Accueil Sport auto Super GT : test officiel à Suzuka

Super GT : test officiel à Suzuka

52
2
PARTAGER

Si les F1 ont slalomé entre les gouttes à Jerez cette semaine, les GT japonaises ont eu plus de chance avec la météo à Suzuka pour le premier test officiel de la saison (après une première mise en jambes officieuse en janvier). C’était la première fois qu’étaient confrontées toutes les écuries candidates au titre en GT500 en 2010 : 5 Lexus SC430, 5 Honda HSV-010 et 3 Nissan GT-R (plus une voiture de développement pour Nismo).

C’était l’occasion de découvrir pour la première fois en public la Honda HSV-010 avec une carrosserie parée d’une livrée de course : la no8 du team ARTA portait la traditionnelle combinaison d’orange, blanc et noir d’Autobacs, et la no17 du Real Racing reprend le joli bleu métallisé utilisé la saison dernière avec le même sponsor, l’équipementier Keihin. Les trois autres voitures restaient en noir carbone, même si on apprenait en fin de semaine, à l’occasion de la présentation des activités sportives de Honda, que l’écurie Dome prend cette année le nom « Weider Honda Racing ». Weider est une société de produits de nutrition sportive, partenaire de Honda depuis de longues années en moto. Ses couleurs sont le bleu, le rouge et le blanc, on peut donc s’attendre à une variation dans ces couleurs pour la voiture no18 qui rappelons le sera pilotée cette année par Loïc Duval aux côtés de Takashi Kogure. Ce dernier s’est fait une belle frayeur jeudi lors d’une sortie de route causée par des problèmes avec la direction dans le 130R. Si le pilote n’a pas été blessé, la voiture a souffert et a dû écourter sa séance. De façon générale les Honda ont été plutôt en retrait du fait d’une vitesse de pointe nettement moindre que la concurrence. Est-ce là le vrai potentiel de la HSV-010 ? On peut en douter, et on ne sera vraiment fixé que lors de la première épreuve.

Pour Nissan le but de ce test était de travailler à la mise au point du nouveau V8 3,4l qui motorisera la GT-R cette année et de valider les choix de pneumatiques. Avec trois manufacturiers différents pour les trois voitures engagées (Michelin pour la Nismo no23, Bridgestone pour la no12 Impul et Advan pour la no24 Kondo) les points de référence ne seront pas évidents à trouver. La paire Tréluyer/Motoyama sur la voiture Nismo a été aux avants-postes pendant les trois jours, signant le meilleur temps absolu du test.

Chez Lexus, peu de nouveautés apparentes par rapport au test de janvier : les trois voitures de pointe, la no6 du team Le Mans, la no1 TOM’S et la no38 Cerumo ont montré qu’il faudrait compter sur eux cette année. Bjorn Wirdheim, qui n’était pas à Suzuka lors du test de janvier, est de retour dans l’effectif.

Du côté du GT300, peu de concurrents avaient fait le déplacement. On a appris cette semaine que l’équipe qui engageait l’année dernière la BMW Z4 abandonne cette dernière et passe chez Porsche. Une 911 GT3 R toute neuve est commandée, mais c’est avec une antique 996 que le Good smile Racing commencera la saison. Que les otakus ne se désespèrent pas, puisque Hatsune Miku, le personnage de manga qui ornait les flancs de la BMW, sera de retour sur la Porsche.

Le JLOC était là avec trois voitures, deux Gallardo brutes de carbone et une Murcielago qui portait des marquages FIA GT1. Il n’est pas encore établi si la voiture sera engagée en Super GT ou se contentera de préparer Le Mans.

Le prochain test aura lieu à Okayama les 1 et 2 Mars et la première course les 20 et 21 mars à Suzuka.

Crédit images GT-R blog

Lire également:
Premier test de la saison en Super GT

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz