Accueil Super Formula Super Formula 2019-4 : Première victoire sous la pluie pour Alex Palou

Super Formula 2019-4 : Première victoire sous la pluie pour Alex Palou

388
0
PARTAGER

Les conditions météo difficiles à Fuji n’ont pas fait peur à Alex Palou. Au contraire. Le jeune Espagnol s’est imposé de main de maître, permettant au passage au Nakajima Racing de revenir sur la première marche du podium depuis près d’une décade. Nous étions sur place pour être témoins de ce triomphe.

Echos et autres courses

Après s’être séparé sans prendre de gants de Daniel Ticktum à l’issue de la course de Sugo, Red Bull a décidé de placer dans son baquet un autre jeune de sa filière, le Mexicain Patricio O’Ward, engagé par ailleurs en Indycar. Ce parachutage en pleine saison et sans préparation préalable n’est sans doute pas la façon la plus facile d’aborder un championnat aussi relevé, mais chez Red Bull on n’a jamais fait dans les sentiments. Après une qualification ratée, le nouvel espoir du limonadier autrichien s’est rattrapé en course.

Super Formula 2019 Fuji

Le championnat japonais de Formule 3 accompagne la Super Formula et les 11ème et 12ème manches se déroulaient à Fuji. Elles ont marqué le retour au commandement de Sacha Fenestraz, qui après avoir passé la ligne en tête le samedi avant de recevoir une pénalité remettait ça le lendemain et cette fois personne ne lui reprenait la victoire, loin devant le second, le Britannique Enaam Ahmed lui aussi auteur d’un bon week-end.

Avec la sixième victoire de la saison, le jeune Franco-Argentin (il porte les deux drapeaux sur son casque) est largement en tête du championnat avec huit manches à suivre. Il devra surveiller l’éventuel retour du protégé de Toyota Ritomo Miyata, mais la tâche semble largement à sa portée.

Super Formula 2019 Fuji

La série TCR Japan, qui se déroule en marge de la Super Formula, suit son bonhomme de chemin et compte désormais un plateau de 17 voitures avec deux championnats en parallèle, un disputé le samedi et l’autre le dimanche. Dans les deux, ce sont de vrais-faux gentlemen-drivers qui mènent nettement, Matthew Howson et Yu Kanamaru, tous deux sur des Honda Civic TCR.

Super Formula 2019 Fuji

Qualifications

Le temps n’est pas au beau en ce mois de juillet au Japon et le week-end à Fuji s’est déroulé sous les nuages, avec de la pluie en intermittence. C’était le cas pour la séance qualificative samedi, et les conditions étaient piégeuses, la première victime étant le débutant Patricio O’Ward, victime d’un tête à queue éliminatoire lors de son premier tour hors des stands. Egalement piégés en Q1, les trois rookies étrangers Lucas Auer, Harrison Newey, Artem Markelov ainsi que Kamui Kobayashi, Kenta Yamashita et Ryo Hirakawa.

Super Formula 2019 Fuji

La Q2 voyait sortir Kazuki Nakajima et plus significativement Naoki Yamamoto, le leader du championnat, peu à l’aise dans ces conditions intermédiaires.

Super Formula 2019 Fuji

La pluie tombait plus franchement sur la Q3 et c’est Alex Palou qui en émergeait pour sa première pole position dans la discipline, devant Sho Tsuboi, rookie cette saison lui aussi. La deuxième ligne accueillait Yuhi Sekiguchi et Tomoki Nojiri, alors que Nick Cassidy s’alignait en troisième ligne aux côtés d’Hiroaki Ishiura.

Super Formula 2019 Fuji

Course

Une fine bruine accompagnait dès l’aube les courageux, en moins grand nombre que l’année dernière vu la météo, venus assister à la séance libre du dimanche matin et à l’heure de la course certaines équipes tentaient même quelques tours en slicks avant la mise en grille, mais une averse juste avant le départ douchait les espoirs de ce type de stratégie et tout le monde optait pour les pneus pluie.

Super Formula 2019 FujiLe départ était effectué derrière le safety car et après deux tours les monoplaces étaient lâchées dans des conditions de visibilité limite mais d’adhérence suffisante. Alex Palou prenait immédiatement le large, suivi par Tsuboi, Sekiguchi et Cassidy qui restaient dans cet ordre pour la majeure partie de la course.

Super Formula 2019 Fuji

 

Les choses étaient moins sereines derrière les hommes de tête, certains pilotes mal placés sur la grille profitant des conditions pour remonter. C’était en particulier le cas pour Kamui Kobayashi qui effectuait une remontée spectaculaire du fond de la grille. Patricio O’Ward faisait de même avec un peu plus de prudence et gommait la mauvaise impression de sa qualification de la veille.

