par Elisabeth Studer

Accord Daimler / Shell dans l'hydrogène

Shell New Energies, filiale du géant énergétique et le groupe Daimler Truck vont développer conjointement des poids lourds fonctionnant à l’hydrogène et les stations permettant de les ravitailler.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Installation de stations de recharge entre centres de production et terminaux de transport

Dans un premier temps, Shell déploiera ses premières stations d’avitaillement sur les liaisons routières permettant de relier ces 3 centres de production d’hydrogène au port de Rotterdam (Pays-Bas) ainsi qu’à Cologne et Hambourg (Allemagne).

Dans le même optique, Shell équipera de la même manière les routes qui mènent de Daimler Truck à ces 3 sites.

Premières livraisons par Daimler à horizon 2025

Quant à Daimler, le constructeur commencera à livrer à horizon 2025 ses camions fonctionnant à l’hydrogène.

Le réseau stations hydrogène de Shell couvrira alors 1 200 kilomètres de corridors du fret.

L’objectif est de mettre en service 150 stations d’avitaillement en hydrogène pour 2030, afin d’accueillir les 5 000 poids lourds à PAC H2 siglés Mercedes-Benz en circulation à cette échéance.

Daimler et Shell veulent mettre en place normes et standards

Daimler et Shell souhaitent parallèlement mettre en place différents standards. Invitant à se joindre à eux d’autres entreprises (équipementiers, constructeurs, autres industriels …) intéressées par la mobilité terrestre lourde à hydrogène.

Les deux partenaires ont notamment pour objectif l’établissement d’une norme ouverte pour définir l’interface et le scénario d’avitaillement entre l’appareil de distribution et le réservoir du véhicule.

Ils affirment être guidés par la recherche d’un équilibre entre la sécurité, la fiabilité, la rentabilité et le bon accueil des utilisateurs.

« Nous souhaitons aider nos clients à réduire leurs émissions en accélérant la vitesse à laquelle les camions à hydrogène deviendront une alternative commercialement équivalente au diesel », souligne Ben van Beurden, directeur général de Royal Dutch Shell.

Notre avis, par leblogauto.com

L’hydrogène pour remplacer le diesel ? Les grands groupes énergétiques ont tout intérêt à trouver de nouveaux produits et solutions permettant de maintenir leurs chiffres d’affaires. En misant en priorité sur les plus gros consommateurs de gasoil : les transports routiers.

Sources : Daimler, Shell

Pour résumer

Shell New Energies, filiale du géant énergétique et le groupe Daimler Truck vont développer conjointement des poids lourds fonctionnant à l’hydrogène et les stations permettant de les ravitailler.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.