Accueil Droit routier Ethylotests dangereux ? Les fabricants démentent

Ethylotests dangereux ? Les fabricants démentent

83
6
PARTAGER

Un pavé a été jeté dans la mare par l’association « Robin des bois » la semaine dernière à propos d’une dangerosité supposée des éthylotests qui selon l’association de « protection de l’Homme et de l’Environnement » contiendrait 1 gramme de Chrome VI à la fois dangereux pour l’environnement mais également pour l’Homme. Démentis formels des fabricants mais également des professionnels de la chimie qui tentent de stopper la rumeur.

L’association Robin des bois demandait la semaine dernière la mise en place d’une filière de recyclage des dispositifs de tests de l’alcoolémie considérés par cette dernière comme toxiques et dangereux. Dans son communiqué l’association avançait le chiffre de 1 gramme de Chrome VI (hexavalent) ce qui avec l’estimation de 30 millions d’éthylotests vendus chaque année depuis l’entrée en vigueur de la loi ferait 30 tonnes d’un produit classé « Cancérogène, Mutagène et Reprotoxique » (CMR). Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour lire la réaction du principal fabriquant mais également de « Chimie et Société ».

Basée dans l’Hérault, Contralco, leader mondial des éthylotests chimiques apporte un démenti à cette affirmation, tout au moins pour ce qui concerne ses propres produits. Selon le fabriquant les doses de Chrome VI sont largement inférieures à ce qu’annonce les Robins des Bois puisque le dosage est inférieur à 2mg ce qui représente 60kg par an et non 30 tonnes. La « Maison de la chimie » en collaboration avec la « Société Chimique de France » quant à elle parle d’environ 1mg de Chrome VI (soit 30kg par an) tout en soulignant la nécessité de mettre en place le recyclage.

Le gouvernement se saisira-t-il de l’occasion pour mettre en place la filière du recyclage ou considèrera-t-il comme Contralco que le produit n’est pas dangereux pour l’environnement (en tout cas il n’est pas classé comme tel) ? Depuis le 1er juillet tout conducteur de véhicule à moteur circulant sur les routes (y compris les tracteurs et à l’exception des cyclomoteurs de moins de 50cm3) doit être en possession d’un éthylotest en cours de validité (chimique ou électronique).

Lire également : le Diesel cancérigène selon l’OMS
19 500 éthylotests saisis en douane

Source : AFP, Robin des Bois, Contralco, Maison de la chimie, photo : ministère

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Ethylotests dangereux ? Les fabricants démentent"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
wizz
Membre

Julia Robert, à l’aide…

Ethylco
Invité

Quelques soit le dosage, car entre 30kg et 30 tonnes la différence est énorme, le produit est dangereux et doit donc être recycler comme tous les produits de ce type.

capmolotov
Invité

Le composé classique de l’éthylotest est le Cr2O7(2-), donc chrome VII et non pas chrome VI il me semble.

capmolotov
Invité

Woups, grosse erreur de ma part… Il s’agit bien du chrome VI mais son dosage est, comme dit dans l’article, faible.

wpDiscuz