Accueil BMW Wang Jian Wei, un autre Chinois à l’assaut de la F1

Wang Jian Wei, un autre Chinois à l’assaut de la F1

117
0
PARTAGER

Petit à petit, le sport automobile Chinois se professionnalise et des pilotes émergent. Après Ho-Pin Tung et Han Han, voici Wang Jian Wei.

La biographie de Wang est un peu floue (la faute à l’absence de site web Chinois suivant réellement le sport auto national.) En quelle année ce passionné de F1 s’est-il lancé? Dans quelle discipline?

En tout cas, il a disputé la toute première saison du championnat Chinois de tourisme (CCC, devenu depuis CTCC), en 2004. Il avait alors 18 ans.

En 2006, il se lance en monoplace, via la formule BMW Asia (dans laquelle Ho-Pin Tung et Han Han ont d’ailleurs participé.)

Non seulement, il devait tout découvrir, mais en plus, il roulait au sein d’une structure Chinoise totalement inexpérimentée.

Du coup, il est passé quasiment inaperçu.

Il retourne ensuite en Chine, en 2007. Il dispute le China Formula Open (CFO), qui « recycle » les FR 2.0.

Il arrive à y dominer les mercenaires venus d’Europe.

Le CFO et le CCC ont leur propre promoteur. Chacun veut devenir LA série de référence du circuit, en Chine. Fin 2008, la fédération Chinoise tranche en faveur du CCC.

La CFO disparait.

Qu’a fait Wang durant les saisons 2008 et 2009? A en croire certains articles, il aurait disputé des manches d’Asian Formula [Renault] V6 (son nom n’apparait néanmoins dans aucune feuille de résultat.)

Il aurait même testé une F1.

En 2010, il trouve un volant en Scirocco Cup. Son retour dans les « caisses à portes » est salutaire car il devient l’un des animateurs de la série.

Il y a un meeting à Sepang, en Malaisie. Sa Scirocco rouge est la plus rapide des deux manches.

La presse auto Chinoise est hystérique: Wang devient le premier pilote né en Chine (Tung est né en Hollande) à remporter une course hors de Chine!
En même temps, les Chinois représentent la majorité des pilotes de Scirocco Cup, donc statistiquement, il était très probable qu’un pilote du Pays du Milieu ne s’impose…

Grâce à ce double succès à Sepang, Wang se fait « repérer ». En 2011, il disputera la Carrera Cup asiatique, sous les couleurs de Porsche China.

A bientôt 26 ans, il rêve de gloire internationale et pourquoi pas, de F1.

Wang se vante d’être le premier Chinois soutenu par Porsche.

Il oublie un peu vite qu’en 2006, la gentlewoman-driver Rose Tan a également couru en Carrera Cup. Elle fut d’ailleurs longtemps la RP du constructeur en Chine.

A lire également:
Le sport automobile Chinois à la croisée des chemins
Han Han, dissident, écrivain et pilote
F1: interview de Ho-Pin Tung, pilote Renault F1 Team

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz