Accueil 4x4 Dakar: le bilan des Chinois

Dakar: le bilan des Chinois

105
0
PARTAGER

A Santiago, ils étaient 130 (dont 7 Chinois) à s’élancer pour le Dakar. Deux semaines plus tard, ils étaient une soixantaine à revenir (dont 4 Chinois.) Les pilotes Chinois maudiront l’avant-dernière journée: ils y ont tous perdu environ 10 places! De quoi laisser un gout d’inachevé à l’aventure.

Zhou Yong, Great Wall, 22e

Je me voyais déjà/en haut de l’affiche… A l’issu de la première semaine, Zhou naviguait parmi les 30 premiers. Très rapide durant la seconde semaine, il dépasse le privé Zhou et entre dans le top 20. Sachant que le meilleur score d’un Chinois au Dakar est le 19e rang (établi par lui-même en 2005 et répété par Xu Lang en 2006), Zhou faisait déjà figure de héros au Pays du Milieu. Vendredi matin, il était aux portes du Top 10 et les médias non-Chinois commençaient à s’intéresser à lui.

Hélas, il dégringole ensuite au 22e rang. Il se consolera avec le titre honorifique de meilleur Chinois et le meilleur résultat d’une voiture Chinoise (encore qu’a priori, le Great Wall de course cache un Nissan Dessoude à moteur Isuzu.)

Zhou Yuande, Mitsubishi privé, 31e

Le bilan du premier Dakar de l’autre Zhou est plutôt bon. Longtemps en tête de la délégation Chinoise, il n’a pu résister au retour du Great Wall. Il a profité des abandons pour remonter jusqu’au 19e rang, avant de chuter à la 31e place. Au moins, contrairement aux deux autres privés Chinois, il a ramené son Mitsu à bon port.

Notez aussi que c’était l’un des rares Chinois navigué par un compatriote.

Jiang Youhuan, Rely X5, 40e

Jiang avait découvert le Dakar en 2010, grâce à Rely. Il avait alors terminé 29e, juste derrière Lu Ningjun, son chef de file.

Cette année, Lu est d’emblée hors-course, alors qu’il est le seul a avoir testé le Rely X5 version 2011. Jiang, lui-même très retardé, a du s’improviser leader de l’équipe. En lutte avec l’autre Rely de Liu Kun, il semblait en passe de battre son résultat de 2010. Son résultat final est assez modeste.

Liu Kun, Rely, 42e

Jusqu’ici, Kun n’avait connu que les raids Chinois. C’était sa première course à l’étranger et il était donc la dernière roue du carrosse Rely.

L’abandon de Lu et les pépins de Jiang le propulse en tête des Rely! Jiang refait son retard, mais Liu a réussit à calquer son rythme sur celui de son leader et il pouvait viser le top 30. Il est donc finalement 42e (sur 53.)

Conclusion

Les pilotes Chinois ont été trop prudent la première semaine et ils se sont vu trop beaux en vue de l’arrivée.

Si elles veulent s’améliorer, les équipes Chery/Rely et Great Wall devront se professionnaliser. Tout d’abord, ils auraient besoin de davantage de kilomètres pour gagner de l’expérience (le Great Wall n’avait pas roulé depuis le Dakar 2010, tandis que les Rely n’ont disputé que quelques raids locaux.) Le fait d’aligner une, deux, voir trois voitures, n’y changera rien.
Sans quoi, ils devront se contenter de figurer parmi les privés.

D’un point de vue promotionnel, en revanche, c’est déjà un carton plein. En Chine, comme en Amérique du Sud, Great Wall et Chery/Rely ont largement médiatisé leur présence.
Il y avait 5 concurrents Chinois en 2010 et ils étaient 7 en 2011. Nul doute que d’autres pilotes Chinois voudront s’attaquer au Dakar 2012. Qui plus est, les deux constructeurs se sont forgé une image (en Chine) d’experts en SUV. Brilliance, Byd, Geely et Lifan veulent lancer des SUV en 2011. Ils voudront peut-être à leur tour se lancer sur les pistes du Dakar…

A lire également:
Les Chinois du Dakar: les privés souffrent, Great Wall brille
Dakar: l’équipe Rely en difficulté
Dakar: un second abandon parmi les Chinois

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz