Accueil Rallycross Perry McCarthy reprend le volant en Titans RX

Perry McCarthy reprend le volant en Titans RX

817
1
PARTAGER
McCarthy

L’ancien pilote de F1 Perry McCarthy reprend la compétition, en s’engageant dans le championnat Titans RX. Hum, McCarthy, ça ne vous dit rien ? Rien à voir évidemment avec le sénateur anticommuniste américain. Perry McCarthy a peut-être connu l’expérience de F1 la plus alambiquée, frustrante et improbable qui soit. Mais au moins, on se souvient de son passage !

Cauchemar dans le garage

Pilote sans le sou, McCarthy dispute plusieurs saisons de F3 et de F3000 dans l’anonymat, avant de s’expatrier aux USA en 1990, obtenant quelques résultats probants en IMSA. Pilote-essayeur de Footwork en 1991, il est aidé par l’agent de Nigel Mansell et décroche un volant dans la nouvelle écurie Andrea Moda. Un cadeau empoisonné…

L’aventure Andrea Moda aurait figuré en bonne place dans un épisode de Michel Vaillant…ou dans une comédie. Fondée sur les restes de Coloni par le sulfureux et mystérieux entrepreneur de chaussures Andrea Sassetti, cette écurie sous-financée, dont les « ateliers » sont installés à côté d’une usine de chaussures, fait preuve d’un incroyable amateurisme, flirtant régulièrement avec les limites et bricolant une monoplace avec des bouts de ficelle pour s’aligner au championnat du monde 1992.

McCarthy raconta notamment qu’un de ses mécaniciens était l’année précédente un cuisinier de Minardi et qu’il n’y comprenait rien en réglages…Le pilote anglais ne reçoit pas de salaire et n’est qu’un faire-valoir,  qui a déjà eu bien du mal à obtenir sa super-licence. De plus, l’écurie se concentre sur la voiture du premier pilote Roberto Moreno, tandis que celle de l’anglais, qui n’a pas toujours un moteur dans le châssis, sert de pièces de rechange. McCarthy ne roule quasiment jamais ou alors avec une monoplace totalement périmée. A Silverstone, il est obligé de faire son tour de préqualification en pneus pluie sur une piste sèche… A Spa, il pilote une S921 qui a subi deux crash-tests et dont la colonne de direction a été réparée suite à une casse.

McCarthy a sans doute passé plus de temps en dehors que dans la voiture

McCarthy entre en conflit avec le boss Sassetti, mais celui-ci a d’autres ennuis, bien plus frauduleux, puisqu’il échappe à une tentative de meurtre..en fuyant un incidence criminel visant sa discothèque ! Il faut dire que les fréquentations de l’entrepreneur italien pourraient jouer sans forcer leur nature dans le Parrain. Finalement, las de ces frasques ternissant l’image de la F1, l’écurie Andrea Moda est exclue du championnat du monde par la FIA, Sassetti est rattrapé par la justice et McCarthy se retrouve sans volant. Il effectue quelques piges d’essayeur pour Benetton et Williams, puis court avec un peu plus de réussite en Endurance jusqu’en 2003, pilotant pour Panoz (notamment sur la Roadster qui fut utilisé pour incarner la Vaillante du film Michel Vaillant) et même Audi.

Le premier Stig

McCarthy a surtout connu son heure de gloire à la télévision, mais après coup, puisque sa carrière était…anonyme ! Décidément. En 2002, à l’occasion d’une soirée de gala pour présenter son autobiographie, il rencontre Jeremy Clarkson, le présentateur vedette de Top Gear. Dans cette fameuse émission, il est embauché pour incarner le tout premier « Stig », tout de noir vêtu alors (comme l’Andrea Moda tiens…), ce personnage casqué, silencieux et anonyme qui établit des chronos de référence et teste le dernières supercars. Il a exercé ce rôle durant deux saisons, avant de quitter l’émission suite à un désaccord avec les producteurs.

McCarthy fait donc son retour en compétition en Rallycross pour les débuts du championnat Titans RX Europe, sur la piste de Lydden Hill, qui réunit des spécialistes de la discipline (les frères Hansen, Grosset-Janin) et des « guest-stars » (Alex Wurz, Hayden Paddon, Nelson Piquet Jr). Il sera au volant d’une Pantera RX6 (pas une De Tomaso…) et doit également participer aux manches suivantes de la saison au Portugal, en Autriche, en Hongrie et en Allemagne.

Perry McCarthy a déclaré : « À 58 ans, je suis très fier et heureux de revenir en sport automobile à ce niveau. C’est un grand challenge et je n’ai jamais couru en rallycross, mais cela m’a donné quelque chose à me mettre sous la dent et heureusement, j’ai été rapide dans les essais. »

Source et images : wikimedia commons, reddit

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Perry McCarthy reprend le volant en Titans RX"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Chaque fois que j’entends parler d’Andrea Moda j’en apprends une nouvelle x) On pourrait faire un Roman avec cette écurie

wpDiscuz