Accueil BMW Han Han, dissident, écrivain et pilote

Han Han, dissident, écrivain et pilote

142
10
PARTAGER

On se plaint volontiers que les pilotes Européens sont transparents. Ils ne parlent plus sans leurs attachés de presse, ils filent dans leur avion dés que la course est terminée et ils n’ont pas de réels violon d’Ingres (mis à part le golf ou le VTT.) On en regretterait presque Jacques Villeneuve! Vous cherchez un jeune pilote polyvalent qui ouvre souvent sa bouche (et pas que pour parler voitures)? Allez en Chine et rencontrez Han Han!

Han Han est né en 1982, à Shanghai. Petite précision linguistique, son nom Chinois est « 寒 (prénom) 韩 (nom) ». Les deux caractères ne s’écrivent et ne se prononcent pas pareil.

C’est un « post-80 », un de ces enfants de la petite bourgeoisie Chinoise, qui ont grandi durant le boom économique des années 90. Gâtés-pourris durant leurs enfances (les parents choyant leur unique enfant), ils débarquent dans la vie active totalement immatures, avec la pression familiale de la réussite.

En 1999, il loupe 7 matières à l’équivalent du bac. Il en tire un roman sur l’échec scolaire. L’année suivante, il obtient son bac et abandonne les études peu après, pour devenir écrivain.

Jusqu’ici, c’est un destin classique. Ce qui l’est moins, c’est qu’il va profiter de ses droits d’auteur pour réaliser sa deuxième passion: le sport automobile.

Pilote de rallye en groupe N, il remporte en 2004 un « volant » en Formule BMW, synonyme d’une saison en championnat Asiatique :

Il sera meilleur rookie aux épreuves de Bahrein et du Japon. Mais apparemment, faute de moyens, il ne pourra poursuivre en monoplace.

Du coup, en 2005, il retourne en rallye:

En parallèle, 333 (équipe « usine » de SAIC-VW) l’embauche en CCC (Championnat de tourisme Chinois), à Shanghai. Avec sa Polo 1600cm3, il est premier de la catégorie 1,6l à Shanghai et deuxième « scratch » à Pékin.

En 2006, il est vice-champion de CCC, catégorie 1600:

En 2006 toujours, il ouvre son propre blog. Le ton est très politique et très sarcastique.

Quelques morceaux de bravoure:
– A l’aube des J.O. de Pékin, il divulgue la longue liste des critères physiques demandés aux femmes qui remettent les médailles, ce qui ridiculisera l’antenne locale C.I.O.
– Plus tard, la tour de la CCTV (télévision publique Chinoise, proche de Pékin) est en feu (raison officielle: quelqu’un a fait des feux d’artifices dans l’immeuble.) Il fait semblant de s’interroger sur pourquoi l’incident mit plusieurs jours à être rapporté et pourquoi il y a de nombreuses zones d’ombre sur l’enquête. Il termine son billet en rappelant que la tour est surnommé « le truc dans le pantalon » et que donc maintenant qu’il a brûlé, la CCTV n’a plus de c…. La chaine n’a pas apprécié. Le billet fut censuré, mais il fit le tour du web Chinois.
– En protestation à la visite du Dalaï-Lama en France, des nationalistes (plus ou moins téléguidés par Pékin) s’en prirent aux magasins Carrefour. « Ce n’est pas en vous comportant comme des idiots que vous démontrerez que vous n’êtes pas idiot. Vous voulez battre les Français? Alors essayez de battre Sébastien Loeb en rallye, ça, ça serait grand pour la Chine. »

En parallèle de son engagement en CCC, il court en championnat de Chine de rallye, toujours avec 333:

En 2008, consécration littéraire: son blog est le plus visité de la Chine, avec 200 millions de visiteurs. Pas mal dans un pays où la jeunesse est vue comme totalement dépolitisée.
Il bat justement celui de Xu Jinglei (la Pénélope Jolicœur Chinoise, mais en « vrai » et au premier degré.)

Devenu une star, Han Han joue le mannequin à l’occasion:

Il est sacré champion 2007 de CCC, en catégorie 1,6l, le jour de son anniversaire.

Néanmoins, sa plus belle victoire sportive, à ce jour, est d’avoir remporté le classement « national » du Fujian Rally, comptant pour le championnat Asie-Pacifique.

En 2009, il est désormais le fer de lance de 333 en CTCC (nouvelle dénomination du CCC) et SAIC-VW l’utilise comme porte-drapeau. On le voit ici lors de la présentation de la Polo Sporty

Pour autant, en rallye, il porte désormais les couleurs de FCACA, qui engage des Impreza Production:

Ca va le changer des Polo!
Notez que grâce à son statut de « star », il est le seul chez FCACA à avoir le droit de poser avec les race queens:

Longtemps discret sur sa vie privée, il a révélé avoir une copine, une certaine Vera Wang. Leur mariage fut un authentique évènement pipole, avec tapis rouge et vin d’honneur sponsorisé:

Au volant, il reste une valeur sûre. A l’ouverture de la saison de CTCC, il termine 5e au général, avec sa modeste Polo.

Bourreau du travail, il annonce qu’il va lancer une revue littéraire… Qui n’aura pas de nom (afin d’éviter que des contrefacteurs ne la copient!)

A lire également:
SAIC-VW Polo Sporty

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz