Accueil Conducteur du jour Le conducteur du jour: l’Amérique à taille Européenne

Le conducteur du jour: l’Amérique à taille Européenne

271
6
PARTAGER

Jusqu’ici, il n’y avait jamais eu d’Opel dans les « conducteur du jour ». Pourtant, la marque au blitz a produit plusieurs voitures remarquables, notamment ses coupés. Aujourd’hui, cette oubli est réparé avec cette Opel Manta « A » que j’ai aperçu devant un café Parisien. Apparemment, le propriétaire pensait que grâce à son badge de résidant, il a le droit de se garer sur les places de livraisons.

Ford Europe et Opel/Vauxhall se sont longtemps observés. Ainsi, lorsque Ford sorti la Capri en 1969, Opel répliqua un an plus tard avec la Manta. Si la Capri jouait les « mini-Mustang« , la Manta reprenait des gimmicks de la première Camaro. Il manquait à la Manta une version sportive. Ce sera réparé en 1974 avec la GT/E. En 1975, c’est la Manta « B », qui abandonne le look US. Elle restera au catalogue jusqu’en 1988. A ce moment-là, elle avait plus que dépassée la date de péremption et la Calibra la fit vite oublier.

Dommage que celle-ci soit blanche. Notez tout de même le toit vinyle (toujours l’inspiration US.) Dans les années 70, on trouvait des coloris flashies. Comme la Manta moutarde avec des « 9 » sur les portes dans la B.D. l’Ankou de Spirou et Fantasio. Des études scientifiques ont démontré que l’ajout de numéros de courses sur les portes fait gagné 3 km/h en pointe (au moins.)

Tout ceci n’était pas que de la frime. Propulsions, les Kadett et Manta savaient bien glisser… Opel disposait d’une vraie équipe de rallye. En 1969, un débutant nommé Jean Ragnotti court sur Kadett. Il se débrouille assez bien pour que Guy Fréquelin déclare: « [grognements inintelligibles] moteur sans doute non-conforme [grognements inintelligibles] » Réponse de Jeannot, déjà champion du monde de répartie: « T’as qu’à l’essayer! Mais ne tire pas trop les rapports: les pistons sont en titane! »
Ironie de l’histoire, 14 ans plus tard, Freq’ est pilote Opel France. Il remporta les titres de champion de France des rallyes 1983, 1984 et 1985 sur Opel Manta. L’importateur créa même une série limitée « Guy Fréquelin » (souvenez-vous.)

A lire également:
Le conducteur du jour: Escort arrière

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz