Accueil BYD Shanghai 2021 : BYD EA1 et X-Dream

Shanghai 2021 : BYD EA1 et X-Dream

0
14
PARTAGER

Le champion chinois de l’électrique peut compter sur une gamme complète de modèles hybrides rechargeables ou électriques. Mais il lui manque encore des modèles réellement dédiés à la fée électricité. Ces derniers arriveront avec la nouvelle plateforme e-Platform 3.0.

BYD reste le numéro un chinois du véhicule électrique ou hybride rechargeable, mais sa large gamme reste encore composée de modèles classiques proposés en multiples versions essence, hybride rechargeable ou électrique. Hormis le vieillissant monospace e6 destiné aux taxis ou le tout nouveau D1 réservé aux conducteurs Didi (le « Uber chinois »). Rien donc à opposer en direct aux Nio, Xpeng, Weltmeister, Polestar, Tesla, Arcfox, IM, Zeekr… Un comble pour la marque qui a fait du développement de l’électrique son cheval de bataille depuis son entrée sur le secteur automobile.

Cette nouvelle plateforme destinée au véhicule électrique repose en grande partie sur les dernières batteries de type « Blade ». Des batteries de type « cell to pack » que BYD compte également vendre à d’autres constructeurs (un premier client a déjà signé, il s’agit de Hongqi). Ces cellules sont en outre désormais directement intégrées à la structure, avec à la clef un gain en masse, et encombrement. Autre nouveauté majeure, sur la e-Platform 3.0, la tension de fonctionnement est désormais de 800V, ce qui permet de passer à une charge plus rapide. BYD annonce 145 km d’autonomie en 5 minutes. De façon générale, le constructeur annonce aussi un 0 à 10 km/h en 3,0s, une autonomie de 965 km (NEDC) ou un Cx de 0,21, sans pour autant lier tout cela à un véhicule en particulier…

Concernant les véhicules en question le plus concret est la citadine EA1, dont des prototypes en version finalisée circulent déjà. Cette petite berline 5 portes pourrait assez rapidement venir compléter la gamme BYD, et remplacer efficacement la e1, un modèle né en 2008 en tant que BYD F0 (la FIA s’étant opposée au nom de F1 initialement prévu), et clone de la Toyota Aygo… Ce modèle pourrait signer l’arriver de BYD en Europe sur le segment B.

BYD EA1 (Shanghai 2021)

Le second modèle prévu est, sans surprise véritable, un SUV compact. Un peu plus lointain (2022 / 23), il montre l’évolution du style BYD. La Dragon Face est toujours présente, mais l’équipe de Wolfgang Egger évoque à présent aussi le thème stylistique du traditionnel Noeud chinois.

BYD X-Dream (Shanghai 2021)

Notre avis par leblogauto.com

Jusqu’à présent, BYD faisait appel à des plateformes multi-énergies. Ces deux concepts annoncent le passage à une nouvelle plateforme dédiée à l’électrique. Et des modèles qui pourraient rapidement renforcer l’arrivée de la marque en Europe, y compris sur les segments inférieurs.

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Shanghai 2021 : BYD EA1 et X-Dream"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
darkargos
Invité

Byd pourrait faire beaucoup de dégâts en Europe.

Les chinois n’ont plus peur de personne et surtout pas de l’Europe, cette video promotionnelle est à la fois caricaturale mais tellement effrayante par l’ambition XXL qu’elle dévoile.

Heureusement nous sommes sauvés, on a la DS9 et la Citroen C5X…

Ah oui DS en Chine en mars c’est 0 immatriculations. Oui vous avez bien lu 0.

Le cap de l’ultra rentabilité est enfin atteint selon les principes de bonne vielle fonction inverse. Quand les ventes tendent vers 0, les profits tendent vers +∞

Navigator84
Invité
Au salon de Shanghai le « gap » est hallucinant. D’un côté il y a les chinois qui proposent tous des modèles électrifiés et qui en présentent à la pelle. Et les étrangers qui présentent des véhicules thermiques (Citroën, Buick). Et quelques autres qui essaient de maintenir le cap (VW, Mercedes, BMW voire Ford). Après je suis toujours circonspect devant les commentaires qui annoncent les dégâts que peut faire une marque chinoise. Et en parallèle encenser Tesla, qui ne produit rien en Europe et tout aussi et même plus dangereux actuellement pour les constructeurs européens. Et pour finir, BYD n’est pas arrivé… Lire la suite >>
Nicolas
Invité

Il me semble que Tesla produira des Model Y et des batteries en Allemagne d’ici la fin de l’année si tout se passe bien.

Bizaro
Invité
Le « problème » de Tesla c’est que leurs véhicules représentent de nouvelles propositions. Personne d’autre n’a de véhicule aux caractéristiques « utiles » équivalentes au model S ou model E. Jusqu’à présent les produits chinois n’apportaient rien de plus et ne faisait que remplacer un produit français. Aujourd’hui ce temps est révolu et certaines solutions chinoises ont une réelle plus value. Dans bons nombres de domaines, les chinois proposent des solutions clé en main et les marques françaises n’ont qu’à faire apposer leur logo. En fait concernant les véhicules électriques, la seule difficulté est d’être capable de produire. La conception est presque un… Lire la suite >>
wizz
Membre

Apple en est tout à fait capable
C’est juste qu’il faudrait accepter de marger « un peu moins »…

https://iphoneaddict.fr/post/news-308304-iphone-12-12-pro-couts-production-composants-devoiles

Stir
Invité

exact les chinois n’ont plus peur de personne. Actuellement en chine c’est la propagande au « consommez chinois et non aux produits occidentaux » Je pense que nous aussi nous devrions bannir les marques chinoise sur nos territoires ou alors demander des investissements locaux en retour, bref faire exactement comme eux le font déjà en chine….

Bizaro
Invité
La consommation intérieure a longtemps été un problème pour le partit communiste en Chine. Ils savaient que l’ économie d’un pays ne peut être uniquement basée sur ces exportations. C’est une balance délicate. C’est d’ailleurs aussi le gros problème de la Russie. A l’inverse de la France dont chaque concitoyen est virtuellement riche et consomme comme un dingue comparé a d’autres. Mais il génère aussi un déficit. La plus-part des français sont riches directement ou indirectement de la redistribution des richesses nationales. Mais d’où vient cette richesse nationale, et qu’en font les français ? Emprunt et redistribution à l’international. Les… Lire la suite >>
darkargos
Invité
En effet Bizaro, la France est désormais une pyramide de Ponzi où plus personne ne produit la valeur ajoutée mais se contente de récupérer celle d’autrui avec à la base des dépenses publiques insoutenables. Les #ok boomer retraités ont des retraites payés par la dette et s’enrichissent sur le parc immobilier qu’ils font payer cher aux générations x, y et z. Génération de rentier égoïste qui refusera tout changement de répartition en faveur des actifs. On a aussi des millions d’immigrés ou de jeunes issus de l’immigration sans qualification aucune qui n’ont aucune utilité sur le marché de l’emploi, l’industrie… Lire la suite >>
beniot9888
Invité
En même temps, je ne suis pas vraiment en faveur du protectionnisme. Si une voiture chinoise, un pantalon autrichien ou un téléphone russe est un bon produit, avec un prix compétitif, est-ce que je dois vraiment me dire « ah ? Ben oui, mais non, je préfère acheter un produit moins bien/plus cher » ? Peut être que le coût de leur main d’œuvre rends les constructeurs chinois plus compétitifs. Admettons. Et en fait, je serais prêt à payer un petit peu plus pour un produit français, je pense. Mais si le produit est compétitif en prix et en prestations et attrayant,… Lire la suite >>
versdemain
Invité

Quand on lit cet article qui montre le dynamisme Extraordinaire des constructeurs chinois sur les VE ultra-moderne d’un coté….

Puis quand on compare avec le groupe Stellantis qui est en retard « Technologique » sur à peu près Tout au niveau voiture Electrique…

Le résultat et absolument terrifiant pour l’absence d’avenir que projette Stellantis.
nb: j’imagine que je vais pas avoir des +1 mais tant pis il faut le dire !

Mwouais
Invité
@versdemain : c’est même pire que cela puisque Renault est également nulle part de cette histoire. Sauf à ce que la future Megane soit une Renaultlussion (quelque chose comme ça), c’est un terrifiant constat d’échec et de dépassement en 1 temps de la pseudo avance de Renault avec la Zoé par leq chinois qui sont partis quand il le fallait et ont accéléré, eux. Même les allemands paraissent en retrait des développements chinois qui n’hésitent pas à aller plus loin en matière de style futuriste ou de développement d’interfaces modernes. La classe S est bluffante de technologies mais très acdemiquement… Lire la suite >>
beniot9888
Invité

Je ne vois pas un constat d’échec terrifiant concernant Renault. Ils ont la seule citadine électrique qui se soit bien vendue (tout est relatif) ces 10 dernières années, et ils ont plusieurs modèles électriques qui arriveront dans un avenir proche.

versdemain
Invité
Je dirais que la ZOE tout comme la Tesla model S sont des veilles voitures qui ont plus de 10 ans d’ages et d’ancienne conception. Elles vont voir leur vente diminuer puis s’arrêter dans les 2 ans qui viennent. Par contre Renault sort cet année la e-megane avec un nouveau chassis conçu uniquement pour les VE et Renault mets ces batteries à jour tous les 2 à 3 an maxi. Donc le plus de BYD est juste de prévoir un modèle plus haut de gamme, plus performant mais il faudra voir à quel tarif. Et Renault a sorti une Dacia… Lire la suite >>
Navigator84
Invité

La Spring est déjà dépassée.

wpDiscuz