par Joest Jonathan Ouaknine

Essai Chatenet CH32

C'est une exclusivité intergalactique (au moins) du Blog Auto! Nous sommes en effet les tout premiers à essayer le nouveau break un sujet qui vous intéresse de plus en plus.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

C'est une exclusivité intergalactique (au moins) du Blog Auto! Nous sommes en effet les tout premiers à essayer le nouveau break Chatenet CH32. C'est aussi l'occasion de parler de voitures sans permis, un sujet qui vous intéresse de plus en plus.

Brève histoire des V.S.P.

Vu de loin, rien ne ressemble plus à une sans-permis qu'une autre sans-permis. Et pourtant, il y en a eu, des évolutions!

A Rétromobile, vous pouviez justement voir cette ACOMA Mini-Comtesse. Il s'agit d'un des premiers modèles produit en série.

La fonction primait sur la forme, d'où un design maladroit (NDLA: on dirait un frigo à roulettes), un intérieur spartiate et un 50cm3 de 'Tobec.

Dans les années 90, les acteurs se professionnalisent. Les diesel remplacent les deux-temps de mobylette et on commence à voir apparaitre des efforts de design. Mais souvent, les optiques issues de la grande série gâchent l'effet (en témoigne cette ancienne Chatenet croisée par hasard.)

Et surtout, les sans-permis restent l'apanage des ruraux, des retraités ou des cas sociaux.

Aujourd'hui, les sans-permis débarquent en ville et la clientèle se rajeunit. Pour séduire ces nouveaux acheteurs, les lignes sont plus agréables et les gammes se diversifient (cabriolets, utilitaires, breaks...)

Celle de notre essai s'intègre parfaitement dans les beaux quartiers.

Tour du propriétaire

La CH32 reprend l'avant de la CH26 et sa bouille craquante de simili-Mini.

Elle attire les regards et on la prend en photo.

Toute la différence est à l'arrière. On est quelque part entre un break de chasse et un utilitaire vitré.

La longueur atteint désormais 3,215m et le hayon devient vertical.

La CH32 reste une 2 places, par contre, le coffre bondit de 600l à 800l.

Du reste, on retrouve des détails sympas, comme les jantes de 14 pouces, les antibrouillards ou la double-sortie d'échappement chromée.

Autre charmante intention: les vitres qui se baissent légèrement lorsque vous ouvrez la porte.

Chic et choc

L'intérieur est dans le même ton: chic et urbain.

Avec ses plastiques chromés, son volant à trois branches et ses compteurs à fonds blancs, elle se prendrait presque pour une sportive!

Accessoirement, il y a de la place. Deux rugbymen peuvent s'assoir dedans!

Mention spéciale pour les siège en velours, avec surpiqure et logo Chatenet brodé dessus.

Par contre, côté finition et choix des matériaux, ce n'est pas ça. Certes, la CH32 est au niveau de ses concurrentes.

Mais à 14 950€, elle souffre de la comparaison aux voitures "normales".

Deuxième grief: le hayon, qui ne se lève pas assez haut. Même les petits gabarits devront faire attention à ne pas se cogner la tête.

On the road again

Sous le capot, on retrouve le Yanmar diesel 523cm3 5,4ch.

Comme sur la CH26, il possède un bruit de motoculteur et à bas régime, on n'entend que lui!

La boite est automatique. Difficile de faire plus simple: D (Drive; en avant), N (Neutre; point mort) et R (marche arrière), point final!

Au ralenti, la voiture avance par à-coups, ce qui complique les manœuvres.

50km/h

Dans les rues sinueuses, la CH32 est à son aise. Même à deux avec le coffre rempli à ras-bord. Même en cote.

Evidemment, ce n'est pas une Ariel Atom, mais à allure modérée, elle tient le pavé...

En revanche, lorsque la route se dégage, c'est une autre paire de manche! L'aiguille progresse doucement sur le tachymètre. Vous vous créez vite des "amis" dans la circulation, comme cette jeune femme qui m'a klaxonnée puis levé son majeur...

Comme toutes les VSP, elle est bridée à 50km/h. De plus, il vous est interdit d'emprunter les autoroutes et voies express.

En banlieue, il faut emprunter des chemins tortueux. Elle est livrée sans GPS et mon navigateur personnel a tendance à nous aiguiller vers les autoroutes, ce qui n'arrange rien.

Conclusion

Si vous possédez un permis valide, la CH32 n'aura pas vraiment d'intérêt pour vous. A 14 950€, son rayon d'action, ses performances et sa finition sont largement inférieure à ce que vous obtiendrez avec une voiture "normale".

En revanche, si vous n'osez pas passer le permis, si on vous l'a retiré, si vous n'avez pas de papiers ou si vous vous sentez mal à l'aise au volant d'une voiture, la CH32 vous procurera une vraie autonomie.

Les Chatenet s'adressent à ceux qui veulent un certain confort. Cette version break plaira particulièrement à ceux qui transportent régulièrement du matériel.

Et avec ses lignes agréables, vous pourrez rouler fièrement avec!

A lire également:

Chatenet: essai et interview

Essai sans permis: le style (1/3)

Pour résumer

C'est une exclusivité intergalactique (au moins) du Blog Auto! Nous sommes en effet les tout premiers à essayer le nouveau break un sujet qui vous intéresse de plus en plus.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.