Accueil Hybrides Les grands débuts de la Toyota Prius 3

Les grands débuts de la Toyota Prius 3

83
22
PARTAGER

Cette fois ça y est, la Prius 3 entame son déploiement par Tokyo où Akio Toyoda et son double virtuel l’introduisaient aux media locaux (avant de prendre le chemin du Nürburgring où il participera aux 24 heures sur la Lexus LF-A). La Prius 3 est très attendue au Japon et ailleurs, et Toyota a préparé le lancement avec soin. A peine présentée officiellement, elle faisait son apparition dès cet après-midi chez les concessionnaires où elle devrait s’arracher. Le constructeur affiche un objectif de 10.000 ventes par mois, mais on peut penser que c’est volontairement modeste. Avec 75.000 précommandes sous le coude, il y a de quoi faire mieux que ça…

La Prius 3 est déclinée au Japon en 3 modèles (5 finitions en tout) dont la moins chère, la L, est proposée à 2.050.000 yens. C’est le prix de l’Insight de milieu de gamme, sachant que la Prius 2, rebaptisée EX, continue d’être produite, en finition soviétique, au prix de 1.890.000 yens. C’est le prix de l’Insight de base, mais les enjoliveurs sont en option (!). Toyota indique qu’elle est prioritairement destinée aux flottes, ce qui explique la palette déprimante blanc, gris ou noir avec intérieur gris. La Prius 3, elle, est plus joyeuse et embarque, si l’on veut bien y mettre le prix, le concentré de technologie que Toyota installe dans un éventail toujours plus élargi de modèles : entre autres fonctions le parking assisté, un classique, un touchpad sur le volant pour contrôler les fonctions de la console centrale, feux avants LED, un affichage tête haute, et une vraie nouveauté : des panneaux photovoltaïques situés sur le toit alimentent une ventilation destinée à conserver une température raisonnable à l’intérieur du véhicule à l’arrêt…

Mais tout ceci n’est que du décorum pour le coeur de la Prius, son système hybride THS II. Il s’agit d’une refonte en profondeur du système précédent. Le moteur thermique fait dorénavant 1,8l et 99 ch, et travaille en parallèle avec le moteur électrique, l’ensemble étant bon pour 136 ch. Malgré cette puissance supérieure, la consommation est en baisse. Le cycle japonais, très favorable, permet à Toyota de revendiquer le chiffre impressionnant de 38 km/l, soit 2,63 l aux 100 km ! Ce chiffre ne reflètera sans doute pas la consommation réelle mais on est dans tous les cas à des niveaux jamais vu pour une voiture de cette taille.

Comme c’est régulièrement le cas au Japon, Toyota a présenté en même temps que sa voiture pas moins de six modèles de sa gamme Wellcab destinées aux personnes à mobilité réduite, implémentant un siège passager articulé qui sort et s’abaisse, ou un siège conducteur sur le même principe pour faciliter le transfert depuis un fauteuil. Un système complémentaire permet de stocker le fauteuil automatiquement dans un coffre de toit.

Quoi que l’on pense de l’intérêt de cette technologie, la Prius 3 est une étape importante, qui avec sa rivale l’Insight a le potentiel pour faire passer les hybrides d’un marché de niche à un marché de masse. Vous pourrez dire à vos petits enfants « J’y étais ».

Source : Toyota

Lire également:
Toyota Prius au Japon : les commandes encore en hausse

193568193571193577193592193598193601193615193618193621193624

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz