Accueil Coupés La Spyker B6 Venator dérive-t-elle de l’Artega GT?

La Spyker B6 Venator dérive-t-elle de l’Artega GT?

89
5
PARTAGER

Au salon de Genève 2013, Viktor Muller surprend son monde. Alors qu’on dit le constructeur néerlandais lessivé par l’épisode Saab, il dévoile un nouveau modèle. La B6 Venator est d’autant plus surprenante qu’elle n’a aucun point commun avec les précédentes C8. Elle dispose d’un empattement inédit et son V8 Audi laisse place à un V6 (VW?)A ce moment-là, beaucoup croient à un replâtrage de la Lotus Evora. La B6 Venator aurait d’ailleurs été développée par Lotus Engineering.

Une autre rumeur prend le relais: la B6 Venator cache en fait une Artega GT. Certes, rien ne ressemble plus à une GT qu’une autre GT. Néanmoins, toutes les deux disposent d’un V6 en position centrale arrière. Celui de l’Allemande est emprunté à VW (ce qui est très probablement le cas de l’Hollandaise.) Toutes les deux ont un empattement d’environ 2,5m. Plus troublant: jusqu’ici, Muller était contre le carbone, le traitant de « plastique de luxe ». La B6 Venator possède néanmoins une carrosserie en carbone… Comme la GT. Pourquoi un tel revirement?

De 2010 à 2012, Spyker consacre toutes ses ressources pour sauver Saab. En vain. A l’automne 2012, un accord est trouvé avec Youngman, le rival d’hier. L’apport financier permet d’assurer son avenir. Mais quid du présent? Le SUV D8 Peking-to-Paris ne sera pas prêt avant 2016 (au moins.)

A la même époque, Artega est repris par Paragon. Du moins, l’équipementier reprend surtout les hommes et les installations. La production de la GT est définitivement terminée. On peut néanmoins supposer que Paragon a voulu tirer un maigre profit d’Artega et qu’il en a mis en vente stocks et machines.

Dans le pire scénario, Spyker s’est offert une voiture inachevée, l’a faite carrosser par un sous-traitant et il débarque avec à Genève. De quoi envoyer un signal fort sur la renaissance du constructeur. Dans le meilleur des cas, il a également repris l’outillage de la GT. Grâce à cela, les Néerlandais pourront produire rapidement un nouveau modèle. Alors, coup de bluff ou réel nouveau projet?

Source:
Carscoop

A lire également:
Genève 2013 Live: Spyker B6 Venator
Genève 2013: la Spyker B6 Venato en avance

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "La Spyker B6 Venator dérive-t-elle de l’Artega GT?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Romain
Invité

Le look est vraiment raté. C’est dommage. Cette marque est sympathique

Invité

C´ est tellement évident en plus..
Spyker qui se fournit chez un fournisseur pour ses sièges, changent pour les Recaro de l´ allemande..
Mais ce n´ est qu´ un détail parmi d´ autres..il faut vraiment pas être un professionnel de l´automobile pour se laisser abuser.
Le seul ennui c´ est qu´ elle est nettement moins réussie que la donneuse…

J-D
Membre

Peut importe ses dessous, elle n’est pas réussit du tout, spyker va couler en continuant sur cette voie

Serge
Invité

L’Artega était belle, la Spyker pas terrible, pour ne pas dire moche

juuhuu
Invité

Ouais, enfin, c’est toujours louable d’avoir de telles démarches de petits constructeurs, si ca pouvait se multiplier en France… Ca serait pas un mal devant les baleines sous motorisées que l’on nous pond…

Après ouais, faudra voir plus de concret as usual en salon..

wpDiscuz