Accueil Actualités Entreprise Le point sur le scandale Volkswagen : Jour 2

Le point sur le scandale Volkswagen : Jour 2

221
67
PARTAGER

L’affaire des émissions truquées de Volkswagen a dominé l’actualité économique hier mardi, avec des répercussions au Etats-Unis mais pas seulement. L’Europe a également accusé le coup.

Onze millions de véhicules concernés

Outre de surréalistes déclarations de contrition par les dirigeants de la marque : « We screwed up » (littéralement : « On a foiré ») par le président de VW USA, « Je suis infiniment désolé que nous ayons trahi la confiance de millions de gens » par Martin Winterkorn, etc., Volkswagen a avoué hier que ce sont en fait onze millions de véhicules, équipés du moteur 2.0l TDI de type EA 189, qui contiennent le dispositif logiciel de contournement des tests d’émission. Si le constructeur ne précise pas où sont ces véhicules, on peut logiquement penser que la grande majorité sont en Europe, principal marché des Diesel du groupe. Volkswagen a-t-il utilisé la même ruse pour les tests d’émission en Europe ? Peut-être, encore que les tests européens soient moins stricts que ceux de l’EPA. Nulle doute que les divers organismes d’homologation à travers l’Europe vont se pencher sur la question au plus vite. Il semble que le logiciel de gestion des émissions soit fourni par Bosch, qui nie toute responsabilité dans l’utilisation qui en est faite par Volkswagen.

6,5 milliards d’Euros provisionnés

Volkswagen a indiqué avoir provisionné dans un premier temps 6,5 milliards d’Euros pour les inévitables rappels qui devraient être ordonnés. C’est le cas aux Etats-Unis, pas encore en Europe mais on n’imagine pas la Commission européenne rester inactive.

Chute des titres automobiles en bourse

L’ampleur grandissante du scandale a fait chuter de plus belle le titre Volkswagen qui a perdu à nouveau près de 20% mardi, pour 25 milliards d’euros de capitalisation envolés. La frilosité des investisseurs s’est également étendues aux autres constructeurs européens spécialistes du Diesel, après les propos très pessimistes de l’analyste respecté Max Warburton sur l’avenir de la motorisation Diesel dans les véhicules particuliers. Le Financial Times rapporte ainsi le jeu de massacre:

  • Porsche : -20,1% 

  • PSA : – 11,4%

  • FCA : – 8,3%

  • Renault : – 8,2%

  • Daimler : -7,9%

  • BMW : -7,1%

On n’a pas beaucoup entendu les constructeurs hier, chacun étant bien conscient que le climat n’est pas aux grandes déclarations. Cela étant, aucune accusation précise de fraude aux émissions ne s’est matérialisée à ce jour visant d’autres marques que Volkswagen.

Les politiques s’emparent du dossier

Le sujet étant important et Volkswagen une des plus grandes entreprises de l’Union Européenne, les dirigeants européens ne pouvaient pas rester muets et l’on a ainsi entendu au cours de la journée des voix prudentes ici et là. En France, c’est Michel Sapin qui a indiqué son souhait de voir les autorités européennes se lancer dans une enquête, y compris pour les constructeurs français, une intention reprise plus tard dans un communiqué du Ministère de l’Ecologie. Angela Merkel a elle demandé sans trop s’engager « une totale transparence » aux dirigeants de VW. L’Italie et la Suisse ont également indiqué des actions dans ce sens, alors que la Corée du Sud, qui n’est pas, pour être clair, le plus grand marché de la planète pour les Diesels européens, a également déclaré l’ouverture d’une enquête. Ca ne mange pas de pain et ça ne peut pas faire de mal à l’industrie automobile locale.

Aucune déclaration n’est venue en provenance de la Chine, le premier marché de Volkswagen, et cela n’a rien d’étonnant puisque le constructeur n’y vend pour ainsi dire aucune voiture équipée de ce type de moteur.

Winterkorn sur un siège éjectable

L’ampleur de ce fiasco a bien évidemment mis Martin Winterkorn sur un siège éjectable. Le hasard du calendrier veut que le Directoire se réunisse ce vendredi, et on s’attendait à ce que Winterkorn soit reconduit pour deux ans à la tête du groupe, la consécration de son triomphe sur le clan Piech. Les choses ont changé du tout au tout puisque les investisseurs et les politiques demandent des têtes et le journal Tageblatt révélait hier que celle de « Wiko » allait rouler vendredi. Le groupe a démenti cette rumeur et Martin Winterkorn est toujours à la tête du groupe. Il va falloir s’accrocher à la rambarde parce que le grain est loin d’être passé…

Sources : Financial Times, New York Times, Europe 1 et divers
Crédit photo : le blog auto

Poster un Commentaire

67 Commentaires sur "Le point sur le scandale Volkswagen : Jour 2"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Un scandale que les autres en pâtissent !
Si le N° 1 triche, tous les autres sont forcément pourris !?
Lors du test qui à débusquer la tricherie de VAG il y avait aussi une BMW, cette dernière à passer le test haut la main sous les normes antipollution et sans « boitier », alors que la VW et l’Audi étaient de 5 à 40 fois plus, suivant les polluants !

SGL
Invité

DONC ! juste qu’à présent et preuve du contraire, BMW, Mercedes, PSA, Renault/Nissan, Ford, GM Toyota, etc. font des diesels propres !
Pourquoi ils doivent subir de la malhonnêteté et la cupidité du groupe VW

Zoro
Invité

Montupet : l’affaire Volkswagen ne devrait pas peser.

“Le groupe Français Montupet ne fournit en effet au groupe Volkswagen que les culasses V6 diesel de la marque Audi, en aucun cas concernées par le problème de norme antipollution, celui-ci n’affectant, à notre connaissance, que les moteurs 4 cylindres en ligne.

Olivier
Invité

Zoro, ne penses tu pas que les ventes de diesel vont fondre comme neige au soleil à cause de ces menteurs?

SGL
Invité

D’après un sondage (entendu sur BFM)
Les gens se foutent totalement du niveau de pollution de leur diesel, pourvu qu’il consomme peu !

Olivier
Invité

en fait c’est logique

Invité

il faudrait peut être dire à ses gens là, sgl, que comme le niveau de polluant est proportionnel au niveau de consommations, si les niveaux de polluants sont fort, alors la consommation l’est aussi 😉

SGL
Invité

Scandale Volkswagen, EXCLUSIF, le pire serait à venir
http://www.moteurnature.com/actu/uneactu.php?news_id=28049
Le Mythe de VW s’effondre !

Invité

même Merckel l’a dit hier, que les autres n’étaient pas concrnés lol

Invité

VW brade déjà ses autos, pour le moment par les canaux des ventes événementielles, donc ne durant pas longtemps et peu visible, mais ça commence. En témoigne ceci :

http://f.invitation.vente-du-diable.com/o/?s=1368-3f801-5CD4-72b55c0b-3e13

Et la capture d’écran :

https://c1.staticflickr.com/1/580/21060334404_c0145f014f_b.jpg

Carlos Ghost
Invité

Nulle doute que les divers organismes d’homologation à travers l’Europe vont se pencher sur la question au plus vite.

…pour ne rien « trouver ». Pour s’attaquer au pays de Cruellangela, faut être les USA, pas un conglomérat de nains alignés sur le pouvoir allemand depuis des années, on le voit bien avec la gestion de la crise grecque (Grecs que les Allemands ne se sont jamais gêné pour les traiter de tricheurs).

Navigator84
Invité

Marrant de voir comment une entreprise allemande qui triche devient les Allemands sont des tricheurs. Je serai curieux de savoir comment vous savez qu’Angela Merkel et son gouvernement était au courant. Le complexe d’infériorité du frenchie vis-à-vis de ses voisins se réveille. Merveilleux ! (ironie)

lym
Invité

Quel complexe d’infériorité? Pour la triche certainement, face a un pays qui délocalise à domicile à l’est depuis la réunification et planque des millions de chômeurs sous le tapis à coups de minijobs… Comme quoi ce n’est pas qu’un problème d’entreprise, en Allemagne c’est institutionnalisé et ils tirent l’Europe a leur suite.

