Accueil Nouvelles technologies Sans les mains ! Le camion autonome de Volvo

Sans les mains ! Le camion autonome de Volvo

209
24
PARTAGER

Des camions autonomes ou semi-autonomes, il en existe déjà quelques uns. Mais ils roulent sur autoroute, ce qui est relativement facile. Volvo, lui, va tester un FMX autonome dans un environnement beaucoup plus complexe : une mine souterraine. Il doit y faire face à l’obscurité, à la chaleur, à un terrain accidenté et à l’absence de relais-satellite…

Volvo a dévoilé la version autonome de son FMX l’an dernier. Il dispose d’une batterie de radars et de lasers. D’emblée, des professionnels expriment leur intérêt. L’avantage évident, c’est la productivité. Un camion autonome peut fonctionner 24h/24, sans pause. Dans une mine, lorsqu’il y a une explosion contrôlée, il est capable de rouler alors que l’air est encore saturé de particules.

Le premier test grandeur nature a lieu dans la mine de cuivre de Kristineberg, en Suède. Un premier FMX entrera en fonction à l’automne. Il sera ensuite accompagné de trois véhicules. L’expérience durera un an. Volvo n’ose pas évoquer la suite du calendrier, avec un déploiement dans d’autres conditions (l’industrie portuaire est également intéressée) et une éventuelle commercialisation en grande série.

Une mine reste un environnement clos, dans un espace restreint, avec des tâches répétitives. De plus, les différents intervenants du site ont l’habitude des normes de sécurités très strictes. Le camion dispose d’une cartographie complète de la mine, afin de se repérer en permanence. Il peut en déduire le chemin le plus rapide pour aller à un point du site. Les capteurs de proximité sont doublés, au cas où l’un d’eux tombe en panne. Il circulera sans chauffeur à bord. En cas de problème, il est possible de radioguider le camion.

Source :
Volvo Trucks

Poster un Commentaire

24 Commentaires sur "Sans les mains ! Le camion autonome de Volvo"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
alex
Invité

ceci est très bien mais quand tout sera réellement au point et autorisé alors les conducteurs de poids lourds, taxis, bus… n’auront plus qu’a s’inscrire au pole emploi et ca fera un paquet de chômeurs en plus…

Thibaut Emme
Admin

@alex : il ne faut pas voir le robot comme piquant le boulot de l’Homme mais comme le libérant des tàches pénibles.

On en a débatu ici l’autre jour sur un autre sujet mais l’utopie Asimovienne fait du robot un nouvel esclave et non un maitre.

SGL
Invité

J’espère aussi parce que l’amabilité légendaire de nos taxis risque de nous manquer !
Sans compter leur petit côté convivial. 😀

Einstein
Invité

Je me pose une question:
N’est ce pas retirer du travail à nos migrants, clandestins ou pas ?

rob64
Invité

Le travail des employés et des ouvriers sont des tâches penibles qui seront supprimés pour leur bien.
😉

Thibaut Emme
Admin

De tout travailleur ou presque.
C’est l’utopie asimovienne et la société (réelle) des loisirs.
Mais il faut accepter pour cela une dose de communisme…que chacun reçoive un salaire universel et ne cherche pas à avoir une montagne de richesse…l’Homme sera-t-il assez sage pour cela ?

rob64
Invité

En fait thibault tu dis a alex qu’il ne faut pas voir le robot comme piquant le boulot de l’homme mais plutôt comme une libération des taches penibles pour ensuite venir me dire que cette vision est utopique! Positionnes toi.

Thibaut Emme
Admin

Si vous ne connaissez pas l’utopie asimovienne, je ne peux que vous recommander la lecture de son oeuvre. Vous comprendrez 😉

rob64
Invité

Pas besoin de lire son oeuvre pour comprendre que se que tu dis est contradictoire.

Thibaut Emme
Admin

Si vous ne comprenez pas ça n’en n’est pas pour autant contradictoire.
Vous confondez le sens premier de l’utopie et le sens basique qu’on lui prête actuellement.

L’utopie n’est pas quelque chose d’irréaliste mais un idéal vers lequel tendre.
Ainsi le robot peut être vu de deux manières…piquant le boulot des humains, ou dans l’utopie asimovienne, libérant l’Homme du travail (qui par sa définition même est une torture, un tourment).
Bref nulle contradiction de parler de l’utopie d’Asimov, cela ne veut pas dire que c’est « utopique » comme vous dites (mais que je n’ai jamais écrit).
En conséquence, je vous recommande chaudement la lecture d’Asimov 😉

rob64
Invité
Thibault, tu as été le premier à écrire le mot utopie. Définition utopie : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Utopie Tu as alex qui s’inquiete, avec raison, des futures chomeurs du transport et tu lui répond « utopie asimovienne ». Genre t’inquiète ya un mec qui a étudier le sujet et dans un monde ideal tout ira bien. Eh réveil thibault!! Il n’y a rien dans le monde actuel et passee qui applique ton monde ideal. j’en veut pout preuve, embout, ferrage, peinture = ouvrier remplacé casi a 100% par des robots et heureux d’avoir été libéré des taches pénibles a l’anpe. le monde ideal d’asimov est… Lire la suite >>
Membre
Dans son cheminement personnel Il y a toujours un avant et un après Fondation…. mais je suppose que dans ce cas précis tu parles des « Robots » et d’un « défilé de Robots » et donc du Docteur Susan Calvin. Pour en revenir aux Robots et au travail bien peu de monde à conscience que le chemin qui mène vers eux est commencé depuis bien longtemps… les machines soulagent l’homme depuis des siècles et des siècles..depuis la Roue à la Poulie (une simple brouette permet de porter plus de marchandise en une journée, un moulin à eau ou a vent remplace combien de… Lire la suite >>
rob64
Invité

Tu confonds des moyens et des outils qui aident l’homme dans sa tache avec des moyens et des outils qui rendent l’homme inutile et obsolète.
Rien à voir.

Membre

en aucun cas…. de la poulie à la brouette, de la grue au camion chacune de ses inventions permet à l’humain d’augmenter sa puissance en kw/H… puissance qu’il aurait du fournir avec propre sa « machine portative » pour faire fonctionner ses ses muscles ou ceux d’autres hommes… le robot qui conduit le camion n’est que la fin du processus, il permet d’économiser l’attention d’un cerveau (qui est aussi une machine qui consomme des km/h exactement comme un muscle) pour penser et faire autre chose… lire, s’instruire, communiquer etc..donc optimiser notre rendement.

rob64
Invité
Ok tu me raconte l’histoire de la brouette ok ok, même si ça a commencer il y a 5000 il n’en demeure pas moins que l’homme devient obsolète et inutile devant des robots qui seront sous peu supérieur en tous pts à lui. J’ajouterais quand même que mettre sur un même plan l’invention de la poulie avec l’invention de robot qui dépassent le cerveau humain en tous pt, des.robots capable de s’auto développé.., qui réfléchissent….etc et donc qui rendront l’homme INUTILE ET OBSOLETE, c’est pas pareil. La brouette sans l’homme elle ne fait rien. Dans peu de temps le robot… Lire la suite >>
dess
Invité

Dans les mines ça ne me dérange pas que les camions soient autonomes ; mais sur route/autoroutes, déjà qu’un camion qui traverse la france avec un chauffeur c’est stupide, alors sans chauffeur…
Virez c’est machins conduit par une majorité de tarés (vitesses jamais respectées, changement de files devant le capots des voitures, et non, c’est pas que les étrangés…) et mettez les cargaisons sur rails…

Rowhider
Invité

Le pb avec les camions sur rails, c’est qu’ils ne rentrent pas dans pas mal de tunnels… Et que ça coûterai une blinde de refaire les tunnels en question…

amiral_sub
Invité

Les wagons adaptés existent http://lohr.fr/lohr-railway-system/the-lohr-uic-wagons/
quel intérêt de mettre le camion sur rail? c’est la cargaison qu’il faut transporter.
commençons en europe à nous harmoniser pour éviter les changements de locomotives, de conducteurs, de courant voire d’écartement. Puis rétablissons l’écotaxe honteusement supprimée par la ministre de l’écologie. Enfin et surtout dotons nous d’une politique économique valable et arrêtons de chasser l’industrie de notre pays.

Thibaut Emme
Admin
Sur l’ecotaxe, sur le principe elle était bien, mais dans la pratique pas du tout. Deja sa zone de repartition était mal faite. Un camion partant de bretagne (zone productrice) et allant a Paris était autant taxé qu’un camion ariivant d’Espagne pour Paris… En outre dans le projet du grenelle, les sommes générées par les portiques devaient abonder le budget de l’organisme en charge du fluvial et du ferroutage. Mais dans la mise en application, les taxes allaient bien au budget mais le budget diminuait car moins de subventions….le service n’avait donc pas plus de budhet et l’etat recuperait 1… Lire la suite >>
XXX
Invité

c’est encore avec une cabine, un volant …. comme il y a 100 ans …..

une version moderne autoguidée et électrique avec SAFT ( groupe Total)
http://www.saftbatteries.com/fr/press/press-releases/les-batteries-saft-fournissent-un-service-exceptionnel-aux-v%C3%A9hicules-autoguid%C3%A9s

Invité

Sauf que quand on ne roule pas sur un billard ou sur des rails, rien ne vaux un camion…

Miké
Invité

Quel est l’intérêt de conserver une si grosse cabine sur un véhicule autonome ?

Gautier Bottet
Editor

C’est un prototype… Donc Volvo teste sa technologie sur un modèle existant, avant de dépenser des centaines de millions pour développer un véhicule spécifique.

Invité

Et il est quasi certain que la cabine embarque aussi du monde, au moins au debut, pour analyser le comportement du camion.
Une fois au point, on pourrait imaginer retirer la cabine et avoir une benne qui fasse toute la longeur du chassis, ou presque (le moteur reste tres haut dans le chassis).

wpDiscuz