Accueil Dakar Dakar : Ronan Chabot vise la victoire en 2 Roues Motrices

Dakar : Ronan Chabot vise la victoire en 2 Roues Motrices

145
0
PARTAGER

Deuxième de la catégorie 2 Roues Motrices en 2011, Ronan Chabot s’est imposé dans cette catégorie en 2012 (13e du général) pour sa dixième participation au Dakar. Il repart au volant d’un tout nouveau buggy SMG avec le même objectif cette année entre Lima et Santiago.

Longtemps pilote Toyota France, Ronan Chabot a rejoint SMG. Après deux saisons avec un Buggy préparé par Philippe Gache, le pilote nantais voit plus haut…

« Comme les organisateurs de l’épreuve ont souhaité redonner la part belle aux véhicules deux roues motrices, nous avons pleinement joué cette carte, explique-t-il. La réglementation va limiter la puissance des quatre roues motrices et, à l’inverse, nous en offrir un peu plus. Nous allons donc bénéficier de la troisième génération de Buggys créée et développée par SMG. Le V8 essence, préparé par Oreca, développera, lui, une centaine de chevaux supplémentaires et tout sur cette auto a été optimisé, que ce soit en terme de poids ou de performance. »

En participant au développement du nouveau buggy, Ronan Chabot a pu l’adapter à ses envies : « J’ai l’impression d’aller une fois et demie plus vite qu’avec la précédente voiture ! L’avantage, c’est qu’en ayant pu suivre la genèse de ce projet et en connaissant bien tous les membres de l’équipe de Philippe Gâche, j’ai pu pleinement m’imprégner de ma nouvelle monture. Quand je me remémore nos performances avec l’ancienne auto, je veux croire que sur de grosses journées, cette année, nous aurons une très belle carte à jouer. »

Concernant les objectifs, si la victoire en 2 Roues Motrices est le but, il faudra surtout être à l’arrivée au Chili : « Il y aura beaucoup plus de deux roues motrices au départ et sur certains terrains, les diesel risquent de se retrouver handicapés. Autant d’éléments qui me laissent penser que sportivement la donne a évolué. Maintenant, il y a une règle d’or immuable à respecter, c’est d’être à l’arrivée. Nous aurons entre les mains une voiture neuve et même si tout a été fiabilisé et parfaitement bien préparé, il faudra prendre en compte le coefficient risque mécanique. Je ne veux pas rentrer dans le jeu des pronostics de classement mais j’attends véritablement avec impatience les grosses journées où l’on se lève très tôt le matin et sur lesquelles ont regagne tard le bivouac, le soir. C’est certainement là que l’on sera capable de créer la surprise. Faire le ‘’hold-up’’ et signer un podium sur une étape, serait une très belle satisfaction ! »

Ronan Chabot sera copiloté par Gilles Pillot.

Et aussi : Chicherit et MINI annoncent le premier ‘backflip’ en voiture
Stéphane Peterhansel : « Le Dakar de cette année sera beaucoup plus intense »

Source : Toys Motor Rallye / Eric Vargiolu

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz