Accueil 4x4 Le conducteur du jour: chien chaud Coréen

Le conducteur du jour: chien chaud Coréen

335
15
PARTAGER

Ssangyong_small.jpgAprès les Japonaises et les Indiennes, voici les Coréennes! Hasard ou coïncidence, ce Ssangyong Korando Family RS était garé en face d’un concessionnaire Ssangyong. Il venait pourtant de l’Aisne. Ce 4×4 aux lignes taillées à la serpe est plutôt rares sur nos routes, vu qu’il n’a été que brièvement importé.

En 1988, après avoir racheté Panther, le chobol (conglomérat tentaculaire Coréen) Ssangyong s’offrait Dong-A (ex-Hadongwhan), un fabricant de Jeep sous licence. Dong-A prit alors le nom de Ssangyong. Au salon de Paris 1994, les visiteurs peuvent découvrir le Ssangyong Korando Family RS et le Musso. « Family RS », car le Korando « tout court » est une Jeep CJ-7 sauce Coréenne.

Les Ssangyong débarquent en concession en février 1994. Le Korando Family RS n’avait pas grand chose pour lui: il dérivait d’un Isuzu Trooper des années 80, son 2,2l diesel (atmo) Isuzu ne développait que 70ch, sans parler de l’image de marque… A 124 000frs, son prix était très serré et Ssangyong était généreux sur l’équipement.

A l’époque, même dans la presse généraliste, on jaugeait les 4×4 sur leurs aptitudes au franchissement ou leurs gardes au sol. Là-dessus, le Korando Family RS n’était pas si mal. L’Auto-journal se moquait davantage de son compatriote, le Kia Sportage. Un 4×4 qui baisse les bras dans une flaque de boue, on trouvait cela incongru en 1994. Néanmoins, ce que préférait le magazine, concernant le Ssangyong, c’était ses jantes.

En 1994, Ssangyong était en pleine mutation. La Kallista et le Korando allaient être sacrifié. Le Korando Family RS était le suivant sur la liste et dés mai 1995, il disparaissait des concessions. L’année suivante, un autre Korando apparaissait en France et d’aucun avaient oublié son prédécesseur.

Notez, sur celui-ci, le cache roue de secours Toyota Auxerre (????)

Ssangyong_01.jpg
Ssangyong_02.jpg
Ssangyong_03.jpg
Ssangyong_04.jpg
Ssangyong_05.jpg
Ssangyong_06.jpg
Ssangyong_07.jpg

A lire également:
Brève rencontre: Panther
Brève rencontre: Ssangyong dans la course

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Le conducteur du jour: chien chaud Coréen"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
frederic.E
Invité
Un 4×4 rustique mais costaud si l’on s’en réfère aux dires des rares clients qui l’ont utilisé ou ceux encore plus rare qui l’utilisent encore..Ce Karando family avait un plus sur les autres véhicules de la catégorie;en finition Family RS ,il était le seul dans la catégorie à pouvoir disposer de 7 places face à la route tout comme il était équipé de la climatisation ,de la radio avec 4HP ,des 4 LVE ,des rétroviseurs électriques et des appuies tetes à toutes les places( les jantes alu du modèle présenté sont un modèle qui fut soit d’origine ,soit en option… Lire la suite >>
Moby
Invité

Et Ssangyong veut dire: double dragon…MDR

r.burns
Invité

hé bien la nostalgie n’a pas de limite pour certains lol

tophe59
Invité

Bel article

Anonyme
Invité

@r.burns:Nostalgie quand tu nous tient!ça doit etre lié à la crise de la quarantaine…-sourire-
Mais il est assez marrant de parler d’autos anachroniques,décalées,rares ou qui ont disparu du marché et meme parfois du parc et qu’on les .. »furieusement » connues (ou aimées…mais ce n’est pas mon cas ici!)
Dis ,M’sieur Burns ,tu nous parles de ta Talbot Tagora V6 à pneus michelin TRX…lol.

wpDiscuz