Accueil Essais Essai Seat Leon FR TDi 150 chevaux

Essai Seat Leon FR TDi 150 chevaux

2402
16
PARTAGER

La Seat Leon accompagne le renouveau du constructeur d’origine espagnole, propriété du groupe Volkswagen. La compacte a clairement pris des accents germaniques dans ses lignes, et il n’était pas question de tout chambouler à l’occasion du restylage, exactement comme on le fait dans tout le groupe Volkswagen. Nous avons pris le volant de la version FR en TDi 150.

Extérieur et intérieur

Comment différencier une Seat Leon restylée de la précédente ? Même quand on suit l’actualité de la planète automobile, sur celle-ci on a eu du mal. Il faut bien entendu en priorité regarder au niveau des optiques, et avec une loupe. Le dessin de la bande lumineuse n’a pas le même dessin, et les deux sont full leds à l’avant comme à l’arrière (suivant les finitions). Dans notre version sport FR, le bouclier évolue aussi à la marge, mais rien de véritablement visible. Il faut dire que son design plait plutôt pas mal si l’on en croit la performance commerciale de la gamme.

A l’intérieur, si le dessin général ne change guère non plus, on remarque tout de même immédiatement la nouvelle tablette en guise d’écran qui trone sur la console centrale. Elle fait l’économie de beaucoup de boutons en centralisant plus de commandes. Cette Leon restylée gagne surtout beaucoup d’équipements technologiques pour continuer à peser sur le segment. Comme cela semble être la règle désormais, elle hérite ainsi de l’assistance de conduite semi-autonome dans les embouteillages notamment. Ce qui était d’abord disponibles sur les marques allemandes du groupe, arrive donc désormais chez Seat. En termes de finition, elle fait moins bien qu’une Golf, et une 308 n’a rien à lui envier quand ce n’est pas l’inverse. Mais la Française sera restylée dans quelques semaines également.

Sur la route

Sous notre capot, un turbo Diesel TDi de 150 chevaux bien connu dans le groupe Volkswagen. Lors de cette prise en mains, nous avions également la possibilité de prendre le volant d’une Mégane GT 165 CDi, un bon point de comparaison en termes de compactes dynamiques. Notre TDi s’avère un peu plus sonore, mais fait preuve d’une réactivité exemplaire, guère inférieure à celle de la Française plus puissante. En fait, l’Espagnole la dépasse même notamment sur l’exercice du 0 à 100 km/h de quelques dixièmes. Notre leon se laisse conduire avec plaisir, avec des relances énergiques à basse vitesse. Grace à l’excellente DSG, il suffit juste de mettre le pied par terre quand on a besoin de la puissance pour opérer un dépassement et elle descend les rapports toute seule pour se mettre rapidement sur la meilleure plage d’exploitation.

En termes de châssis, il faut rappeler que nous disposions de sa version sport, plus raide. D’où quelques tressautements pas toujours agréables à faible allure sur des portions de routes dégradées. Néanmoins, on est très loin de la planche de bois, et le tout apparaît plutôt confortable au quotidien. On enchaine les virages sans peur, sans subir non plus un châssis dépassé par le rythme qu’on lui impose. Aucune surprise, on sent facilement la limite d’adhérence arriver, il suffit alors de lever le pied pour stopper le phénomène de souvirage. Ce n’est pas le grand amusement, mais on peut dynamiser sa conduite sans dégout. Néanmoins, en reprenant la Mégane ensuite, on réalise que Renault fait tout simplement mieux et offre plus de plaisir grace à une plateforme plus rigoureuse. Surtout elle possède 4 roues directrices qui permettent de passer plus fort dans tous les virages.

Conclusion

Et ce plaisir, d’ailleurs Renault le fait payer plus cher. L’Espagnole réussit sa mise à jour, en ne touchant pas ce qui fonctionnait déjà bien, et en rajoutant les petites touches modernes qu’on attend dans une compacte d’aujourd’hui. En termes de tarifs, la Leon TDI 150 en finition FR s’échange contre « seulement » 30 730 euros. Il faut rajouter près de 4 000 euros pour la Mégane GT. On vous laisse faire votre choix.

+ Prix
 Equipements
 Moteur
 Look discret

 

Seat Leon TDi 150 FR
Moteur
Type et implantation4 cylindres Turbo Diesel
Cylindrée (cm3)1 968
Puissance (kW/ch)110/150 de 3500 à 4000 tr/min
Couple (Nm)320 de 1750 à 3000 tr/min
Transmission
Roues motricesAvant
Boîte de vitessesDSG 6
Châssis
Suspension avant Indépendante type MacPherson
Suspension arrièreà essieu de torsion
Freins Double circuit hydraulique, système de freinage en diagonale avec assistance
Disques avants (mm)288 x 25
Disques arrières (mm)253 x 10
Jantes et pneus –
Performances
Vitesse maximale (km/h) 215
0 à 100 km/h (s) 8,2
Consommation
Cycle urbain (l/100 km) –
Cycle extra-urbain (l/100 km) –
Cycle mixte (l/100 km) 5,0
CO2 (g/km) 118
Dimensions
Longueur (m)4,26
Largeur (m) 1,82
Hauteur (m) 1,46
Empattement (m)2,64
Volume de coffre (l) 380
Réservoir (l)50
Masse à vide (kg) 1 335

 

 

 

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Essai Seat Leon FR TDi 150 chevaux"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
flopflop
Invité

C’est le tdi ou le tdi ?

flopflop
Invité

Ou le tsi ? (Correcteur automatique….)

panama
Invité

Bonne auto, moins bourgeoise qu’une Golf mais à l’image nettement moins béton.
Moins chère aussi mais qui cotera moins à la revente.
Bref, une auto pour ceux qui ont un budget plus serré à l’achat, et uniquement sur ce point.
A acheter avec une brosse ristourne sinon sur le long terme ça ne sera pas une affaire face à une Golf.

Samuel
Invité

Ouais voilà conclusion faites tous comme Panama et achetez une Audi à 100K parce que ailleurs c’est nul.

Panama
Invité

Ou alors faites comme Samuel : crachez sur ceux qui ont les moyens et restez devant votre TV à manger des chips

SGL
Invité

Euh… Heureusement qu’il y a encore beaucoup de gens qui achètent des autos pour leurs qualités intrinsèques et en fonction du prix et pas uniquement que sur l’image de marque.
En cela, les modèles Seat sont souvent des achats intelligents vis-à-vis des cousins VW et Audi !

Peugeot
Invité

On dirait le test de que choisir, il semble meme que ca en soit la pale copie, pas objectif, tres orienté voiture francaise , ce que je peux comprendre et avec un certain manque d’objectivité vis à vis de la golf
pour le prix un tdi 150 en fr, c’est plus 25.000 euros que 30.000 …

Xavier
Invité

A la vue du nombre de coquilles dans le texte et dans le résumé des caractéristiques, je pense que vous n’avez meme pas eu la voiture entre les mains …

Thibaut Emme
Admin

@Xavier : je pense qu’indiquer les coquilles (qui arrivent à n’importe qui) sera plus productif et plus apprécier de l’auteur. 😉 Merci pour lui.

Hayden
Invité

Je pense qu’il y a une erreur au niveau du couple (beaucoup trop faible pour un diesel de cette puissance) .

Xavier
Invité

Bonjour, quand on est censé avoir testé un diesel, qu’on met les caractéristiques d’une essence, vous avouerez qu’il y a vraiment de quoi se demander si le véhicule a vraiment été testé.
Sinon parmi les nouveautés du Facelift, il est a noter les améliorations des plastiques, de l’insonorisation justement qui arrive largement à niveau de la Golf VII, voir au dessus.
Il eu été bon de comparer le multimédia de la Seat à celui de la Peugeot
Sur ce segment, le choix est effectivement tres difficile mais les améliorations du modèle n’ont clairement pas été mises en valeur, c’est dommage.

Thibaut Emme
Admin

Oui, Xavier, il y a eu une inversion avec le 150ch…essence. Merci du signalement.
Tout à été remis à sa place normalement.

Je vous rassure, la voiture a bien été testée 😉

Pour les comparaisons, il faudrait que les constructeurs s’entendent pour nous fournir 2 voitures en même temps, sinon il faut attendre que les voitures arrivent en parc presse pour pouvoir faire la demande de prêt aux deux constructeurs. Chose pas aisée malheureusement mais que nous essayons de faire quand même.

Pour le coup ici c’était un essai organisé par Seat 😉

greg
Invité

Mon commentaire a disparu!? O_O
Pourtant je demandais simplement où les photos ont été prises.

Thibaut Emme
Admin

Pas de trace de ce commentaire.

Pour le lieu, Pierrick est sans doute mieux placé que moi pour répondre, mais le style des maisons est basque, et…le café Ezkurra visible sur les photos se trouve à Ainhoa, sur les hauteurs de St Jean de Luz, à quelques km de l’Espagne 🙂

wpDiscuz