Accueil BMW BTCC 2014 à Brands Hatch « Indy » : ça commence bien !

BTCC 2014 à Brands Hatch « Indy » : ça commence bien !

74
3
PARTAGER

Mazda est revenu en BTCC ! Non pas avec une Mazda3, mais avec un minivan Bongo ! Rassurez-vous, cette course improbable n’a duré que le temps du tournage d’un sketch.

Formule Ford

Le 2 juillet 1967, Ray Allen (sur la Lotus N°64) remportait à Brands Hatch la toute première course de Formule Ford.

47 ans plus tard, la FF n’est plus que l’ombre du championnat qui a révélé de nombreux futurs champions de F1 (d’Emerson Fittipaldi à Jenson Button, en passant par Ayrton Senna.) L’an dernier, on a touché le fond avec des manches à 7 voitures et 1 concurrent qui a disputé l’intégralité du championnat (Harrison Scott.) Quant au champion, Dan Cammish, trop vieux et trop fauché, il a immédiatement disparu des radars. A l’instar de ses prédécesseurs Scott Malvern (champion 2011) et Antti Buri (champion 2012.)

FF 1967

2014 devrait marquer une renaissance, avec davantage de concurrents. Les challengers de Cammish en 2013, Scott (Falcon), Juan Rosso (Jamun) et Sam Brabham (JTR) rempilent. Jack Barlow (Jamun), issu de la F4, devrait être un « client ». Du côté des débutants, James Webb (SWB), Connor Mills (Meridian) et Ricky Collard (Falcon) seront à surveillés. Enfin, dans la tradition de la FF, des gentlemen-drivers comme Jayde Kruger (JTR), Max Marshall (JTR) ou Gregg Holloway (SWB) sont là pour se faire plaisir.
Il y a 15 voitures pour l’ouverture et comme d’habitude, la grille est remplies aux forceps. Richardson recrute in extremis 2 pilotes pour B’Hatch : Ben Constanduros (commentateur TV et pilote de Ginetta Cup à ses heures) et Louise Richardson (fille du patron, également issue de la Ginetta Cup.)

FF 2014

Aux essais, on retrouve les favoris : Scott est en pole devant Kruger et Rosso.

FF 1

Dans la course 1, Kruger effectue un départ canon. Scott tente de résister, mais le vétéran Sud-africain est trop rapide. Derrière Brabham essaye de garder le contact. Rosso se blotti dans son dos, imité par Barlow. L’ex-pilote de F4 passe à l’action, déboite l’Argentin, puis l’Anglo-australien. Rosso veut imiter Barlow, mais en doublant Brabham, il l’accroche. Suite au contact, Barlow n’a plus personne dans ses rétros et il peut dérouler.

Ainsi, Kruger ouvre le palmarès 2014, devant Rosso et Barlow. L’image du jour, c’est Rob Collard, qui immortalise son fils, vainqueur du « Scholarship », juste avant de monter dans sa BMW BTCC.

FF 2

James Abbott (Radical) part en pole pour la course 2. Marshall, 2e sur la grille, a bien du mal à suivre son rythme et il bouchonne un peu. Le fils du fondateur de Radical en profite pour s’échapper. Collard est le premier à trouver l’ouverture sur le remplaçant de Dan Cammish, puis Scott fait de même. Le vice-champion part à l’assaut de son propre équipier, qu’il passe.

Abbott s’offre sa première victoire (et la première de Radical en FF.) Scott et Collard (dont c’est le premier « vrai » podium) l’accompagnent sur la tribune.

FF 3

Pour la course 3, Scott est un solide leader. Derrière, Collard s’accroche avec Marshall et le safety-car intervient. C’est suffisant pour déconcentrer le vice-champion 2013. Au restart, Kruger réagit mieux et il dépasse Scott après un léger contact. Rosso, puis Brabham tentent leur chance, avec succès.

Kruger remporte une deuxième victoire 2014, devant Rosso et Brabham. Le leader déchu n’est même pas sur le podium.

FF 4

Kruger repart de Brands Hatch avec 79 points. Il devance Scott (77 points), qui n’a pas su faire fructifier ses deux poles. Abbott est 3e à 64 points.

Combien seront-ils à Donington, dans 3 semaines ?

FF 5

BTCC

La querelle des anciens et des modernes !

Le BTCC 2014 dispose de 7 anciens champions : Andrew Jordan (Civic ; champion en titre), Fabrizio Giovanardi (Focus), Matt Neal (Civic Tourer), Alain Menu (Passat CC), Jason Plato (MG6), Gordon Shedden (Civic Tourer) et Colin Turkington (BMW 125i M.) C’est d’autant plus un évènement que Menu a quitté la Grande-Bretagne il y a une dizaine d’année et que Giovanardi était retraité de facto.

Paradoxalement, le championnat voit aussi l’émergence de « jeunes » comme Jack Clarke (Focus), Marc Hynes (MG6) ou le redoublant Sam Tordoff (MG6.)

BTCC 1

A peine arrivé Plato lance une polémique. Il annonce à la BBC qu’il « déteste l’essentiel de la grille ». Le double-champion est le plus rapide des deux séances d’essais libres. Néanmoins, pour les qualifications, il se fait doubler in extremis par Jordan.

BTCC 2

Le dimanche matin, au feu vert, Turkington tente de passer entre Plato et Jordan… Qui se mettent d’accord pour les prendre en sandwich. Comme d’habitude, c’est Andrea Bocelli le commissaire de piste et les leaders ne sont pas pénalisés. Ensuite, Plato s’en prend à Jordan. Malgré les coups de parce-chocs, le champion en titre reste imperturbable. Derrière, Turkington laisse passer les Civic Tourer de Neal et Shedden.

Ainsi, Jordan remporte la course 1 devant Plato et Neal.

BTCC 3

La course 2 est beaucoup plus animée. Rob Austin (Audi A4) tombe en rade lors de la mise en grille. Au feu vert, Plato cale. Jordan s’élance devant Neal, Rob Collard (BMW 125i M) et Shedden. Neal et Collard s’expliquent à coup de portières et l’Ecossais en profite pour les doubler. Chris Stockton (Cruze) part tout seul dans le bac à sable, ce qui entraine l’arrivée du safety-car. Tout ça, dans le 1er tour !
Au restart, Turkington porte une attaque sur Neal, décidément fâché avec les BMW. Le vétéran lui prend la 3e place. En vue de l’arrivée, Hynes expédie Martin Depper (Civic) dans le décor. Le safety-car intervient et le pilote de la MG6 privée est exclu. Ca ne change rien en tête : Jordan s’impose devant Shedden et Turkington.

BTCC 5

La finale débute avec une parade des 125i M : Collard mène devant Nick Foster et Colin Turkington. Ce dernier passe un à un ses équipiers. Puis Foster écope d’un drive-through pour s’être mis en travers sur la ligne de départ. Neal et Shedden s’attaquent alors à Collard. Plato, lui, dépasse Tordoff, Adam Morgan (Mercedes Classe A) et Shedden dans le même tour ! Neal double Collard, mais Plato fait de même peu après et il joue aux autos-tamponneuses avec la Civic Tourer… Dans le peloton, Menu est aux prises avec Tom Ingram (Toyota Avensis.) Ce dernier perd le contrôle et sorrt violement. Le safety-car intervient et les positions sont gelées.

Turkington remporte donc la finale, devant Neal et Plato.

BTCC 4

Le championnat est on ne peut plus ouvert. Jordan est en tête (47 points), mais Neal (45 points), Turkington (44 points), Shedden (40 points) et Plato (38 points) sont en embuscades…

BTCC 6

Crédits photos : BTCC (photos 1 et 9 à 14) et Formule Ford (photos 2 à 8.)

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "BTCC 2014 à Brands Hatch « Indy » : ça commence bien !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SvartEngel
Invité

On n’est encore pas au niveau du BTCC de la fin des années 90 mais c’est décidément un championnat comme on aimerait en voir davantage ailleurs. La virilité des pelotons anglais est toujours de mise, grille variée et remplie, que demander de plus?

Chantal. P
Invité

C’est pas une A4 mais une A3

SvartEngel
Invité

Si vous parlez de la voiture de Rob Austin c’est bien une A4. Seule l’Audi de Robb Holland est une S3 Saloon

wpDiscuz