Thibaut Emme
Admin

Les « grünen » ont adressé, au Bundenstag, une question à ce propos en juillet au Ministre allemand des Transports demandant si de telles boucles de détection de cycle existaient.
Selon Spiegel, la réponse fut que oui, mais qu’elles n’étaient pas efficaces et que l’Europe se penchait dessus actuellement.
Donc Outre-Rhin on commence à dire que le gvt était au courant (et là vous ne pouvez accuser les Allemands d’un complexe d’infériorité face à eux-mêmes si ? 😉

Invité

alors que les allemands sont les plus grand tricheurs (là encore) à propos de leur dette :

http://www.arte.tv/fr/crise-la-verite-sur-la-dette-cachee-allemande/4082444,CmC=6772316.html

Ce qui ne les empechent pas de s’improviser donneur de leçon pour les autres pays !

Carlos Ghost
Invité

On a bien fait le coup aux Grecs, tous traités de tricheurs sans distinction.

Le Schauble qui a dit pis que pendre des Tsipras et Varoufakis est muet, là…

4aplat
Invité

Tous les constructeurs automobiles ne sont pas des « voyous ». Il n’est pas avéré que les autres ont aussi triché. J’ose imaginer que nos constructeurs nationaux n’ont pas trichés.
Les ecolos s’emparent de cette « défaillance » pour a nouveau dénoncer les diesels polluants (cf interview d’E. Cosse ce matin sur Europe1) . Ce qu’elle oublie, c’est qu’il y a des normes !!

Invité
…normes qui visiblement sont aisément contournables… Bien entendu je préfère que les contrôles soient renforcés pour TOUS les constructeurs et j’ose espérer que les autres marques sont plus vertueuses. Toute cette histoire pose une autre question, non seulement les agences de contrôles sont inefficaces mais les journalistes spécialisés n’ont pas été très curieux non plus. On recopie les dossiers de presse, on vante les chiffres constructeurs et on cherche pas plus loin. Si une voiture émet réellement entre 10 et 40 fois plus de gaz que la norme en conditions de circulation normales, comment se fait-il qu’aucun canard auto ne… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

Oui, et de mettre dans le même sac tricheurs et non tricheurs pour mieux noyer le poisson (et faire oublier la non-campagne des régionales soi-dit en passant) :
http://www.europe1.fr/politique/emmanuelle-cosse-il-y-a-un-lobby-automobile-extremement-fort-2518925

beniot9888
Invité
Bosch n’a rien fait. A part fournir à VW un calculateur qui permette de faire ce genre de manipulations. Mais jamais Bosch n’avait imaginé que Volkswagen le ferait ! Un calculateur auto n’est pas une grosse boite vide ou on écrit ce qu’on veut. C’est plutôt comme un appartement : On y mets les meubles qu’on veut et on choisit la couleur des murs, mais les murs, il faut faire avec. Je me demande tout de même à quoi Bosch a bien pu penser, pour développer ce type de calculateur, tout en pensant que personne ne s’en servirait (ironie). Maintenant,… Lire la suite >>
Fred21
Invité

Pour mon cas personnel et dans un autre domaine mais qui reste de l’informatique, j’ai déjà eu des clients qui m’ont demandé de pouvoir tricher. Refus de ma part au nom de l’éthique et de la réputation mais pression quand même à un certain moment. Qu’en est il sur des marchés où les liens fournisseurs/clients se chiffrent en milliards d’euros sur des décennies ?

xp
Invité

Et ou les cadres passent, les PDG et autres haut dirigent prennent des millions alors qu’ils ne risquent absolument rien …

gigi4lm
Invité

Un peu hors sujet, quoi que ….
Un bruit persistant ce week end à Singapour parlait du rachat de Red Bull par VW/Audi et don leur arrivé en F1. Il se pourrait bien que cet intérêt pour la F1 passe pour l’instant aux oubliettes, l’heure est aux économies.

bmv
Invité

Et adieu Redbull et Toro Rosso en 2017 si les résultats avec Ferrari ne sont pas là en 2016
Et adieu Renault en F1 si elle est aussi touchée par ce scandale.
ça va être sympa la F1 en 2017 : 6 écuries en moins ..

wizz
Membre

mais ça peut aussi être adieu à Renault dès 2016, si jamais Renault n’obtient pas le statut de constructeur historique, scandale ou pas

Bernardo
Invité

euh , ça depend !
ce serait pour rouler au Diesel ? 😉 . . .

wpDiscuz