Accueil Sport auto Premier test de la saison en Super GT

Premier test de la saison en Super GT

80
1
PARTAGER

Dans la foulée de la présentation de la terrible HSV-010 GT, Honda a pour trois jours, du 19 au 21 janvier, investi Suzuka et convié ses rivaux pour une séance d’essais privés en vue de la saison de Super GT. C’était l’occasion de voir pour la première fois, outre l’escadrille au complet des 5 Honda et leurs équipages officiellement désignés, les évolutions prévues sur les Nissan et les Lexus et de comparer les chronos même si, on ne le répétera jamais assez, les temps réalisés lors de ce type de session sont à prendre avec une extrême circonspection. C’est d’autant plus vrai que, cette session n’étant pas organisée sous la houlette de la GT Association, personne n’obligeait les autos à être parfaitement conformes au règlement.

On a donc pu confirmer que ce sont bien cinq Honda HSV-010 GT qui participeront au championnat 2010, les cinq mêmes écuries qu’en 2009 : ARTA engage la no8 avec l’équipage composé de Ralph Firman et Yuji Ide, Keihin Real Racing aligne la no17 pour Toshihiro Kaneishi et Koudai Tsukakoshi, Yoshiki-Dome Racing (le sponsor de l’année dernière, Rockstar, ne semble pas de la partie) sera là avec la no18 pour Loïc Duval et Takashi Kogure, la no32 du Nakajima Racing est pour Ryo Michigami et Yuhki Nakayama et enfin le team Raybrig-Kunimitsu conserve son no100 pour Takuya Izawa, qui gagne ses galons de premier pilote, et le débutant Naoki Yamamoto. A l’exception du Nakajima Racing qui reste fidèle à Dunlop, le reste des Honda est chaussé par Bridgestone.

Du côté de Lexus, stabilité là aussi pour les écuries : les champions 2009 TOM’S reçoivent le no1 pour l’équipage André Lotterer et Jyuichi Wakisaka, la no6 du team Le Mans/Eneos est là avec Daisuke Ito et un second pilote restant à designer, le team Cerumo garde la paire Yuji Tachikawa et Richard Lyons sur la no38, le team Kraft fait de même avec son équipage 2009 Hiroaki Ishiura/Kazuya Oshima sur la no35 et enfin la no39 de l’écurie Sard aligne toujours André Couto et Kohei Hirate. Comme pour Honda, quatre voitures sur cinq sont équipées en Bridgestone, le team Sard continuant son association avec Dunlop.

Chez Nissan, par comparaison, on reste dans le flou : deux GT-R étaient présentes, la no23 du team Nismo et la no3. Cette dernière auto, si elle portait toujours les couleurs d’Hasemi Motorsport, était dans les faits utilisée comme auto de développement par Nismo. Les deux pilotes maison, Satoshi Motoyama et Benoît Tréluyer, se sont succédés au volant des deux voitures, en l’absence d’autres pilotes, donnant naissance à des doutes sur la participation de Hasemi en 2010 en GT500. Les deux autres GT-R, celle du team Impul et celle du Kondo Racing, étaient absentes mais ont tourné la semaine dernière à Sepang. La grande nouveauté de l’année pour Nismo est le passage aux pneus Michelin. Revenu l’année dernière dans la catégorie reine sur la GT-R Hasemi après une longue absence, le manufacturier français équipe dorénavant la GT-R de pointe, en plus d’être le fournisseur de Nismo également en FIA-GT. Vu le caractère non officiel de cette séance d’essai, Nissan avait profité du déplacement pour apporter aussi un exemplaire de la GTR de FIA-GT et une autre GT-R destinée à la catégorie Super Taikyu. La présence de ces deux autos en piste permettait d’ailleurs des comparaisons intéressantes : la voiture de GT1 est plus lente de 5 a 6 secondes au tour que la voiture de Super GT et chacune des versions a une apparence et un son bien différent comme on peut s’en rendre compte dans les vidéos ci-dessous.

Chaque constructeur validait des évolutions aérodynamiques : la Honda est bien sûr toute neuve mais aussi les Lexus comme les Nissan qui portaient de nouveaux éléments de carrosserie. La chasse au chrono a été généralement dominée par Lexus, en particulier par la voiture no1 toujours aux avant-postes, mais la GT-R n’était pas loin, Benoît Tréluyer établissant le meilleur temps des trois jours avec la voiture no3. Les Honda, avec la voiture no18 de Duval et Kogure le plus souvent en haut de la hiérarchie, ont été plutôt en retrait mais leur manque flagrant de vitesse de pointe laissait penser aux observateurs présents que Honda cache encore son jeu.

La prochaine séance d’essai, officielle celle-là, aura lieu à la mi-février, toujours à Suzuka.

Crédit images : GT Association via 7tune

Lire également:
La Honda HSV-010 GT présentée officiellement

Raybrig Honda hsv-010Nismo GT-Rzent_lexus_sc430Arta Honda hsv-010team_lemans_eneos_lexus_sc430Dome Honda hsv-010Nakajima Racing Honda hsv-010Team Kraft Lexus sc430Dome Honda hsv-010Real Racing Honda hsv-010Team Sard Lexus sc430Nismo GT-Rtoms_lexus_sc430




Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz