Accueil F1 Jaime Alguersuari : la F1 à 19 ans, la retraite à 25...

Jaime Alguersuari : la F1 à 19 ans, la retraite à 25 ans

316
9
PARTAGER

Jaime Alguersuari a été précoce en tout : plus jeune champion de British F3, plus jeune pilote de F1 (record battu depuis par Max Verstappen)… Et à seulement 25 ans, il raccroche le casque.

Débuts laborieux

Le nom de Jaime Alguersuari apparait sur la feuille d’engagement de l’épreuve de FR 2.0 Eurocup, à Monza, en 2005. A 15 ans, il remplace l’oubliable Juan Antonio del Pino chez Epsilon.

En 2006, il s’attaque à un programme FR Italia-FR 2.0 Eurocup, avec CRAM. Il fait parti des nombreux pilotes soutenus par Red Bull. Il termine 12e avec un podium. Malgré tout, il conserve la confiance du limonadier autrichien, contrairement à ses deux camarades.

Alguersuari 7

En 2007, il revient chez Epsilon (devenu Epsilon Red Bull) et termine vice-champion de la FR Italia. Alors que son équipier, Brandon Hartley, est lui champion d’Eurocup FR 2.0. En résumé, le jeune Espagnol est rapide, mais pas incontournable.

Alguersuari 6

Le déclic

L’explosion a lieu en 2008. Il « monte » en British F3 avec Carlin et se retrouve face à Hartley, Sergio Perez et Oliver Turvey. Ca ne l’empêche pas de remporter son premier titre en automobile. Les actions d’Alguersuari flambent à la bourse Red Bull…

Alguersuari 2

En 2009, il passe à la FR 3.5, toujours avec Carlin et toujours avec Hartley (alors pilote d’essai Red Bull et Toro Rosso.) Notez que le promoteur des World Series by Renault n’est autre que Jaime Alguersuari Senior, son père.

MOTORSPORT/ FR 3.5 MONACO 2009

Tout bascule à l’été, lors d’une de ses révolutions de palais dont Dieter Mateschitz a le secret. Hartley est viré du jour au lendemain. Alguersuari remplace le Néo-zélandais comme cobaye de Red Bull et de Toro Rosso. Quelques jours plus tard, Sébastien Bourdais (ci-dessous) est prévenu par SMS (!) qu’on se passera de lui pour la Hongrie. L’Espagnol hérite de son baquet chez Toro Rosso. Au passage, il bat le record du plus jeune pilote de F1, détenu depuis 1980 par Mike Thackwell.
Carlin, pris au dépourvu, n’a même pas le temps de dégoter un suppléant pour la FR 3.5.

Alguersuari 5

Grand bain et bassin aux requins

Les Grands Prix de 2009 ne sont qu’un échauffement. Les « vrais » débuts sont pour 2010. La saison est plus que passable avec une poignée d’arrivées dans les points (des 9e et des 10e places.) Son équipier, Sebastian Buemi, fait à peine mieux avec une 8e place.
Surtout, comme la plupart des élèves du Red Bull Junior Team, les duettistes de Toro Rosso manquent cruellement de charisme.

Alguersuari 4

En 2011, ça va un poil mieux. Alguersuari réussit à rendre une meilleure copie que son équipier et à décrocher des 7e places avec la STR6.

Néanmoins, le charme est déjà rompu. Mateschitz a déjà de nouveaux chouchous. Daniel Ricciardo effectue un stage chez HRT. Quant à Jean-Eric Vergne, il vient si souvent qu’on lui a filé un double des clefs de l’usine. Le limonadier parle de remplace un pilote chez Toro Rosso. Puis deux. C’est un secret de polichinelle que Ricciardo et Vergne seront titularisés en 2012.

Alguersuari 3

Provisoire qui dure

Comme beaucoup de néo-exclus de la F1, Alguersuari s’imagine qu’il va vite rebondir. En F1 ou à défaut, en DTM. Il s’envole au Brésil pour disputer une course de kart, à l’invitation de Felipe Massa. DJ à ses heures perdues, il mixe à Ibiza et publie un premier album.

Globalement, 2012 et 2013 s’écoulent sans lui. Il réapparait avec la Formule E, s’engageant avec Virgin.

Alguersuari 8

Le bilan de son retour est modeste : une 4e place à Buenos Aires et pas grand chose ensuite. Victime de mystérieux problèmes de santé, Alguersuari fait un malaise à Moscou.

Juste après la finale, il annonce qu’il ne rempilera pas. Et début octobre, il annonce carrément sa retraite sportive. L’excuse officielle est que la motivation n’est plus là. Le pépin physique est-il plus important que prévu ? Ou bien est-il déçu par la Formule E (et l’absence de propositions digne de ce nom) ?
Quoi qu’il en soit, c’est un beau gâchis. Alguersuari raccroche le casque, alors que son contemporain Alexander Rossi débute en F1. Après tout, son destin n’a rien d’étonnant. En son temps, Thackwell fut vite démotivé et après une ultime tentative en F3000, il prit sa retraite à 28 ans. Quant à Esteban Tuero (à peine plus jeune que Thackwell, lors de ses débuts chez Minardi), il abandonna la F1 après une unique saison, participa au championnat argentin de tourisme, puis raccrocha après un test décevant en F3000. Tout cela n’est pas de très bon augure pour Max Verstappen…

Alguersuari 9

Crédits photos : Formula E (photos 1, 9 et 10), Renault Sport (photos 2, 3 et 5), Avon Tires (photo 4) et Toro Rosso (photos 6 à 8.)

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Jaime Alguersuari : la F1 à 19 ans, la retraite à 25 ans"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Rowhider
Invité

Pour moi, l’incarnation même du syndrôme RedBull: pour faire le buzz, on prend les pilotes les plus jeunes possibles, et on les colles dans une F1 moins physique qu’avant…
Ils font l’illusion les premiers mois mais ne parviennent pas à se développer à cause de leur manque d’expérience. Bilan 1 an ou 2 et pis s’en vont. Il est désormais loin le temps ou un pilote arrivait en F1 à 23-25ans

Verth.
Invité

Faire piloter des gosses à peine sevré dans ce qui est, parait-il, le sommet du sport automobile ? Le système de la F1, avec ses marchands de bulles, est pourri de chez pourri. C’est tout.

Verth.
Invité

*sevréS, excuses.

jr
Invité

Vettel est quand même un contre exemple il n’a pas vraiment dominé les formules de promotions il était très bon quand et depuis il marche sur les traces de schumi a l’inverse vandoorne qui a tout gagné en maximum 2 saisons ne sera peut être pas en F1 business bizzars quand même

Dcomdim
Invité

La F1 moins physique qu’avant… Disons que les pilotes sont surtout beaucoup mieux entraînés. Allez faire ne serait-ce qu’une heure de karting pour pour avoir qu’un très léger aperçu de ce qui peut être ressenti dans une F1. Plus ça va vite et plus c’est physique. C’te blague, moins physique qu’avant…

Doeds
Invité

Alors demandez à tous les pilotes et ils vous confirmeront que la F1 est moins physique qu’elle ne l’a été.

akouel
Invité

Button par exemple qui a connu les v10 qui début 2000 tapaient du plus de 365 en pointe a monza a dit qu’il n’etait plus nécessaire de se muscler le cou avec ces « f1 »

Thibaut Emme
Admin

Ce n’est pas tant la vitesse de pointe qui pose problème.
Cette année en qualif à Monza on tape le 354 km/h et 8 pilotes sont au-delà des 350 km/h.

Mais c’est surtout les passages en courbe qui ne sont plus aussi rapides. La faute à un règlement qui a peu à peu enlever l’effet de sol (double diffuseur, diffuseur soufflé, nez baz, etc.) et les ailerons (plus étroits, plus hauts, etc.). C’est là que la différence des temps au tour se fait et c’est ca qui « magnait » les pilotes avant.

wpDiscuz