Accueil Citroën CRC: Siping

CRC: Siping

115
0
PARTAGER

Début juin, Liu Caodong, leader de l’équipe Guizhou Railroad, disparaissait. Mao Zhijun a recruté Mark Higgins pour le remplacer. Ce choix déclencha un tollé en Chine: pourquoi ne pas remplacer un Chinois par un Chinois? A Siping, pour la troisième manche du championnat Chinois, Mao et Higgins ont démontré que cette décision était la bonne.

7 équipes (Guizhou Railroad, FAW-VW, Mizuho, Red Bull SAIC-Skoda, SouEast, Subaru et Team Yunnan) peuvent viser la victoire à chaque rallye. Seront-elles bientôt 8?

Le Team Greenland est apparu avec une C-Quattre semi-officielles au Zhangye rally. A Siping, l’équipe passe à 2 voitures, avec l’ambition de dominer le CRC comme Citroën Sport le fait en WRC…

Peu de constructeurs « purs » sont impliqués en CRC. Youngman-Lotus fait le forcing avec 2 voitures pour l’équipe « A » et 4 pour l’équipe « Junior »!

C’est désormais une habitude: le rallye démarre par une spéciale « indoor » dans un stade. Les pilotes se plaignent que le tracé n’a aucun intérêt. De toute, façon, une voiture de l’équipe Mizuho prend feu et il faut annuler la spéciale.

D’autres épreuves chronométrées sont prévues le premier jour. L’Anglais Mark Higgins (Guizhou Railroad) s’installe au sommet de la hiérarchie.

Le rallye est typé « asphalte » avec ses routes bétonnées ou bitumées. Il est d’ailleurs comparé au rallye d’Allemagne.

Le deuxième jour, Han Han (Subaru) s’installe en tête.

2e du rallye de Zhangye, il pourrait prendre le large au championnat, en cas de succès à Siping.
De quoi rendre euphorique les commentateurs Chinois, alors que l’arrivée est encore loin…

Derrière, évidemment, chez les autres équipes, c’est soupe à la grimace.

Le seul qui s’amuse, c’est le vétéran Yang Ling (FAW-VW.) Il effectue là son retour en compétition, après un an de pause.

Le troisième jour se résume à une lutte entre les équipes Subaru et Guizhou Railroad: Han et Higgins se battent pour la gagne, tandis que leurs équipiers respectifs, Li Wei et Wei Hongjie.

Dans la deuxième spéciale, il pleut. Han refuse de chausser des pneus pluies, au motif qu’ils sont moches! L’Anglais a moins de considérations esthétiques et il s’impose. Le titre pilotes se jouera lors de la dernière épreuve.
Derrière, Wei bat finalement Li, offrant un double podium à Guizhou Railroad.

Evidemment, celui qui intéresse les médias Chinois, c’est Han. On s’en fiche, de l’occidental! L’écrivain-polémiste est assailli par les micros et sa voiture, mitraillée par les photographes.

L’équipe Red Bull-SAIC-Skoda  vise le scratch avec sa nouvelle Octavia RS. A Siping, elle a connu un rallye infernal. Neill McShea a des problèmes de transmission le premier jour. Le deuxième jour, Wei Linde est disqualifié pour moteur non-conforme (il peut néanmoins continuer.)

Dans ce contexte, la victoire de catégorie (avec le titre 2011 en CRC pour Red Bull-SAIC-Skoda) est plus qu’un lot de consolation.

Source:
F1.sina

Crédit photos: fédération chinoise du sport automobile

A lire également:
CRC: le Beauty Racing, les drôles de dames du rallye
CRC: Zhangye Rally

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz