Accueil Constructeurs chinois CFGP 2012 à Guangdong: « le Soleil » brille sous la pluie

CFGP 2012 à Guangdong: « le Soleil » brille sous la pluie

86
0
PARTAGER

C’est parti pour le CFGP 2012! Avec ses Van Diemen à moteur Geely, le China Formula Grand Prix est la plus chinoise des disciplines monoplaces. Pour l’ouverture à Guangdong, Sun Zheng (alias « le Soleil ») remporte sa première course en monoplace!

Présentation

En lisant l’article sur la F1 à l’heure japonaise, vous avez peut-être pensé: « Et demain, on aura la même chose avec les Chinois? »

Un jour, peut-être. Néanmoins, ce « jour » semble très loin. Le sport auto chinois en est là où son frère-ennemi japonais en était à la fin des années 70. Il y a quelques bons pilotes, l’un d’eux (Ma Qing Hua -pilote d’essai HRT-) pourrait même être bientôt en F1. Mais il y serait condamné à faire de la figuration.
La Chine attend encore son « Honda » et son « Satoru Nakajima ».

Retour en 2004. Shi Tianshu assiste au premier Grand Prix de Chine, en tant que responsable de la fédération sportive chinoise (FASC.) Il est attristé de voir qu’il n’y a aucun Chinois sur la grille (alors qu’au Grand Prix du Japon 1976, il y avait une poignée de gentlemen-drivers nippons.)
Il contacte Geely, alors premier constructeur « pur ». Shi veut une formule monoplace capable d’amener un Chinois en F1. Li Shu Fu, l’omniscient fondateur du constructeur, plonge.
C’est ainsi que l’Asian Formula Geely nait en 2006:

Il s’agit d’une coupe monotype, utilisant des Van Diemen motorisées par Geely.

Les débuts sont héroïques: 3 meetings par an et un plateau d’une quinzaine de voitures, dont plusieurs tempes grises…

Néanmoins Li (ci-dessous, sur le podium) se veut optimiste. Il annonce une AGF V6 pour 2009 et une course est organisée à Sepang (elle est censée préfigurer une coupe asiatique.)

Le CFGP 2012

En 2010, Geely arrête de promouvoir la discipline. Elle prend le nom de China Formula Grand Prix.

Le « verre à moitié plein », c’est qu’il y a désormais 5 meetings par an et une vingtaine de voitures. Dés 2009, une nouvelle génération de pilotes est arrivée, plus jeune et plus professionnelle. La CFGP peut ainsi se vanter d’avoir révélé Zhang Da Sheng et Sun Zheng, deux des stars actuelles de circuits Chinois.

Sun est invité à la séance d’essai collective de CFGP, en avril, comme coach. A 20 ans, le voilà qui parle comme un « ancien » à des pilotes parfois plus âgés que lui!

L’autre bonne nouvelle, c’est l’apparition d’équipes plus ambitieuses. Parmi elles, Car Rental (ici avec Wu Ruopeng) et ses deux voitures.

Sun Bo (aucun lien de parenté avec Sun Zheng) lance sa propre structure: BRT (Bo Racing Team.) Outre sa propre Van Diemen, Sun engage quatre voitures.

Reste que tout n’est pas rose en CFGP.

Outre Geely, les gros sponsors (Shell, Denso…) ont quitté le navire. D’où un manque cruel de partenaires. Il n’y a pas le moindre logo à afficher sur les tenues des race-queens…

Techniquement, les Van Diemen n’ont que peu évolué depuis 2006.

Certains châssis vus lors des essais collectifs sont bons pour le musée…

Les pilotes

En 3 années de CFGP, Yue Cui (à droite) a tout gagné: vice-champion 2009, il remporte les titres 2010 et 2011. Il mériterait largement une voiture plus grosse. Néanmoins, d’une part, il n’y a plus de F3 et de FR 3.5 en Chine. De plus, Yue semble manquer de budget et de contacts.
Faute de mieux, il reste en CFGP. Il y fait logiquement figure de favori.

A sa gauche, son équipier, Tai Yi, en a marre de rester dans l’ombre. Comme chaque année, Tai nous promet qu’il va battre son leader.

Li Chao a terminé 2e des championnats 2010 et 2011. Le « 2 » semble son chiffre fétiche: il est également 2e des tests collectifs d’avril!

Quoi qu’il en soit, Li sera un pilote à suivre en 2012. Notez qu’il se partage désormais entre CFGP et Carrera Cup Asia.

A Guangzhou, il y a une surprise de dernière minute: l’arrivée de Sun Zheng dans la 4e voiture de BRT!

Sun court déjà simultanément en CTCC (dans la même équipe que Yue), en R8 LMS Cup et en Formula Pilota China (pendant chinois de la Formule Abarth.) C’est donc un vrai stakhanoviste du baquet! D’ailleurs, il aimerait bien faire du FIA-GT…
En CTCC, il a décroché plusieurs victoires. En revanche, côté monoplace, ses résultats sont plus modestes. Quoi qu’il en soit, c’est une belle opération médiatique pour Sun Bo.

Les courses

Que d’eau, que d’eau! Lors des essais libres 1, il pleut des cordes sur Zaoqing.

Yue et Tai restent au box durant la séance: leur équipe n’a pas embarqué de pneus pluies!

Le temps se dégagent pour les essais libres 2… Mais la pluie revient pour les qualifications.

Cette fois, Yue a des pneus pluies et il réalise un bon temps. Xi Yang fait mieux que le double champion en titre. Puis Sun met tout le monde d’accord et obtient sa première pole en monoplace, devant Luo Zhaofeng.
Notez l’index levé façon Vettel, désormais très prisé chez les pilotes chinois.

Au départ de la course 1, Li Xuefeng n’arrive pas à démarrer. Le safety car sort, entre temps, Yue a réussit à fausser compagnie à Xi pour le gain de la 3e place.

Pour l’anecdote, le safety-car est une GAC Trumpchi (elle est produite à Guangzhou, d’où ce choix.)

Au restart, le voiture violette de Sun file tranquillement vers la victoire. Luo doit se contenter de l’argent.

Derrière, en revanche, c’est plus animé: Zhou Zi Bo part à l’assaut de Yue. Les deux hommes se connaissent bien: ils sont équipiers en CTCC (aux côtés de Sun!) C’est chaud et au final, Zhou a le dernier mot.

Pour la course 2, les 6 premières places de la grille sont inversées. Tai Yi se retrouve en tête. Il est suivi par Zhang Wang, qui abandonne peu après. Huang Haoxuan hérite de la 2e place, avant de renoncer à son tour. Ainsi, Zhou, parti 4e, est 2e et il a Tai en point de mire!

Zhou dépasse Tai, bientôt imité par un groupe de furieux composé de Luo, Sun, Yue et Tian Liying. Jusqu’au dernier tour, ça se double tout azimut.

A l’arrivée, Zhou remporte sa première victoire. Tian et Sun complètent le podium. Luo, finalement 6e, a l’air plus heureux à l’arrivée que son vainqueur d’équipier!

Source:
CFGP

A lire également:
CFGP, Guangdong: ah le petit vin blanc…
CTCC 2012: Shanghai

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz