Accueil Droit routier Un éthylotest sur deux serait défaillant

Un éthylotest sur deux serait défaillant

123
7
PARTAGER

L’UFC Que Choisir a décidé en cette fin d’année de tester les éthylotests devenus (trop) fameux en 2012. Cette décision fait écho au retrait par la DGCCRF de plus de 400 000 éthylotests non conformes. Selon l’association sur les 12 éthylotests testés (4 chimiques et 8 électroniques) 6 affichent des résultats erronés de nature à mettre les conducteurs en infraction.

Lors de ces tests, les résultats obtenus sont mauvais. En effet le magazine conclut : « cinq sont à éviter absolument (trois électroniques, deux chimiques) et un sixième (un chimique) se révèle très mauvais. Concrètement, ils vous indiquent que vous pouvez prendre le volant, alors que vous ne devriez pas le faire ». Affichant un taux inférieur à la législation en vigueur ces éthylotests peuvent donc vous valoir dans le meilleur des cas une amende de 135 euros (minorée à 90 euros) et la perte de 6 points, dans le pire jusqu’à 4 500 euros d’amende, 2 ans d’emprisonnement, 6 points en moins si vous dépassez les 0,8g d’alcool par litre de sang.

En plus, en cas de contrôle positif par les forces de l’ordre, avancer l’argument d’un éthylotest défectueux ne vous servira malheureusement pas. Que Choisir constate tout de même que les modèles électroniques sont globalement plus fiables que les chimiques dont la lecture n’est pas aisée. Concernant les chimiques, le magazine souligne que la norme NF (la seule valable pour l’éthylotest obligatoire dans la voiture) garantit plus de fiabilité.

Ces attaques récentes répétées contre les éthylotests (annonces de saisies en douane, procédures contentieuses de la DGCCRF, enquête Que Choisir, etc.) ne masquent-elles pas une tentative de décrédibiliser l’éthylotest pour que l’annonce du retrait de la loi (qui impose depuis le 1er juillet la possession d’un dispositif de test par tout conducteur de véhicule à moteur) passe mieux auprès du public ? Cela revient avec insistance depuis plus d’un mois. Le Ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a d’ailleurs annoncé récemment l’évaluation de ce dispositif dont la mise en application a été repoussé au 1er mars.

Lire également : Chantal Perrichon – « le zéro alcool n’est pas la solution »
Ethylotests dangereux ? les fabricants démentent

Source : Que Choisir

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Un éthylotest sur deux serait défaillant"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Membre

ça c’était presque prévisible. Ils sont passé d’une production limitée pour les forces de l’ordre pour laquelle ils avaient un suivi qualitatif adapté a une production de masse où là le suivi qualitatif était absent, on nous a refourgué des merdes. Merci donc à l’ancien Président qui a accepté la proposition indécente des fabricants ayant agit comme un lobby,on c’est encore fait avoir. J’espère que Valls ira jusqu’au bout de sa volonté de supprimer cette loi que tout le monde trouve inutile, même miss Perichon, c’est dire !

bautzen
Invité

Moi , j’ en ai 1 électronique , je le garde NF ou pas , boire ou conduire , je conduis .

bautzen
Invité

Chez les forces 2 l’ ordre , il faudrait les faire souffler 2 temps en temps , soufflez d’ abord , svp .

beniot9888
Invité

« Ces attaques récentes répétées contre les éthylotests ne masquent-elles pas une tentative de décrédibiliser l’éthylotest pour que l’annonce du retrait de la loi passe mieux auprès du public ? »

Mon opinion personnel est : non. Ou alors, c’est mal joué. Il suffirait de ne rien faire sur ce sujet pour qu’absolument tout le monde l’oublie, vu que tout le monde s’en fout. En plus, cette loi a été promulguée par le précédent gouvernement, donc ce n’est même pas un retour en arrière pour l’actuel.

beniot9888
Membre

Possible aussi 🙂

wpDiscuz