Accueil Ecologie Munich 2021 Porsche Mission R concept : futur Cayman ?

Munich 2021 Porsche Mission R concept : futur Cayman ?

0
13
PARTAGER

Pour le salon IAA 2021 de Munich (ex-Francfort), Porsche présente le Mission R concept. C’est un concept électrique de course qui préfigure l’avenir de Porsche.

L’avenir, c’est déjà un style. Ce style, c’est 4,32 m de long par 1,99 m de large et à peine 1,19 m de haut. Un véhicule compact, ramassé et très bas. Cela change des SUV, non ? C’est aussi une face avant qui fait évoluer le style Porsche actuel. On retrouve les feux avec leurs quatre parties, dans une forme plus acérée. C’est aussi l’arrière avec le bandeau Porsche.

Ici, la fonction primant sur la forme, il est remonté pour dégager de la place pour le diffuseur. Les lignes de ce Mission R concept sont douces et pourraient très bien préfigurer les lignes d’un prototype du Mans. La face avant se retrouvera-t-elle sur le proto LMDh Porsche ? Il n’y a en fait que le profil qui ne fait pas très Porsche avec une ligne qui ne redescend pas suffisamment vers l’arrière.

800 kW de puissance en pic, 82 kWh de capacité

Mais, ici, c’est de l’électrique, du 100% électron avec deux nouveaux moteurs électrique qui délivrent jusqu’à 800 kW (1088 ch) de penuissance envoyée aux quatre roues. En mode course, ce sont 500 kW (680 ch) qui sont produits. La batterie lithium-ion haute tension (900 volts) fait 82 kWh de capacité. Pour Porsche, le véhicule serait capable de faire des courses sprint sans perte de puissance (petit pic envers Tesla et la Plaid ?).

Il faut dire que Porsche utilise un refroidissement par huile direct du stator. Cela permet aux moteurs de rester constants sur la puissance délivrée. Le moteur à l’avant a une puissance de 320 kW (435 ch) tandis qu’à l’arrière, le moteur délivre 480 kW (653 ch). Avec la tension de 900 volts, Porsche permet une charge ultra-rapide de sa batterie : de 5 à 80 pourcent en 15 minutes. La puissance peut aller jusqu’à 350 W. Là, pas de mystère, c’est ce que l’on va avoir sur les Porsche électriques de série.

Ce concept pourrait aussi être décliné en petite série pour faire une coupe maison et pourquoi pas remplacer les Porsche Cup. Mais, peut-on remplacer l’iconique 911 ? Le 0 à 100 km/h est fait en moins de 2,5 secondes quand on enclenche le mode qualif (pleine puissance). La voiture peut aller au-delà des 300 km/h. Selon Porsche, elle est capable sur circuit de faire les mêmes temps qu’une 911 GT3 Cup. Tiens tiens…

Ce Porsche Concept Mission R pue la course à plein nez. L’aérodynamique a été travaillé par le département course avec tout un tas de solutions comme un aileron avec DRS (réduction de traînée), un duct à l’avant (là encore pour la traînée), des ouvertures en haut des ailes, sur le côté, etc. Le but, créer une enveloppe d’air et éviter un maximum les turbulences.

Des fibres naturelles issues de l’agriculture

Bon, on est dans l’électrique, il faut bien un couplet « environnemental ». C’est la carrosserie qui s’en charge avec du plastique renforcé de fibre NATURELLE (ou NFRP). Ici, pas de carbone, mais des fibres issues de l’agriculture. On en trouve partout, sur le spoiler avant, les panneaux de portes, le diffuseur, les jupes latérales, etc. Même la structure du baquet en est faite.

L’intérieur est typé course, mais trop « propre » et trop « léché » pour être réellement celui d’une voiture de course. En tout cas, c’est du « car porn » à regarder. Les infos de la voiture et de la course sont affichées sur le centre du volant. A l’arrière, un écran affiche les images des trois rétroviseurs : extérieurs et intérieur.

Petits disques de frein

Pour ce véhicule, Porsche a développé une nouvelle structure appelée « exoskeleton ». Cet « exosquelette » est la combinaison de la cage de protection et du toit en carbone. La cage est aussi en composite ce qui donne à la fois rigidité, mais aussi poids plume par rapport à un arceau-cage fait en tubes d’acier. Tout cela est si solide que Porsche, pour son concept a mis un toit transparent.

Le côté électrique de l’engin fait que Porsche peut (doit) tout adapter en termes de suspensions (le véhicule est plus lourd) de châssis, mais aussi de freinage. En effet, la Mission R est capable de régénérer jusqu’à 800 kW et donc les freins physiques sont plus petits. Surtout, ils sont « by wire ». En gros, la pédale n’est pas physiquement reliée aux freins. Cela passe par un calculateur qui va répartir le freinage entre la régénération électrique et le freinage classique, en ce que l’on trouve en Formule 1.

Résultat, à l’avant on trouve des disques de 380 mm de diamètre à l’avant et 355 mm à l’arrière. Les étriers sont à 6 pistons à l’avant, 4 à l’arrière. Même la direction est électrique (Electric Power Steering EPS). Là encore l’électronique calcule l’aide nécessaire pour que le pilote fasse sa manoeuvre de changement de direction confortablement, tout en ressentant le couple et la résistance du volant.

La prochaine compétition clients Porsche, et le futur Cayman

Avec 4,326 m de longueur, on a ici un véhicule à peine plus court qu’un 718 Cayman de série. Cependant, il est bien plus large, et plus bas. Pour autant, on pourrait avoir ici une piste de ce que deviendra le Cayman dans quelques années.

Porsche a présenté des concepts comme Mission E (2015) ou Mission E Cross Turismo (2018) qui donnaient les pistes concrètes pour les véhicules de série. Ces deux concepts sont devenus le Porsche Taycan et le Taycan Cross Turismo en série. « Maintenant, avec la Mission R, Porsche présente sa vision de ce à quoi ressemblera le sport automobile client à l’avenir. La voiture d’exposition a célébré sa première mondiale aujourd’hui à l’IAA MOBILITY à Munich ».

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Munich 2021 Porsche Mission R concept : futur Cayman ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
panama
Invité

Pour la 911 ça va être très dur de garder le concept moteur porte-à-faux arrière et 4 places.

Nicolas
Invité

Futur Cayman ? Yes please ! 🙂

Nicolas
Invité

Un Cayman electrique motiverait un peu plus Alpine, et peut-être que Tesla se déciderait à sortir une version raisonnable de son Roadster.
Pas besoin de 1000 ch ou 1000 km d’autonomie. La moitié suffirait largement, pour l’un comme pour l’autre!

KifKif
Invité

MAGNIFIQUE !

Invité

Le seul truc que je retiens de ce concept, c’est que certaines lignes ressemble au artwork qu’ils ont publié quand ils ont annoncés le programme LMDh

wpDiscuz