Accueil Constructeurs chinois Un schéma pour comprendre (un peu) l’automobile Chinoise (version 2010)

Un schéma pour comprendre (un peu) l’automobile Chinoise (version 2010)

366
6
PARTAGER

Il y a un an, nous vous offrions un schème (presque) complet de l’automobile Chinoise. Problème: en permanence, les constructeurs Chinois s’absorbent, fusionnent, etc. Donc, le schéma de janvier 2009 devenait caduque. D’où ce nouveau schéma.

Comment ça marche?
Les rectangles bleu sont les constructeurs Chinois (DongFeng, SAIC, FAW, etc.)
Les rectangles jaunes sont les constructeurs non-Chinois (PSA, Mercedes, Ford, GM, etc.)
Les rectangles violets sont les joint-ventures (DongFeng-Honda, Beijing-Hyundai, FAW-VW, etc.)
Les rectangles verts sont les constructeurs « purs » (Roewe, Chana, Hong Qi, etc.) Seuls sont représentés les constructeurs « purs » liés à un constructeur Chinois ou étranger (sans quoi, il y aurait de nombreux rectangles isolés.
Les flèches doivent se lire « possède… » Par exemple: « DongFeng possède DongFeng-Honda avec Honda. »
Les flèches rouges signifie « a priori », même si de fait, il n’y a plus de lien entre les deux parties.

Notes
1) GAIG possède depuis peu une joint-venture avec Fiat, mais celle-ci n’a pas encore produit de véhicule. Elle n’apparait donc pas.
2) La vente de Volvo à Geely n’est pas encore effective. Et on a vu récemment (cf. Opel/Magna, Saturn/Penske, Saab/Koenigsess…) qu’il y a loin de la coupe aux lèvres…
3) Hyundai n’est plus actionnaire de Huatai/Hawtai. Ce constructeurs existe toujours, mais il n’a plus de lien avec un grand acteur. Sa case disparait donc.
4) SAIC est toujours théoriquement actionnaire de Ssangyong à hauteur de 12%. Mais de fait, cela fait un an qu’il a lâché prise.
5) Audi dispose désormais d’une joint-venture propre, FAW-Audi, distincte de FAW-VW. Mais pour des raisons évidentes de place, elle n’apparait pas.

Qu’est-ce qui a changé par rapport à 2009?
Il faut regarder du côté de GAIG (en bas, au centre) et de ChangAn (en bas, à droite)! L’avionneur AVIC a regroupé ensemble ChangHe et Hafei au sein de AVIC Auto, qu’il a revendu à ChangAn. GAIG a récupéré ChangFeng à l’armée Chinoise. ChangFeng et GAIG vont lancer chacun leur propre marque pure, respectivement Guangzhou et Acumen. ChangAn, GAIG et leurs filiales prennent de plus en plus de places dans le schéma, de même qu’ils pèsent de plus en plus dans l’automobile Chinoise.
BAIC (en haut, à gauche) a été victime des problèmes de Chrysler et Mitsubishi. Le constructeur Américain a tout simplement abandonné ses deux joint-ventures. De son côté, Mitsubishi produisait des Outlander dans la joint-venture de Mercedes (un héritage de DaimlerChrysler.) Il a arrêté depuis. Quant à sa filiale « pure », BAW, elle a arrêté de produire des Cherokee et des Land Cruiser dégriffés.
Chez SAIC, MG et Roewe ont été regroupé dans une structure commune.

Et ça va continuer…
ChangAn-Ford-Mazda (dans laquelle Volvo fait produire des véhicules) est un héritage du Ford « version Jacques Nasser ». Mazda souhaite désormais davantage s’appuyer sur son autre joint-venture FAW-Mazda. De plus, si Geely rachète Volvo, la confidentielle production chez ChangAn devrait s’arrêter.
SouEast devrait être scindé en deux: sa joint-venture avec Mercedes (Fujian-Daimler) à BAIC et sa marque « pure » à GAIG.
Brilliance est en porte-à-faux vis-à-vis de sa maison mère. Elle devrait être soit revendue, soit dissoute.
DongFeng-Kia-Yueda est en fait une joint-venture tri-partite. Yueda possède également une joint-venture avec Mahindra & Mahindra, pour produire des tracteurs agricoles. Le constructeur Indien vient d’y investir plusieurs millions d’euros. Pour l’instant, Mahindra et Yueda ne parlent que de tracteurs agricoles, mais qui sait…

Schema-constructeurs-Chinois-2010

A lire également:
60ème anniversaire de la Chine: un point sur l’automobile Chinoise
Un schéma pour comprendre (un peu) l’automobile Chinoise

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz