Accueil Actualités Entreprise ChangHe: 1) l’autonomie, 2) la revente?

ChangHe: 1) l’autonomie, 2) la revente?

56
1
PARTAGER

ChangHe_Ideal.jpg

Les informations fiables sur ChangHe arrivent au goutte à goutte. China Aviation Industry Corporation (AVIC), propriétaire du constructeur Chinois, a créé un « pôle automobile ».

Jusqu’ici, ChangHe était fondu dans le conglomérat ChangHe (célèbre pour ses hélicoptères), lui même fondu dans Avi China Technology & Industru Co., qui était une filiale de AVIC.

Il faut savoir que ChangHe est dans une impasse. Ce constructeur n’a pas su croitre aussi vite que les autres et il n’a pas les moyens de rattraper le peloton. Sa gamme a vieilli, elle n’intéresse plus les Chinois et les pertes s’accumulent. Enfin, le seul véhicule dans les cartons est la Splash, qu’il doit produire pour Suzuki.

Règle basique de stratégie : si vous voulez vous débarrasser d’une filiale qui plombe vos comptes, vous en faites une société à part, puis vous revendez la société.

Et ensuite, quel acheteur? ChangAn, qui travaille également avec Suzuki, serait l’acheteur idéal. Suzuki pousse d’ailleurs son partenaire à sortir le chéquier. L’autre possibilité serait un autre constructeur qui ne s’intéresserait qu’à son outil de production et s’en servirait pour produire ses propres véhicules.
D’autres constructeurs sont dans la même situation que ChangHe et ils semblent donc condamnés à terme. Cela laisserait plus de place aux leaders, qui deviendraient mécaniquement plus forts et c’est là que des « grands » émergeront…

Tout ceci est bien dommage pour ChangHe. Quel autre constructeur oserait débarquer dans un salon avec un monospace aux couleurs de Snoopy? (sans l’autorisation des ayants-droits de la B.D., ça va de soit.)

ChangHe.JPG

Source:
Gasgoo

A lire également:
Fusion ChangAn-ChangHe: oui, non, peut-être
La Splash pour sauver ChangHe

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz