Accueil Champ Car Lotus: I am encore plus Indy en 2012

Lotus: I am encore plus Indy en 2012

101
0
PARTAGER

On attendait Lotus à Viry-Châtillon et ils étaient finalement à Los Angeles. Dany Bahar a fait une annonce officielle en compagnie de Randy Bernard (responsable de l’Indycar) et de Parnelli Jones (ancien vainqueur d’Indianapolis.)

Cette année, Lotus et Cosworth soutenaient la Dallara/Honda de KV pilotée par Takuma Sato. Compte tenu du règlement, ce soutien ne dépassait guère la fourniture d’autocollants.

On savait déjà qu’en 2011, Lotus soutiendra deux monoplaces d’Indycar (toujours avec KV?)

Le règlement 2012 autorise la construction d’éléments aérodynamiques pour la future Dallara. On soupçonnait Lotus (ainsi que Penske et Ganassi) de vouloir créer son propre package aero.
A Los Angeles, Dany Bahar a officialisé la rumeur. Il a également annoncé la création d’un moteur d’Indycar (préparé par Cosworth?) Conformément au règlement 2012, ce sera un V6 turbo 2,4l fonctionnant à l’E85.

Avec l’annonce de Chevrolet, la semaine dernière, cela ferait donc 3 motorisations en Indycar, en 2012. On s’éloigne d’une formule monotype; un format qui ne plaisait à personne.

Bahar adore les « stars ». A chaque présentation, il lui faut désormais au moins une célébrité. La présence de Parnelli Jones est savoureuse.
Les fans d’Indycar savent qu’en 1963, en vue de l’arrivée, l’homme était en tête des 500 miles, devant Clark (sur Lotus), lorsque son moteur le trahit. Son gros roadster lâche des panaches de fumée et normalement, à Indy, c’est synonyme de drapeau noir. Ce qu’il ne sait pas, c’est que pour l’USAC, mieux valait laisser rouler un Jones au ralenti, que d’offrir la victoire à un étranger! A sa grande surprise, c’est un drapeau à damier que Jones à vu.
11 ans plus tard, Parnelli monte une écurie de F1. Mario Andretti a un pied chez Lotus, mais c’est un sentimental, alors piloter une F1 US… En prime, Parnelli a recruter le designer de Lotus, Maurice Philippe. Andretti tiendra Parnelli F1 à bout de bras pendant 2 ans. D’après la légende, il faudra qu’un journaliste le convainque que c’est une galère, lors du Grand Prix de Long Beach 1976, pour que le pilote raccroche et signe chez Lotus. D’emblée, il remporte 2 podiums et 1 victoire (puis, en 1978, le titre.)
Donc, sans Parnelli Jones, Lotus aurait remporté les 500 miles d’Indianapolis 1963 et Mario Andretti aurait signé plus tôt chez eux (et décroché davantage de podiums)!

Sacré Dany Bahar! Qui sera le prochain invité? Eddie Irvine? (NDLA: au départ du Grand Prix d’Italie 1994, Irvine avait envoyé valser la Lotus d’Herbert, 3e sur la grille. L’Anglais s’est retrouvé en travers de la chicane, avec le reste du peloton qui lui fonçait dessus et le voyait au dernier moment.)

Lotus Indycar 01Lotus Indycar 02Lotus Indycar 03Lotus Indycar 04Lotus Indycar 05Lotus Indycar 06Lotus Indycar 07Lotus Indycar 08Lotus Indycar 09Lotus Indycar 10

Source:
Lotus

A lire également:
Lotus de retour en Indycar

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz