceaux posés devant le nouveau bâtiment appelé ironiquement "Le Blériot" (cf. illustration). Enfin, comment ne pas parler du "Hangar Y" à Meudon. Hangar qui a vu des dirigeables y être construits et qui a pourri pendant plus de 40 ans. Grâce à la mobilisation de quelques uns, il devrait être réhabilité et transformé en partie en musée sur les dirigeables (le "La France", premier ballon dirigeable français y a été construit) et en espace de "co-working". Le prix à payer sans doute pour voir ces morceaux de patrimoine ne pas tomber sous les coups des bull-dozers.

Et des contre-exemples

Un des contre-exemples (il y en a), ce sont les filatures Normant à Romorantin, devenu usine Matra, puis laissées en partie à l'abandon. La municipalité y fait une rénovation urbaine tout en préservant une partie du patrimoine industriel. L'ancienne salle des métiers à tisser Normant (montage moteur et contrôle retouches sous Matra) a été conservé et transformée en un centre des expositions qui met en avant ce passé industriel. Quant à la porte dite Normant ou des Béliers, elle est en train d'être restaurée pour accueillir le service urbanisme et les archives de la ville.

Quant au garage Rédélé à Dieppe, il aurait pu devenir musée, rappeler l'histoire industrielle du quartier, qui en a fait sa richesse, avant de devenir "une verrue" comme l'appelle cette habitante sans doute totalement ignorante de ce passé. Il n'a pas pour lui d'avoir 200 ans, ou d'avoir été construit par un ingénieur de renom (comme François Hennebique pour les usines Normant).

Illustration : Google Street View

Pour résumer

Le garage Renault du 33 de la rue Thiers à Dieppe, c'est le garage de la famille Rédélé. Ce garage historique qui a vu naître Alpine va bientôt céder la place à des immeubles d'habitation.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.