Accueil Historique Les 40 ans de la « Porsche de l’Est »

Les 40 ans de la « Porsche de l’Est »

201
4
PARTAGER

D’après Škoda, la 130 RS était surnommée « la Porsche de l’Est » (rapport à son moteur en porte-à-faux arrière ?) Première Škoda à rouler en championnat du monde des rallyes, c’est un lointain ancêtre de la Fabia R5.

Dans les pays de l’Est, on n’avait pas beaucoup d’argent, mais on aimait la compétition. Alors on courait avec les moyens du bord. Même la modeste Fiat 126 fut mise à contribution ! Škoda écumait régulièrement les épreuves Tchécoslovaques. Dans les années 70, le constructeur rêvait de lauriers européens.
En 1974, la modeste 110R fut équipée d’un 2l. Škoda réussit à convaincre les autorités de laisser cette 200 RS de s’aventurer au-delà du rideau de fer… Hélas, la voiture était trop éloignée de la série pour être homologuée.

ŠKODA 200 RS and two ŠKODAs 120 S

La 200 RS servit de base pour la 130 RS, plus proche de la 110 R. Cette nouvelle voiture de rallye empruntait des pièces à l’une et à l’autre. Grâce à l’emploi de l’aluminium et de la fibre de verre pour la carrosserie, elle n’affichait que 720kg et prenait 220km/h en pointe. Avec son 1,3l 140ch, elle visait la catégorie 1300 (et non le scratch.)

ŠKODA 130 RS (1975)

La 130 RS remporta ainsi un doublé (dans sa catégorie) au Monte-Carlo 1977. Puis elle s’imposa au rallye de Suède 1978. Une version profilée, destinée aux circuits, remporta l’ETCC 1981 (toujours dans sa catégorie.) Tout cela avec des pilotes amateurs, des budgets ridicules et une voiture conçue dans les années 60. Alors, chapeau bas !

130 RS 1

En 1983, la Škoda 130 remplaça la 110 R. Le constructeur en dériva la poussive 130 LR, qui fut un bide. En plus, elle était moche. Ce fut la fin de l’aventure.

130 RS 4
La Tchécoslovaquie était en train de sombrer et elle n’avait plus un sou vaillant pour le rallye. Grâce à Volkswagen, Škoda réintégra le rallye dans les années 90, avec la Felicia kit-car. Puis il y eu l’Octavia kit-car, l’Octavia WRC, la Fabia WRC, la Fabia S2000 et donc, la Fabia R5

L’aura de la 130 RS ne dépassa guère les frontières de la Tchécoslovaquie. A l’époque, Škoda avait un positionnement low-cost et il se mettait peu en valeur. Au moins, vu de 2015, on comprend que l’engagement sportif et les versions « RS » ne tombent pas du ciel. Elles correspondent à une vraie tradition.

130 RS 5

Source :
Škoda

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Les 40 ans de la « Porsche de l’Est »"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Un bon conseil: ne sous estimez pas Skoda car elle peut vous réserver une surprise sur route. Vous arriverez trop tôt à chaque étape sans problème.

Labradaauto
Invité

Bel article.
Je me souviens d’un mté Carlo où la skoda avait attiré les projecteurs , par association avec les fantastiques pneus Barum , ils avaient bcp de monde dans le vent !

Nicolas
Invité

Pour m’etre promené dans les ex-pays de l’est au début des années 90, il est clair que les skoda (et tatra d’ailleurs) étaient de loin les plus sympa esthétiquement.
C’est amusant d’appeler ce modèle « Porsche de l’Est », sachant que la famille Porsche était originaire des sudètes, donc de tchécoslovaquie

wpDiscuz