Super Formula 2019 Fuji

A aucun moment Palou ne faiblissait, contrôlant la course avec un bel aplomb et ne laissant l’écart se réduire avec Tsuboi que pour économiser le carburant. Seul parmi les hommes de tête, Sekiguchi ne pouvait éviter un arrêt de ravitaillement en fin d’épreuve qui permettait à Nick Cassidy d’accéder au podium. Son rival pour le titre Naoki Yamamoto passait un mauvais dimanche, jamais dans le bon rythme et même auteur d’un tête à queue qui le voyait terminer loin des points.

La fin de course était animée par un superbe duel pour la cinquième place entre les deux pilotes Toyota en WEC, Kamui Kobayashi très à l’aise dans ces conditions et le nouveau champion du monde Kazuki Nakajima qui gardait l’avantage de peu sous le drapeau. Qu’importe, le résultat est splendide pour les deux hommes après leur position en qualification.

Super Formula 2019 Fuji

C’est la première victoire, avec la manière, pour Alex Palou, et enfin le retour sur la plus haute marche du podium pour le Nakajima Racing qui n’avait plus gagné depuis 2010 avec Loïc Duval. C’est également la première victoire d’un moteur Honda à Fuji depuis dix ans !

Au championnat, Nick Cassidy revient à 5 points de Naoki Yamamoto, le troisième étant désormais Alex Palou, alors que restent trois épreuves à disputer.

Classement

Quatrième manche du championnat Super Formula 2019, le 14 juillet 2019 au Fuji Speedway

Po. No. Driver Team / Engine Delay Laps
1 64 Alex Palou TCS NAKAJIMA RACING
HONDA/M-TEC HR-417E
13 Laps 53
2 39 Sho Tsuboi JMS P.MU/CERUMO・INGING
TOYOTA/TRD Biz-01F
13.359 53
3 37 Nick Cassidy VANTELIN TEAM TOM’S
TOYOTA/TRD Biz-01F
14.680 53
4 16 Tomoki Nojiri TEAM MUGEN
HONDA/M-TEC HR-417E
50.575 53
5 36 Kazuki Nakajima VANTELIN TEAM TOM’S
TOYOTA/TRD Biz-01F
51.333 53
6 18 Kamui Kobayashi carrozzeria Team KCMG
TOYOTA/TRD Biz-01F
52.448 53
7 38 Hiroaki Ishiura JMS P.MU/CERUMO・INGING
TOYOTA/TRD Biz-01F
55.932 53
8 19 Yuhi Sekiguchi ITOCHU ENEX TEAM IMPUL
TOYOTA/TRD Biz-01F
1’09.963 53
9 5 Nirei Fukuzumi DOCOMO TEAM DANDELION RACING
HONDA/M-TEC HR-417E
1’11.435 53
10 65 Tadasuke Makino TCS NAKAJIMA RACING
HONDA/M-TEC HR-417E
1’18.868 53
11 1 Naoki Yamamoto DOCOMO TEAM DANDELION RACING
HONDA/M-TEC HR-417E
1’22.710 53
12 20 Ryo Hirakawa ITOCHU ENEX TEAM IMPUL
TOYOTA/TRD Biz-01F
1’27.721 53
13 8 Kazuya Oshima UOMO SUNOCO TEAM LEMANS
TOYOTA/TRD Biz-01F
1Lap 52
14 15 Patricio O’Ward TEAM MUGEN
HONDA/M-TEC HR-417E
1Lap 52
15 4 Yuji Kunimoto KONDO RACING
TOYOTA/TRD Biz-01F
1Lap 52
16 51 Harrison Newey B-Max Racing with motopark
HONDA/M-TEC HR-417E
1Lap 52
17 3 Kenta Yamashita KONDO RACING
TOYOTA/TRD Biz-01F
2Laps 51
18 17 Koudai Tsukakoshi REAL RACING
HONDA/M-TEC HR-417E
2Laps 51
19 7 Artem Markelov UOMO SUNOCO TEAM LEMANS
TOYOTA/TRD Biz-01F
3Laps 50
20 50 Lucus Auer B-Max Racing with motopark
HONDA/M-TEC HR-417E
13Laps 40

Championnat

Po. No. Driver Rd1. Rd2. Rd3. Rd4. Total
1 1 Naoki Yamamoto 8 8 11 27
2 37 Nick Casidy 10 1 5 6 22
3 64 Alex Palou 3 11 14
4 39 Sho Tsuboi 4 8 12
5 19 Yuhi Sekiguchi 10 1 11
6 18 Kamui Kobayashi 8 3 11
7 3 Kenta Yamashita 6 2 3 11
8 16 Tomoki Nojiri 5 5 10
9 50 Lucas Auer 2 6 8
10 5 Nirei Fukuzumi 4 4 8
11 8 Kazuya Oshima 6 6
12 65 Tadasuke Makino 1 5 6
13 4 Yuji Kunimoto 3 1 1 5
14 36 Kazuki Nakajima 4 4
15 38 Hiroaki Ishiura 2 2 4
16 15 Daniel Ticktum 1 1
7 Artem Markelov
15 Patricio O’Ward
17 Koudai Tsukakoshi
20 Ryo Hirakawa
51 Harrison Newey

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz