Accueil Audi CTCC 2012: Zhuhai

CTCC 2012: Zhuhai

114
0
PARTAGER

Suite des championnats « circuits » chinois. Zhuhai marque la confirmation des tendances vues à Shanghai: en tourisme, il y a eu un sacré pas en avant. Quant à la Scirocco R-Cup, l’Audi R8 LMS Cup et la Porsche Carrera Cup Asia, les Chinois n’y font plus de la figuration…

Le nouveau maitre-mot, chez les pilotes Chinois, c’est double-programme. Les calendriers des différents championnats comportent en moyenne une demi-douzaine de meetings par an. De plus, les séances d’essais privées restent l’exception.
Si vous ne voulez pas rester inactif pendant plusieurs semaines, le mieux est de s’aligner dans deux programmes de front. Sans surprise, ceux qui jouent à cela sont plus « frais » et on les retrouve sur les podiums. Accessoirement, ça permet de multiplier les chances de se faire « remarquer ».

Le plus assidu, c’est Sun Zheng, présent simultanément en CTCC, en CFGP, en Audi R8 LMS Cup et en Formula Pilota China!

Scirocco R-Cup

Avant, cette coupe était la discipline-reine des circuits chinois. Mais face aux R8 LMS et aux Carrera Cup (devenu de facto un championnat chinois), son étoile semble avoir pâli.

C’est dommage pour Yuan Bo. Ce débutant, vainqueur des deux manches d’ouverture, continue sa série de podiums avec une 2e place dans la course 1. Il mériterait donc davantage d’intention.
Le Singapourien Cheng Fei et l’Italien Andrea Reggiani sont respectivement 1er et 3e.

Dans la course 2, Yuan remporte une 3e course (égalisant ainsi le record de victoires d’un Chinois en Scirocco R-Cup, sur une saison.) Le Japonais Ida Masahiko et l’Italien Stefano Montesi l’accompagnent sur le podium.

CTCC

Pour l’ouverture, à Shanghai, les Focus se sont promenées. A Zhuhai, on attend Han Han et sa Polo. D’autant plus qu’après leur podiums, les ChangAn-Ford héritent d’un « lest constructeur » collectif.

Han signe un 1’47″125 et d’aucun pensent que ça y est, il a la pole… Mais Rainey He (l’un des pilotes FRD) balaye ses espoirs avec 1’47″043.

En Production (ex-1600 atmo), la nouvelle star s’appelle Zhou Zi Bo. Il était encore un parfait inconnu il y a une quinzaine de jours. Mais ensuite, il y a eu le CFGP: deux courses, une victoire et une 3e place pour ses débuts en monoplace.

De quoi créer le buzz autour de ce pilote de l’équipe « B » de Beijing-Hyundai. Comme d’autres, Zhou rêve désormais de FIA-GT.
En attendant, il faudra exister parmi la myriade de Chinois de 18-25 ans aux dents longues. A Zhuhai, sans doute destabilisé par sa célébrité nouvelle, il termine la séance d’essais dans le bac à sable.

Pour la course, la série noire des Polo semble se poursuivre: trois des quatre voitures (dont celle de Han) sont déclassées pour avoir été placée trop tard sur la grille… Du coup, le départ est retardé de 10 minutes, le temps que les Polo gagnent leurs nouvelles places.

Han part donc 16e, soit l’antépénultième place. Mais dés le feu vert, l’écrivain/dissident/pilote entame une incroyable remontée. Désormais, le chat noir est chez FRD: le leader et vainqueur de Shanghai, Andy Yan, fait « gravier ». Au 4e tour, Han est déjà 3e. Tengyi Jiang lui cède sa 2e place un tour plus loin. Il a désormais le poleman He en point de mire. Fan Gaoxiang, sur la dernière Focus, sort à son tour.
Au 15e passage, après 10 tours de lutte acharnée, Han s’impose et prend du coup la tête du classement. Jiang et He, sur les deux ChangAn-Ford rescapées, suivent. En vue de l’arrivée, Lu Gan revient à pas de géant sur He. Lu songe déjà au premier podium d’une Cruze en WTCC. Mais il est trahi par son turbo et He de sauver sa 3e place.

En Production, la course est marquée par la bagarre entre Sun et son ex-équipier Chen Xu. Les deux voitures entrent en contact. Chen reste sur le carreau, tandis que la Beijing-Hyundai de Sun est salement amochée. Xie Xinzhe, son remplaçant chez Haima, en profite et s’offre son premier succès.

Pei Liang domine les autres favoris et il termine 3e avec sa Yaris privée de l’équipe RSR.

Audi R8 LMS Cup

A chaque manche, la firme aux anneaux invite des pilotes. L’acteur-pilote Aaron Kwok, déjà invité à Shanghai, rempile. Tandis que Han Han, à peine descendu de sa Polo, enfile une combinaison Audi:

Marchy Lee profite de l’expérience glanée la semaine dernière à Sepang avec sa voiture. Il trompe le poleman Alex Yoong et s’impose dans la course 1. Adderly Fong (qui a préféré la R8 LMS Cup à l’Auto GP) et Sun Zheng complètent le podium.

Han, qui n’a jamais piloté de GT, termine 5e.

Dans la course 2, Fong s’impose face au Taïwanais Jeffrey Lee (copilote de M. Lee à Sepang.) Le poleman Alex Yoong sauve le bronze au terme d’une lutte acharnée avec Wang, Han, Sun et Sun Chao! Quant à « la très belle Zhang Ran » (dixit le communiqué Audi), elle termine 9e.

Carrera Cup Asia

On l’a dit, le calendrier « circuits » chinois n’est pas très dense. Du coup, la R8 LMS Cup et sa grande rivale, la Carrera Cup Asia, devront plusieurs fois cohabiter cette année.

A Zhuhai, deux pilotes effectuent leurs retour: l’Anglais Matthew Marsh, premier vainqueur de la coupe, en 2004 et le Chinois He Xian Lei (alias « Sean »), vu en 2010-2011 en CTCC.

Dans la course 1, le Suisse Alexander Imperatori, déjà archi-dominateur à Shanghai, mène de bout en bout. Sa tâche est rendue aisée par un carton au départ. Le groupe de chasse est d’emblée au tapis. A l’arrivée, le pilote de Macao Rodolfo Avila et le Français Benjamin Rouget terminent sur le podium. 4e, Wang Jian Wei (également présent en R8 LMS Cup) est donc « premier Chinois ».

Dans la course 2, malgré la grille inversée, Imperatori réussit à accrocher un 4e succès en autant de manches. Le Japonais Keita Sawa, également parti en milieu de grille, est 2e.

Pour la 3e place, c’est chaud entre le poleman David Rizzo, Avila, Wang et Marsch. Le pilote Chinois pense tenir son premier podium en « A ». Mais à trop en faire, il part à la faute, ce qui le fait crever. Avila hérite de l’accessit. Tandis que Tung, 9e, est « premier Chinois ».

Crédits photos: FASC (sauf photos 12 et 13, Carrera Cup Asia)

A lire également:
CFGP 2012 à Guangdong: « le Soleil » brille sous la pluie
CTCC 2012: Shanghai

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz