Accueil Daimler Freightliner Inspiration : et hop, sans chauffeur !

Freightliner Inspiration : et hop, sans chauffeur !

105
1
PARTAGER

Il y a un an, Daimler présentait un camion autonome. La technologie pour le faire rouler sur routes est là, mais la législation ne le permet pas. Les Allemands estimait qu’il leur faudrait 10 ans de lobbying (d’où le nom du concept, Future Truck 2025.) Mais le gouverneur du Nevada n’a pas attendu et deux Freightliner Inspiration ont obtenu leur immatriculation.

Pour rappel, Freightliner est une marque US appartenant au groupe Daimler. L’Inspiration dérive du Cascadia déjà connu. Daimler ne précise pas ses caractéristiques techniques. Il reçoit en plus l’Highway Pilot du Future Truck 2025. Il se compose notamment de radars frontaux et de caméras qui dialoguent avec l’Adaptative Cruise Control. Le radar à longue portée scanne se qui passe à 250m du véhicule, dans un angle de 18°. Un radar à courte portée analyse ce qui se passe à 70 mètres et dans un rayon de 130° (notamment les véhicules qui changent de voie.) Enfin, une caméra (sur le tableau de bord) examine le marquage et le relief sur 100m, avec un angle de 45° (et un angle vertical de 27°), afin d’adapter le rapport de boite.
Concrètement, en ville, le chauffeur conduit le camion normallement. Une fois arrivée sur l’autoroute, l’informatique prend le volant. Le chauffeur n’est nécessaire que dans les phases de dépassement, de changement de files ou lorsqu’il y a un incident (par exemple, des travaux.) Surtout, deux camions autonomes peuvent se coller en toute sécurité et profiter de leur aérodynamique (donc économiser du carburant.) Le syndicat des routiers étant très puissant, Daimler précise que seul un chauffeur PL peut conduire un Inspiration (afin de ne pas être accusé de tuer l’emploi.) On passe de Gas-oil à iRobot, de quoi donner une meilleur image du métier (et créer des vocations.) Le système permet d’éviter la fatigue ou la perte d’attention du chauffeur. Enfin, c’est idéal pour les routiers indépendants : ils peuvent passer des coups de téléphone ou envoyer des e-mails professionnels, en toute sécurité, pendant que l’électronique « conduit ».
Un Inspiration a déjà parcouru environ 16 000km de tests sur un circuit allemand.

L’Inspiration a droit à non pas un, mais deux baptêmes. A Las Vegas, le gouverneur Brian Sandoval fait symboliquement poinçonner les plaques d’immatriculations de deux Inspiration. Rappelons que le Nevada avait déjà permis aux Google Car, Prius autonome et autre TT autonome de rouler sur ses routes. Wolfgang Bernhard (responsable de la branche PL de Daimler) et Martin Daum (PDG de Daimler Trucks North America, la filiale gérant Freightliner) assistent à la scène.

Puis les Inspiration se rendent à Hoover Dam, où on leur atèle une remorque. Le barrage sert d’écran de projection géant pour un film à la gloire du camion autonome. 60 projecteurs, placés à 800m de là, sont nécessaires pour projeter l’image. Hoover Dam est le point de départ de leur premier trajet sur route, à travers le désert du Nevada.
Il n’y a plus qu’à convaincre les 49 autres états américain. Freightliner n’annonce pas de calendrier pour une commercialisation éventuelle de l’Inspiration.

Crédit photos : Daimler

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Freightliner Inspiration : et hop, sans chauffeur !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jurassix
Invité

On y viens. Avec la généralisation du radar de détection à l’avant sur les camions, et les détecteurs de lignes, toutes la technologie est déjà la. Il faudrait peu de temps pour que le système débarque sur toutes les gammes de toutes les marques..

wpDiscuz