Accueil Actualités Entreprise Alpine, Caterham, on y est presque

Alpine, Caterham, on y est presque

182
47
PARTAGER


On savait qu’Alpine allait revenir et on se doutait très fort que ce serait en partenariat avec Caterham. Les deux volets de cette information prennent un peu plus de corps s’il était encore besoin avec les révélations de la Tribune et de Challenges.fr qui donnent d’intéressants détails sur le projet et sa composition.L’information la plus intéressante, avancée par Challenges.fr (mais démentie par Renault dans la soirée d’hier) est relative à une négociation entre Tony Fernandes et Renault dans l’objectif pour Caterham de prendre une participation de 50% dans Renault Sport afin d’établir une entité financièrement autonome à l’horizon 2015.

Ce montage serait une nouveauté même si le rapprochement entre Renault Sport et Caterham a commencé depuis quelques temps, d’abord lorsque Caterham F1 a obtenu la fourniture des moteurs Renault puis avec l’annonce du passage de Cyril Abiteboul a la tête de l’écurie le mois dernier.

Le premier fruit de cette alliance sera bien sur l’Alpine Renault basée sur un châssis et une carrosserie Caterham mais dont Renault fournirait les éléments mécaniques et les liaisons au sol. Cela présenterait un double intérêt pour Renault, dont Carlos Tavares a toujours indiqué qu’il ne se lancerait pas dans un projet Alpine qui coûterait de l’argent au constructeur, et pour Caterham qui recevrait une fourniture moteur pour sa voiture de série et un partenariat technique très privilégié pour l’écurie de Formule 1.

La Tribune donne des détails sur la définition de l’Alpine : moins de 4,30 mètres, 200 a 250 chevaux pour 1200 a 1300 kg, un prix inférieur a 40 000 euros et très vraisemblablement un moteur central puisque c’est la direction prise jusqu’ici par Caterham dans son projet jumeau d’Elise-like. Le style en serait néo-rétro et inspiré de la Berlinette, selon Laurens Van den Acker cité par le quotidien économique. La voiture devrait arriver sur le marché en 2015.

Reste quelques interrogations dans le cadre de ce scénario : l’assemblage de la voiture devrait se faire à Dieppe. L’usine historique d’Alpine y accueillera-t-elle aussi la production de Caterham, si le constructeur britannique poursuit son projet de vendre une voiture sœur sous sa propre marque ?

Que devient dans ce cadre le partenariat actuel de Renault avec Lotus F1 team ? Les médias F1 parlent ces jours-ci d’une possible revente de l’écurie noir et or de Genii a DRB-Hicom, qui réunirait ainsi ces autos de route et l’écurie F1 sous la même entité. Dans ce cas, Renault Sport aurait-elle intérêt a continuer la fourniture moteur ?

L’annonce officielle devrait intervenir au début de novembre. Encore quelques jours à attendre pour avoir tous les détails de cet inédit produit de l’Entente Cordiale.

A lire également. Le retour d’Alpine confirmé ? Renault / Alpine / Caterham : les pièces du puzzle s’imbriquent, Le retour d’Alpine confirmé ? Renault Alpine A110-50, Les rumeurs Alpine et Infiniti convergent vers Lotus, La vision de Carlos Tavares : luxe, sport, Alpine et élégance à la Française et 10 raisons pour lesquelles le retour d’Alpine est improbable (+ 1 qui le rendrait probable).

Source : La Tribune et Challenges.

Crédit illustration : Renault.

Poster un Commentaire

47 Commentaires sur "Alpine, Caterham, on y est presque"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
nicolas charcutrie
Invité

1200 à 1300 kg 200 à 250cv une BRZFRS à la française, rien de fulgurant. Presque du garçon coiffeur.

Patrick
Invité
C’est ce que j’allais dire Nicolas, si on nous propose un « énième » coupé d’1T2 pour 200 ch en entrée de gamme, ça nous fera un RPP de 208 GTI / Clio RS, rien de rare en somme. Il vaudrait mieux monter un peu le prix (une Alpine est un produit exclusif même avec une image de « voitures pour les copains ») et faire des choix plus radicaux que la grande série concernant la réduction du poids. 1100 Kg me semble vraiment être la limite haute ! C’est pas une GT que l’on attend d’eux, j’espère qu’ils l’ont compris. Une entrée de… Lire la suite >>
rsi281
Invité

Alpine A610 faisait bien 250 cv pour 1400 klg et faisait le mille metres départ arreté en 25 seconde et 268 kh en vitesse de pointe .alors une nouvelle Alpine de 1200 kl pour 250 cv sa doit faire 24 seconde au mille metres départ arreté donc largement suffisant surtout si elle et a moin de 40000 euro

DiZeL
Membre

La 964 de l’époque faisait aussi 250ch / 1400kg, mais elle a un peu évoluée… M’enfin vu le grand écart entre l’A110 et l’A610 je ne vois pas trop l’intérêt de se référer à aucune des deux , ça fera forcément des déçus. La nouvelle Alpine doit être une nouvelle Alpine, pas un copié coller d’une voiture qui a 40 ou 50 ans.

Fun
Invité

Effectivement, pas de quoi se taper le c.. par terre
Avec 900-950kg, ok, là, ça commencerait à causer.
La « petite » Alfa, si elle tient ses promesses, devrait causer plus…(quoique question prix…)
Beaucoup de passionnés attendent mieux mais attendons de voir concrètement avant de critiquer.

rsi281
Invité

l ALFA 4c c 50000 euro c pas dans la meme catégorie de prix

leelabradaauto
Invité
la 1ère partie de l’article fait saliver. Pour la suite: 2015 et en amont les accords financiers font qu’il faut retenir « sa salive ». Les temps actuels sont pour les entreprises de ttes les dimensions du ping pong , car la spéculation l’a emporté sur tous les intérêts, au gd mépris même du bénéfice usuel de rentabilité à faire vivre une entreprise, les femmes et hommes qui la compose – / 4,3 m c’est juste le maxi qu’on attend, la largeur est plus importante encore, car elle va diriger l’engin vers la piste ou bien le plus gd plaisir des petites… Lire la suite >>
panama
Invité

c’est la crise, Renault va mal (et grand merci à Dacia). Si vous croyez que c’est le bon moment de mettre en place ce genre de projet…

Que du buzz, ça fait des années que ça dure. Ce projet qui change tous les ans n’avance tout simplement pas, mais ça fait de la pub gratuite sur internet.

wpDiscuz