Accueil Legislation Covid-19 : quid des LOA, LLD, bonus écologique ?

Covid-19 : quid des LOA, LLD, bonus écologique ?

111
2
PARTAGER

Avec la pandémie mondiale du SARS-CoV-2 (alias coronavirus ou covid-19), une grande part de l’économie mondiale est au ralenti. En France, le secteur automobile n’est pas épargné. Et en ce qui concerne les locations avec option d’achat ou les locations longues durées, quelles sont les conséquences ?

Pour contrer la progression du virus, le confinement quasi-total a été décidé le 17 mars 2020 en France, jusqu’à nouvel ordre (il vient d’être prolongé de 15 jours). Tous les emplois « télé-travaillables » doivent l’être. Pour tous les autres, des dérogations existent. Mais, elles sont de plus en plus restreintes face à la progression de l’épidémie. Et même si elles peuvent continuer leur activité, de nombreuses entreprises ont décidé de mesures de chômage partiel ou technique pour ne pas exposer leurs salariés.

Dans le domaine de l’automobile, les équipementiers, les usines d’assemblage, etc. s’arrêtent les unes après les autres, et ce, dans tous les pays européens, ou même du monde. Les lieux accueillant du public devant rester fermer, les concessions ou les garages ne peuvent désormais plus recevoir qui que ce soit.

Les exceptions existent pour les réparations et la livraison/réception de véhicules ou de pièces. Sauf, que par principe de précaution, pratiquement tous les garagistes, ainsi que les centres automobiles ont décidé de fermer. Seules les réparations d’urgence sont encore assurées. Pour le reste ? A l’arrêt !

Et pour les locations ?

Sauf cas exceptionnel, on peut aisément repousser un achat de voiture ou d’un accessoire auto le temps du confinement. Pourtant, il y a des cas pour lesquels il peut sembler que l’on ne peut pas attendre. Par exemple, vous avez un véhicule en location avec option d’achat (LOA) ou en location longue durée (LLD) que vous devez restituer maintenant ou dans les prochains jours.

Malheureusement, pour restituer un véhicule en LOA ou LLD, il faut qu’une personne de la concession (par exemple) soit présente pour effectuer l’état des lieux du véhicule. Cette activité n’est pas prévue dans les dérogations et est donc interdite. Oui, mais alors, si je dois restituer mon véhicule et que j’en suis empêché, est-ce que je vais devoir des pénalités ? Qu’advient-il des mois supplémentaires de location ? Autant de questions pour le moment sans réponse.

La situation est inédite et, pour le moment, rien n’est prévu. Certains contrats incluent une possibilité de rallonge de la location avec un loyer adapté. D’autres n’ont pas anticipé et devraient statuer d’ici peu.

Le plus pratique est encore de tenter de contacter par téléphone, mail ou courrier l’organisme de financement de votre véhicule (le bailleur). Les coordonnées sont marquées sur votre contrat. Le service client devrait pouvoir vous renseigner sur la conduite à tenir pour votre contrat. S’ils ne peuvent pas vous renseigner de suite, ils prendront votre demande en compte. Certains spécialistes du leasing estiment qu’un report exceptionnel des loyers peut être obtenu.

Des éclaircissements à venir

Les particuliers sont évidemment concernés, mais également les entreprises. Pour ces dernières, l’incertitude va devoir être gérée par les gestionnaires de flotte qui trouveront à coup sûr un accord. Mais, rassurez-vous, les circonstances exceptionnelles seront forcément prises en compte par les professionnels du leasing. Quant à l’option d’achat d’une LOA, elle devrait toujours possible à la fin de cette période troublée. Un peu comme si les semaines de confinement ne comptaient pas.

D’autres dates automobiles arrivant à échéance sont touchées par l’épidémie. Si le contrôle technique de votre véhicule doit être fait maintenant ou dans quelques semaines, rassurez-vous. En effet, une tolérance officielle de 3 mois a été exceptionnellement décidée par les autorités. Cette tolérance s’applique aux contrôles techniques, mais également aux contre-visites. Certains centres restent ouverts, mais cela ne vaut pas la peine de risquer quoi que ce soit en ce moment.

Report pour le bonus 2019

Bonne nouvelle si vous avez commandé un véhicule électrique (de plus de 45 000 €) qui ne vous a pas encore été livré et qui ne le sera pas avant le 31 mars. En effet, pour bénéficier du bonus 2019 de 6000 €, il fallait que votre véhicule, commandé en 2019 vous soit livré avant la fin du mois de mars. L’administration prend en compte l’arrêt quasi-total des livraisons. Ainsi, la date limite est repoussée au 15 juin 2020.

Cela devrait laisser le temps au pic de l’épidémie de passer, et à l’économie de sortir un peu la tête de l’eau. Les concessions devraient alors être en mesure d’effectuer la livraison avant mi-juin. « Les VN commandés avant le 31 décembre 2019 pourront bénéficier des conditions 2019 dès lors qu’ils seront facturés avant le 15 juin 2020 », confirme Xavier Horent, le délégué général du CNPA (Conseil National des Professions de l’Automobile) à Journal Auto.

Enfin, si votre voiture doit passer en révision, il y a de forts risques que le rendez-vous soit repoussé. Là encore rassurez-vous, cela ne devrait pas jouer sur la garantie constructeur si vous dépassez de quelques semaines, ou kilomètres les préconisations.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Covid-19 : quid des LOA, LLD, bonus écologique ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité
Ben ça va encore encombrer les plus grands concessionnaires Peugeot et Citroën de ma ville .. déjà qu’ils en savent plus où foutre les nombreux 3008, 5008 et DS7 Crossback qu’ils ont refourgué en location et qui leur reviennent … et dans les versions les plus chères pour ne rien arranger (donc quand vous voulez en acheter une, vous avez que les version qui douillent et toutes les mêmes). De les voir garées en rangées toutes penaudes le long de la départementale … elles ne bougent pas depuis des lustres sauf quand ils arrivent à les échanger contre des Audi… Lire la suite >>
Gustave
Invité

Tellement d’accord avec cette analyse ! et c’est sans compter quand les concessionnaires ne verront pas la relève des acheteurs actuels qui ont la cinquantaine bien avancée.
ça + le malus complètement débile, + les villes qui font chier l’automobiliste+ le coronavirus : ca va fermer et licencier chez tt les constructeurs!!

wpDiscuz